Eviter une hausse des prix :

Une charte signée avec l'Etat pour sécuriser les approvisionnements maritimes de La Réunion


Publié / Actualisé
Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a signé une charte avec les acteurs de l'approvisionnement de La Réunion, ceux des transports maritimes, de l'importation et de la distribution afin de contrôler la sécurité de l'approvisionnement et éviter une flambée des prix. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a signé une charte avec les acteurs de l'approvisionnement de La Réunion, ceux des transports maritimes, de l'importation et de la distribution afin de contrôler la sécurité de l'approvisionnement et éviter une flambée des prix. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les acteurs du transport maritimes, de l’importation et de la distribution intervenant dans la chaîne d’approvisionnement maritime de La Réunion ont signé aujourd’hui, sous
l’égide de Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer, une charte par laquelle ils s’engagent pour assurer la sécurité des approvisionnements de l’île. La question de la vie chère dans les territoires ultramarins est une préoccupation majeure.

La crise épidémique et la reprise économique mondiale ont toutefois renforcé de manière significative le risque d’une augmentation des prix du transport et de certaines
matières premières. Face à cette situation, le préfet avait réuni, en septembre 2021, l’ensemble des acteurs économiques du territoire, ainsi que des membres et citoyens de l’Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus (OPMR), pour arrêter de manière partenariale un plan d’actions contre la vie chère et le risque de pénurie.

C’est dans le cadre de ce plan d’action que des négociations se sont tenues entre l’État et les acteurs économiques en charge de l’approvisionnement de La Réunion dans
l’objectif de sécuriser ces approvisionnements.

La charte signée le 14 février sous l’égide du Ministre des Outre-Mer entre l’État, les acteurs du transport maritime rassemblés au sein de l’Union Maritime interprofessionnelle de La Réunion (UMIR), la compagnie maritime CMA/CGM, l’association pour le développement industriel de La Réunion (l’ADIR), le syndicat de l’importation et du Commerce à La Réunion (SICR), les acteurs de la distribution (FCD et FCA), le Grand Port Maritime de La Réunion représente un engagement fort dans la lutte contre la vie chère à La Réunion.

Très concrètement, la charte porte sur les engagements suivants :
• Assurer une meilleure visibilité et transparence sur les évolutions des prix ;
• La stabilisation du volume de fret vers La Réunion,
• une priorisation des produits de premières nécessités et des marchandises vitales,
• La constitution de stocks tampon, notamment pour les produits dits de premières nécessités et faisant partie du bouclier qualité-prix,
• Le maintien de prix et marges cohérents pour garantir les meilleurs prix dans un système concurrentiel juste et actif
• La poursuite des efforts de modernisation des équipements du Grand Port Maritime,

Les travaux ayant abouti à la signature de la charte seront poursuivis et prolongés dans les mois à venir.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !