[LIVE] Risques d'inondations, de glissements de terrain, de submersions :

Madagascar : Emnati traverse la Grande île


Publié / Actualisé
Après être passé à proximité de La Réunion dans la nuit de dimanche à lundi, Emnati impacte Madagascar ce mercredi. Le météore est arrivé sur les terres malgaches en début de nuit ce mardi 22 février au stade de cyclone, avec des vents à 145 km/h. Le système est désormais une dépression sur terre et va s'affaiblir. Mais après la tempête Ana, les cyclones Batsirai et Dumako, Emnati fera de nombreux dégâts sur la Grande île. Les rafales de vents devraient dépasser les 200 km/h. Les côtes seront submergées par la houle cyclonique. Des inondations et glissements de terrain auront lieu comme sous Batisrai, à cause des fortes pluies. Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) s'attend à ce que 120.000 personnes soient sinistrées. Emnaty devrait poursuivre ressortir en mer dans le Canal de Mozambique dans la région Androy ce mercredi. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après être passé à proximité de La Réunion dans la nuit de dimanche à lundi, Emnati impacte Madagascar ce mercredi. Le météore est arrivé sur les terres malgaches en début de nuit ce mardi 22 février au stade de cyclone, avec des vents à 145 km/h. Le système est désormais une dépression sur terre et va s'affaiblir. Mais après la tempête Ana, les cyclones Batsirai et Dumako, Emnati fera de nombreux dégâts sur la Grande île. Les rafales de vents devraient dépasser les 200 km/h. Les côtes seront submergées par la houle cyclonique. Des inondations et glissements de terrain auront lieu comme sous Batisrai, à cause des fortes pluies. Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) s'attend à ce que 120.000 personnes soient sinistrées. Emnaty devrait poursuivre ressortir en mer dans le Canal de Mozambique dans la région Androy ce mercredi. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    La crainte d'une catastrophe humanitaire

    Des équipes de la Croix-Rouge Malagasy (CRM) et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) sont mobilisées dans la partie Est de Madagascar, pour "minimiser l’impact humanitaire de cette catastrophe", Emnati qui touche la même population que Batsirai il y a 15 jours. Les secours dont la Croix-Rouge craignent une catastrophe humanitaire.

    "Une menace humanitaire considérable se dessine, puisque certaines communautés pourraient être frappées par un cyclone pour la deuxième fois en moins d’un mois. Le cyclone tropical Emnati aura certainement un effet dévastateur sur les communautés de la côte Est de Madagascar qui sont pourtant encore affectées par les impacts du cyclone Batsirai. Beaucoup ont perdu leurs maisons, leurs cultures et leur bétail. Nous sommes vraiment inquiets et nous appelons les partenaires à renforcer leur soutien afin d’éviter une tragédie humanitaire" a déclaré Andoniaina Ratsimamanga, secrétaire générale de la Croix-Rouge Malagasy à Midi Madagasikara.

     

  • IPR

    Vigilance forte houle pour l'Est, le Sud-Est, le Sud, et le Sud-Ouest

    Des vagues de 3 à 4 mètres déferlent sur les côtes Est, Sud-Est, Sud et Sud-Ouest de Madagascar. Les vents forts et rafales se mêlent à cette houle, par conséquent, les sorties en mer sont strictement déconseillées sur les côtes Est et Sud, elles sont déconseillées sur les côtes Ouest jusqu'à écartement total des dangers.

  • IPR

    Emnati a aussi fait des dégâts à Mananjary

    Ce mercredi matin, les habitants de Mananjary constatent les dégâts d'Emnati. Si les vents et pluies ont cessé vers 2h-3h du matin, le ciel lui est encore gris. Les seuls dégâts sont matériels à Mananjary mais témoignent de la force du vent cyclonique d'Emnati qui les côtes de la région de Vatovavy et passait dans à Manakara, le district voisin.

    Après cette longue nuit, l'eau, et l'électricité coupées la veille ne sont pas revenues. Le réseau téléphonique revient plus ou moins. "Les habitants commencent à sortir et à nettoyer les déchets que les vents ont éparpillés un peu partout dans la ville", rapporte le média 24/24.

