Tribune libre de Philippe Naillet :

Réaction suite à l'opération "pouvoir d'achat " de Total


Publié / Actualisé
La situation de tension observée dans le milieu de la distribution des carburants à La Réunion est révélatrice d'un questionnement récurrent sur notre modèle économique et d'une nécessaire transparence de la part des acteurs économiques envers le territoire réunionnais. (Photo d'illustration rb/www.ipreunon.com)
La situation de tension observée dans le milieu de la distribution des carburants à La Réunion est révélatrice d'un questionnement récurrent sur notre modèle économique et d'une nécessaire transparence de la part des acteurs économiques envers le territoire réunionnais. (Photo d'illustration rb/www.ipreunon.com)

Selon le dernier indice des prix à la consommation des ménages de l’Insee, le taux d’inflation à La Réunion était de 3,3% en 2021 quand les tarifs des carburants ont augmenté de 31%. Ces augmentations ne sont pas sans conséquence sur le pouvoir d’achat des Réunionnais et interrogent  sur les solutions de mobilité alternatives au tout voiture.

Dans une période préélectorale, si je salue toute initiative de baisse de prix sans aide publique, dans notre contexte ultramarin avec des prix régulés par l’État, je partage la proposition du vice-président de l’OPMR (Observatoire des prix, des marges et des revenus de La Réunion) de continuer le travail pour une plus grande transparence dans le milieu pétrolier à La Réunion.

D’une part, nous pouvons nous interroger sur la nature des relations commerciales qui lient Total France et Total Réunion. D’autre part, est-ce que cette intervention de la direction nationale pour agir sur les prix à La Réunion est légale. J’attire d’ailleurs l’attention de la future mission de l’IGS sur ces deux points.

Enfin cette pseudo-volonté d’intervenir sur les prix de la part d’une multinationale semble cacher un véritable dumping socio-économique puisque cette aide de Total pour tout le territoire national ne représente que 0,31% de leur résultat de 2021. Personne ne peut croire que le pouvoir d’achat des Réunionnaises et des Réunionnais est aujourd’hui la préoccupation de Total France.

Je tiens enfin à rappeler que je défends un modèle réunionnais équilibré dans lequel la meilleure façon de participer à l’amélioration du pouvoir d’achat des Réunionnaises et des Réunionnais reste la création d’emplois sur notre territoire.

Philippe Naillet

   

5 Commentaire(s)

Dj974, Posté
Emploi précaire comme d'habitude, tour est à mettre sur le dos de l'emploi. Pour une fois une baisse des prix du carburant et tous vous criez au scandale pour trois pelés et quatre tondus. Combien de gens travaillent, combien grattent leurs culs toutes le journée. Combien de stagiaires, combien d'emploi précaire dans les stations services, ces gens qui sortent listings des demendeurs d'emploi.Vous faites tout pour que rien ne baisse pour celui qui travaille. Alors vos avis à la con, vous pouvez vous les lettres là où je pense.
Bruno Martin, Posté
Le pouvoir d'achat dépend de la capacité à produire des richesses et non de l'emploi !Gérard Lebon défend depuis toujours un modèle économique de décroissance, l'emploi des uns au détriment des autres ainsi qu'au détriment du pouvoir d'achat, ce modèle issu du Luddisme où à l'époque les syndicalistes menaçaient de casser les métiers à tissé automatique pour préserver les emplois du tissage à la main.Hor depuis, on a démontré que le progrès permettait non pas de supprimer des emplois, mais d'en créer de nouveaux, scella s'appelle la croissance ! https://www.brunomartinofficiel.fr
Thomas, Posté
et donc, bouges pas, ne faisons aucune action pour faire baisser les prix. Si le groupe TOTAL qui fait des bénéfices (les autres groupes n'en font pas'), fait un geste pour les consommateurs, ce serait du pseudo-dumping.L'inflation serait de 3,3% en 2021 (2,8% en france), gardons nos prix élevés pour protéger nos marges.
HULK, Posté
En résumé, du bla-bla pour rien. Comme disait COLUCHE : quand on a aussi peu à dire, on ferme sa gu..le!
Pierrot974, Posté
Si "Personne ne peut croire que le pouvoir d'achat des Réunionnaises et des Réunionnais est aujourd'hui la préoccupation de Total France", personne ne peut croire non plus qu'appliquer partout le prix MAXIMUM autorisé par le préfet soulage le pauvre pouvoir d'achat réunionnais. La libre concurrence, tous les patrons et la droite la réclament partout, SAUF quand ça concerne les marchands d'essence. Un peu curieux quand même !...