Présidentielle 2022 :

Jean-Luc Mélenchon atteint les 500 parrainages


Publié / Actualisé
Jean-Luc Mélenchon a atteint les 500 parrainages ce jeudi 24 février 2022, après de nouvelles validations de signatures de la part du Conseil constitutionnel. Ce jeudi matin, à peine arrivé à La Réunion, le candidat de La France Insoumise s'était dit "confiant" face à cette éventualité. 540 parrainages ont été validés au total. Il fait donc officiellement partie de la course à la présidentielle (Photo rb/www.ipreunion.com)
Jean-Luc Mélenchon a atteint les 500 parrainages ce jeudi 24 février 2022, après de nouvelles validations de signatures de la part du Conseil constitutionnel. Ce jeudi matin, à peine arrivé à La Réunion, le candidat de La France Insoumise s'était dit "confiant" face à cette éventualité. 540 parrainages ont été validés au total. Il fait donc officiellement partie de la course à la présidentielle (Photo rb/www.ipreunion.com)

Avec 540 signatures, M. Mélenchon rejoint les sept autres candidats qui ont déjà atteint le minimum nécessaire pour être formellement sur la ligne de départ lors du premier tour le 10 avril, sous réserve de validation définitive par le Conseil constitutionnel qui doit encore vérifier que les parrainages proviennent d'au moins 30 départements différents.

La candidate LR Valérie Pécresse caracole en tête avec 2.271 paraphes, suivie par le président Emmanuel Macron, qui n'a pas encore formalisé sa candidature, avec 1.544 parrainages, puis la socialiste Anne Hidalgo (1.226), l'écologiste Yannick Jadot (615), le communiste Fabien Roussel (593), le député Jean Lassalle (579) et la candidate de Lutte ouvrière (LO) Nathalie Arthaud (562).

Eric Zemmour et Marine Le Pen, tous deux crédités de plus de 10% des intentions de vote dans les sondages, restent en deçà de la barre fatidique, mais ils s'en rapprochent: le polémiste d'extrême droite a fait un bond de 65 signatures en deux jours pour atteindre les 415. Et la candidate RN, qui a suspendu sa campagne pour se consacrer à la tâche de les obtenir, en a gagné 21 pour en disposer de 414 à une semaine du délai fixé par le Conseil constitutionnel au vendredi 4 mars à 18H00.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan se rapproche aussi du but avec 457 signatures au compteur, mais d'autres sont encore loin comme François Asselineau (247), le NPA Philippe Poutou (243), le syndicaliste Annasse Kazib (130), l'ex-Garde des Sceaux Christiane Taubira (128) et l'animaliste Hélène Thouy (97).

Le Premier ministre Jean Castex a appelé mardi les élus à "apporter leurs parrainages" aux candidats à la présidentielle, en soulignant qu'une telle démarche "n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique".

Près de 42.000 élus, dont 34.000 maires, peuvent accorder leur parrainage. Le Conseil constitutionnel met en ligne sur son site deux fois par semaine, le mardi et le jeudi, la liste actualisée en temps réel.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Mots clés :

    4 Commentaire(s)

    Lol , Posté
    Serve à quoi éliminer au 1er tour, je suis la République
    Domtom, Posté
    GDS vient donc de voter en son sein après 5 jours de consultation GDS en tant qu'orga a décidé d'appeler à "voter pour le candidat le mieux placé, JL Melenchon"Gérard Filoche
    Patrick, depuis son mobile , Posté
    Les LR, crapules infectes de cette République degaulienne ont donné leurs parrainages, pas par charité chrétienne, ni par désir démocratique, mais par PEUR, peur de la population. La colère sourde gronde dans le pays.Macron et ses sbires, sont eux bien à l'abri dans leurs Palais protégés par des mercenaires que nous payons.Mais les élus locaux eux n'ont pas le même degré de protection.
    Bon candidat , Posté
    Melanchon un bon candidat