    Photo : 24/24

  • IPR

    Les dégâts d'Emnati à Manakara

    Au réveil de ce mercredi matin, les habitants de Manakara ont découvert les dégâts causés par Emnati. Maisons inondées, détruites, mobilier emporté par les eaux... Les dégâts sont nombreux comme le montre le média malgache 24/24 dans son reportage.

    Photo : 24/24

  • IPR

    Le BNGRC distribue des denrées aux Malgaches

    Le BNGRC (Bureau national de gestion des risques et catastrophes) a fait don de denrées aux communautés de Fandriana et Sandrandahy, victimes du cyclone Batsirai. Ce sont 8 tonnes de riz, 265 litres d’huile, 114 boîtes de lait, des couvertures et du savon qui ont été distribués ce mercredi 23 février.


     

  • IPR

    L’Unicef apporte de l’aide aux sinistrés, l’impact d’Emnati est en cours d’évaluation

    L'Unicef apporte des fournitures de secours aux personnes affectées par Emnati. L'impact du phénomène est en cours d'évaluation.

  • IPR

    Le niveau de la rivière Mananjary atteint 3,95 mètres

    Ce mercredi 23 février le niveau de l'eau de la rivière Mananjary atteint les 3,95 mètres à 8h contre 1,30 mètre ce mardi. Cette montée des eaux est dangereuse. La vigilance rouge (menace de crue) reste donc en vigueur dans cette zone,"dans les endroits qui forment la rivière Mananjary et le canal Pangalana dans la région de Vatovavy" précise Météo Madagascar.

  • IPR

    Le vent moyen a baissé et atteint les 80km/h

    Selon le bulletin cyclonique de Météo Madagascar à 10h, Emnati est localisé dans le district d’Iakora à 9h locales. Le vent moyen qui l’accompagne est estimé à 80km/h contre 100km/h à 8h. Le vent est alterné par des rafales de 100 km/h. Emnati se déplace à 26km/h en direction du Sud-Ouest. Il se déplaçait à 31 km/h à 8h.

    Le niveau d’alerte reste inchangé, le voici :

    • Alerte rouge (danger imminent): Atsimo Atsinanana, Ihorombe, Anosy, Androy, Benenitra, Betioky et Ampanihy;
    • Alerte jaune (menace) : Beroroha, Ankazoabo, Sakaraha, Morombe et Toliara i-ii ;
    • Vigilance bleue post-cyclone : Vatovavy, Fitovinany, Amoron’i Mania et Matsiatra Ambony

    Le Sud-Est et le grand Sud sont les deux régions les plus touchées par les fortes pluies et rafales de vent.  La mer restera forte à grosse principalement le long des côtes Sud-Est et Sud, précise Météo Madagascar.

    Emnati est toujours au stade de tempête forte.

    Météo Madagascar a d'ailleurs fait un point cyclone à 11h.
     

  • IPR

    Dès hier soir, des vents violents et de fortes pluies se sont abattus sur la Grande Ile

  • IPR

    Emnati dans le quartier d’Ikaora

    A 8h locales à Madagascar, Emnati se situait dans le quartier d’Ikaora. Les intensités de vent sont les mêmes, le vent moyen est estimé à 100km/h alterné par des rafales de 140 km/h. Emnati poursuit son trajet vers le Sud-Ouest à 31km/h contre 30km/h à 6h. Le niveau d’alerte a été modifié, le voici :

    Alerte Rouge (Danger Imminent) : Atsimo Atsinanana, Ihorombe, Anosy, Androy, Benenitra, Betioky et Ampanihy;
    Alerte jaune (menace) : Beroroha, Ankazoabo, Sakaraha, Morombe et Toliara i-ii ;
    Vigilance bleue post-cyclone : Vatovavy, Fitovinany, Amoron’i Mania et Matsiatra Ambony



    Le Sud-Est et le grand Sud sont les secteurs qui connaîtront encore des fortes pluies et rafales ce mercredi 23 février. La mer restera forte à grosse principalement le long des côtes Sud-Est et Sud, ajoute Météo Madagascar. Emnaty est au stade de forte tempête (vent allant de 89 km/h à 117 km/h)

     

  • IPR

    Les habitants confrontés aux vents destructeurs et à la montée des eaux

    Selon plusieurs habitants du district de Mananjary, plusieurs habitations ont perdu leur toit à cause des rafales de vent, indique l’Express de Madagascar. Les districts de Manakara, Mananjary et Nosy Varika ont été désertées depuis le mardi 22 janvier au matin, "Personne n’osait plus sortir de son domicile. Les habitants qui ne se sentaient pas en sécurité dans leurs maisons, ont rejoint des sites d’hébergement" rapporte le média malgache.

