Une plaque ornée d'un paille-en-queue :

Aéroport d'Orly : une stèle inaugurée en mémoire des enfants de la Creuse


Publié / Actualisé
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a inauguré avec Adrien Taquet, secrétaire d'État en charge de l'enfance et des familles, une stèle commémorative en mémoire des enfants de la Creuse, au terminal 4 de l'aéroport Paris-Orly. Une plaque blanche ornée d'un paille-en-queue, en l'hommage des 2.000 enfants concernés, déplacés de La Réunion vers l'Hexagone entre 1963 et 1984. "Un devoir de mémoire que l'État doit à ces enfants et à leurs familles, comme une reconnaissance de leurs souffrances" déclare Sébastien Lecornu. (Photos : ministère des Outre-mer)
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a inauguré avec Adrien Taquet, secrétaire d'État en charge de l'enfance et des familles, une stèle commémorative en mémoire des enfants de la Creuse, au terminal 4 de l'aéroport Paris-Orly. Une plaque blanche ornée d'un paille-en-queue, en l'hommage des 2.000 enfants concernés, déplacés de La Réunion vers l'Hexagone entre 1963 et 1984. "Un devoir de mémoire que l'État doit à ces enfants et à leurs familles, comme une reconnaissance de leurs souffrances" déclare Sébastien Lecornu. (Photos : ministère des Outre-mer)

En décembre 2020, le préfet Jacques Billant avait déjà annoncé le projet de cette plaque commémorative à Orly, "par lequel ont transité les Réunionnais arrachés à leurs familles au 20ème siècle" avait-il alors rappelé.

L'inauguration de ce jeudi s'est faite en présence de Valérie Andanson, enfant de la Creuse et présidente de la Fédération des enfants déracinés des DROM. "Cette stèle est un symbole fort, une reconnaissance de l'Etat français ici dans l'Hexagone", relaie une journaliste sur place ci-dessous :

Pour rappel, une stèle avait déjà été installée en 2013 à l'aéroport de La Réunion Roland-Garros.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Gadezyl, Posté
très beau geste, mais ce serait bien de l'inscrire dans toutes les mairies et à la préfecture , conseil général, conseil départemental de la Creuse et pourquoi pas dans les écoles et collèges et lycées du département, aujourd'hui les creusois ( e) ne sont pas tous au courant de cette événement qui a bouleversé les familles réunionnaise.