Dégâts aggravés par la houle cyclonique :

Tresta Star : une dislocation du navire et de nouveaux rejets d'hydrocarbures sont à craindre


Publié / Actualisé
L'état du Tresta Star, échoué sur les côtes de Saint-Philippe, s'est considérablement dégradé avec la houle cyclonique amorcée par le cyclone Emnati, qui se rapproche de La Réunion. Le survol des Fazsoi ce samedi 19 février 2022 a permis de constater que la nappe d'hydrocarbures s'étend sur 50 mètres et 2,5 km de longeur de la coulée de 2007 à la plage du Tremblet. Une dislocation du navire est à craindre "avec des morceaux qui vont se détacher", et de nouveaux rejets de hydrocarbures à prévoir, prévient la préfecture dont nous publions ici le communiqué (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'état du Tresta Star, échoué sur les côtes de Saint-Philippe, s'est considérablement dégradé avec la houle cyclonique amorcée par le cyclone Emnati, qui se rapproche de La Réunion. Le survol des Fazsoi ce samedi 19 février 2022 a permis de constater que la nappe d'hydrocarbures s'étend sur 50 mètres et 2,5 km de longeur de la coulée de 2007 à la plage du Tremblet. Une dislocation du navire est à craindre "avec des morceaux qui vont se détacher", et de nouveaux rejets de hydrocarbures à prévoir, prévient la préfecture dont nous publions ici le communiqué (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Comme annoncé hier (vendredi 18 février, ndlr) par le préfet, l’hélicoptère des Fazsoi (forces armées de la zone sud de l'océan Indien) a effectué ce matin une mission de surveillance de la nappe d’hydrocarbures s’écoulant du navire Tresta Star.

La nappe s’étend sur une surface de 50 m de large et 2,5 km de longueur sur le secteur de la coulée de 2007 jusqu’à la plage du Tremblet. Cette pollution se présente toujours comme une traînée d’eaux de couleur marron, symptomatique d’une substance mazouteuse émulsionnée avec de l’eau de mer.

Suite aux conditions météorologiques dégradées sur zone, le navire s’est significativement abîmé depuis les constats effectués hier. La brèche située à bâbord du navire et exposée à la houle s’est considérablement élargie et des parties de la coque ont été arrachées, faisant apparaître un trou béant de plusieurs mètres par lequel la mer peut s’engouffrer à l’intérieur du Tresta Star.

On peut désormais craindre une dislocation prochaine du Tresta Star, avec des morceaux du navire qui vont se détacher pour couler sur place ou venir s’échouer sur la côte. De nouveaux rejets d’eaux mazouteuses vont se poursuivre dans les 3 jours qui viennent.

Selon les conditions météorologiques, un nouveau vol de reconnaissance aura lieu demain.

Les opérations de lutte contre les pollutions en mer (plan Polmar Mer) seront engagées dès que les conditions météorologiques le permettront après le passage du cyclone EMNATI. Les moyens d’intervention depuis le rivage (plan Polmar Terre) sont d’ores et déjà prêts à être déployés.

Cette dégradation de la situation a conduit le préfet à renouveler sa mise en demeure à l'armateur de prendre toutes les mesures pour stopper la pollution et réparer le préjudice environnemental causé par la pollution.

   

3 Commentaire(s)

Bibique , depuis son mobile , Posté
Lol .... non non aucun risque pour la réunion ... Qu ils disaient au moment de l échouage !!! Menteurs .
Fiasco comme la demi toute NRL , Posté
Une gestion un.peu comme la demi route NRL
Missouk, Posté
J'ose espérer que l'armateur et ses assurances vont passer à la caisse. Absolument inadmissible!