    En plus d’être menacé par les pluies diluviennes et les vents forts, les habitations sont confrontées à la montée des eaux "Plusieurs maisons ont déjà été envahies par l’eau,  à Mahanoro et à Vatomandry. Nosy Varka, Manajary et Manakara en sont aussi victimes, selon l’Express de Madagascar.

    30.687 personnes des régions de Fitovany, Vatovavy, Atsinanana, Atsimo Atsinanana, Amoron’i Mania et Matsiatra Ambony ont été déplacées par les autorités ce lundi 21 février, rapporte le BNGRC.

  • IPR

    Emnati se dirige vers le Sud-Ouest à 30 km/h

    Selon le bulletin cyclonique de Météo Madagascar à 6h, Emnati était localisé dans le district de Vondrozo à 5h locales. Il s’est affaibli avec un vent moyen estimé à 100 km/h, alterné par des rafales à 140km/h.

    Il poursuit son trajet vers le Sud-Ouest à 30 km/h. Emnati traversera la région Atsimo Atsinanana et Anosy et ressortira en mer au niveau d’Androy en soirée, ce mercredi 23 février.

    Le niveau d’alerte est mis à jour. Le voici :

    Alerte rouge (danger imminent) : Fitovinany, Atsimo Atsinanana, Matsiatra Ambony, Ihorombe, Anosy, Androy, Benenitra, Betioky et Ampanihy;
    Alerte jaune (menace) : Morombe, Ankazoabo, Sakaraha, Toliara i-ii et Beroroha ;
    Vigilance bleue post-cyclone : Amoron’i Mania, Nosy Varika, Mananjary et Ifanadiana

    La dégradation des conditions météorologiques continue avec des fortes pluies et des vents forts et rafales. "Des inondations généralisées sont à craindre suite aux cumuls pluviométriques attendus surtout pour les régions Atsimo Atsinanana et le grand Sud. La mer restera forte à grosse principalement le long des côtes Sud-Est et Sud"précise Météo Madagascar.

     

  • IPR

    "Inondations, glissements de terrain, submersions côtières"

    Emnati est désormais une "dépression sur terre" selon Météo France. Elle se trouve à 785 km de La Réunion et poursuit sa trajectoire en traversant Madagascar d'est en ouest.

    Emnati a atteint "la côte orientale de Madagascar au sud immédiat de Manakara, au stade de cyclone" dans la nuit de mardi à mercredi. "Des rafales de l'ordre de 150 à 200 km/h, de fortes pluies susceptibles de provoquer inondations et glissements de terrain ainsi que des submersions côtières importantes sont probables dans une zone d'influence assez large autour du centre. Les habitants de la zone sont invités à une extrême prudence et à suivre les consignes officielles."

    Aujourd'hui, Emnati va s'affaiblir mais entraînera "des pluies associées encore localement fortes, se propageant sur le sud-est du pays". La nuit prochaine, de mercredi à jeudi, "Emnati ressortira en mer au large des côtes sud et s'éloignera ensuite définitivement vers les latitudes extratropicales les jours suivants".

  • IPR

    Emnati dans le quartier de Vohipeno

    "Le centre d'Emnati est situé dans le quartier de Vohipeno. Les vents soufflent à 120 km/h, avec des rafales de 170 km/h. Le cyclone se dirige vers le sud-ouest à 22 km/h" précisent les météorologues de Madagascar. Emnati va ensuite poursuivre "son voyage à travers la région du Sud-Est, Anosy et devrait sortir en mer dans la région d'Androy ce soir." Le BNGRC lui anticipe des rafales avec des pointes à 205 km/h.

    Les régions visées redoutent d'importantes inondations "dans toutes les zones où le cyclone va passer, en particulier Vatovavy, Fituvany, Upper Matsiatra, le Sud-Est et le Sud". La mer sera très agitée tout le long de la côte sud-est.

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre l'évolution d'Emnati sur Madagascar

    Restez connectés

A propos

Le cyclone Emnati impacte Madagascar

La Réunion n’est plus sous la menace d’Emnati depuis 19h, ce lundi 21 février. Le cyclone se dirige dangereusement sur Madagascar. "A 12 heures locales, le Cyclone Tropical Emnati est positionné à 187 Km au Nord-Est de Mananjary. Le vent moyen est estimé à 140 Km/h, alterné par des rafales de 195 Km/h" indique Météo Madagascar. Il se déplace vers le Sud-Ouest à raison de 19 Km/h. La côte Est connaissait déjà une dégradation de la météo ce mardi 22 février.

Le passage du météore est prévu entre 20h et 23 h locales au stade de cyclone, à 145 Km/h dans le district de Manjary, selon les prévisionnistes. Il devrait poursuivre sa trajectoire vers l’intérieur des terres et ressortir en mer dans le Canal de Mozambique dans la région Androy ce mercredi.

Après la tempête Ana, les cyclones Batsirai et Dumako, la Grande île est encore confrontée à un phénomène climatique, Emnati qui fera encore des dégâts avec des rafales de vent allant de 150 à 200km/h. Les fortes pluies pourraient quant à elles provoquer de nouvelles inondations et glissements de terrain. Les côtes pourraient être submergées de 1,6 mètre d'eau.

- Emnati, un cyclone dévastateur -

"Les prévisions météorologiques de la Direction générale de la météorologie présagent un cyclone dévastateur pour les régions qui ne se sont pas encore relevées du passage des récentes catastrophes" rapporte le Midi Madagasikara.

Dans le même article, un responsable du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) confie au média que "comme l’on parle des mêmes régions et qu’il n’y a pas eu d’augmentation subite du nombre des populations, l’on peut avancer, à titre indicatif, que le cyclone tropical intense Emnati impactera les mêmes populations".

Le média Madagascar Tribune rapporte que "les sinistrés d’Emnati pourrait s’élever à plus de 120.000 personnes au vu de l’intensité et la trajectoire de ce cyclone qui devrait frapper le pays dans les heures à venir" un chiffre estimé par le BNGRC.

- 9 régions en alerte rouge, 10 en menace jaune -

Le niveau d’alerte est mis à jour comme suit :

• Alerte rouge (danger imminent) : Atsinanana, Vatovavy, Fitovinany, Atsimo Atsinanana et Mangoro. Les populations des régions suivantes appliqueront les prescriptions d’alerte rouge a compter de 18 heures locales : Vakinankaratra, Amoron'i mania, Matsiatra Ambony et Ihorombe.

• Alerte jaune (menace) : Analanjirofo, Atsimo Andrefana, Androy, Anosy, Manjakandriana, Andramasina, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano, Antananarivo Renivohitra, Ambohidratrimo et Arivonimamo.

• Alerte verte (avertissement): Alaotra, Bongolava, Menabe, Anjozorobe, Ankazobe, Soavinandriana et Miarinarivo.


- Pas d'école dans plusieurs régions -

Les élèves des régions placées en alerte rouge, Atsinanana, Vatovavy, Fitovivany, Atsimo Atsinanana et Mangoro n’ont pas eu cours ce mardi . "Certains gouvernorats ont annoncé la suspension des cours au sein des établissements scolaires publics et privés à partir de ce mardi", précise 2424.mg, un média malgache. Les cours sont suspendus jusqu’à ce mercredi 23 février dans les régions de Vakinankaratra et d’Amoron’i Mania, placées en alerte jaune ce mardi.

Les autorités locales ont d'ailleurs décrété la fermeture des écoles pendant trois jours dans la région d’Atsimo-Atsinanana qui depuis ce lundi soir a reçu l’avis de danger imminent.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !