Le Vasileos est parti à Maurice :

Tresta Star : les opérations de dépollution confiées à un nouveau navire


Publié / Actualisé
Mobilisé sur la dépollution du Tresta Star au Tremblet, le navire Vasileos est parti en urgence en direction de l'île Maurice, pour l'assister suite à l'échouement de trois bateaux de pêche au large de Pointe aux sables. Interrogée par Imaz Press, la préfecture indique qu'un autre navire va être dépêché pour remplacer le Vasileos, à l'initiative de l'armateur. La nappe de fuel, elle, s'est disloquée et la coque du Tresta Star est éventrée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Mobilisé sur la dépollution du Tresta Star au Tremblet, le navire Vasileos est parti en urgence en direction de l'île Maurice, pour l'assister suite à l'échouement de trois bateaux de pêche au large de Pointe aux sables. Interrogée par Imaz Press, la préfecture indique qu'un autre navire va être dépêché pour remplacer le Vasileos, à l'initiative de l'armateur. La nappe de fuel, elle, s'est disloquée et la coque du Tresta Star est éventrée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Mercredi 23 février, le navire anti-pollution Vasileos a précipitamment quitté La Réunion pour partir en direction de Maurice. Un navire navigant sous pavillon taïwanais s'est échoué au large de la Pointe aux sables. Plus tard dans la journée, deux autres bateaux se sont échoués dans la même zone.

Selon la préfecture cependant, ce départ fait suite à "la fin de contrat qui liait son armateur avec l'armateur du Tresta Star". Sa disponiblité immédiate lui aurait donc permis d'être envoyé sur l'île soeur.

Qu'advient-il alors du Trestar Star à Saint-Philippe, alors que des nappes d'hydrocarbures se sont échappées du navire mauricien échoué, faisant craindre une importante pollution maritime ? Pour rappel, environ 8 m3 de fuel se trouvaient à bord du navire.

La préfecture, interrogée par Imaz Press, indique qu'un autre bateau va être mobilisé pour remplacer le Vasileos. "A la suite d'une mise en demeure du préfet, l'armateur du Tresta Star nous a indiqué mardi avoir confié la dépollution du navire à une entreprise reconnue dans ce domaine au niveau mondial, qui devrait très rapidement établir son plan de travaux. Nous sommes en lien avec l'armateur pour préciser les modalités et délais de cette intervention" nous dit-on.

Mais la préfecture se prépare déjà à intervenir si les travaux mis en place sont inefficaces. "En parallèle, les services de l'Etat examinent en lien avec des entreprises régionales, des solutions de substitution à l'armateur pour le cas où celui-ci se montrerait défaillant."

Lire aussi - Tresta Star : le maire de Saint-Philippe veut porter plainte contre l'armateur

- La nappe s'est "disloquée" -

Au Tremblet, "une surveillance du navire est assurée au quotidien, notamment par hélicoptère. Les observations montrent que la nappe qui s'est déversée le 18 février s'est disloquée. S'agissant du navire, il ne montre pas de signe apparent d'évolution" rassure la préfecture.

Suite au passage du cyclone Emnati, les craintes étaient en effet vives. L'état du Tresta Star s'est considérablement dégradé avec la houle cyclonique et la principle nappe d'hydrocarbures repérée s'étendait samedi dernier sur 50 mètres et 2,5 km de longeur au large de la coulée de 2007. La préfecture avait alors indiqué qu'une "dislocation du navire est à craindre (...) avec des morceaux qui vont se détacher", et de nouveaux rejets de hydrocarbures étaient à prévoir.

Lire aussi - Tresta Star : un naufrage peut en cacher un autre

Ce vendredi, la préfecture indique que l'attention est surtout portée "sur la structure interne puisque la coque est éventrée sur bâbord et que les cales tribord contiennent encore des eaux mazouteuses. Il n’est néanmoins pas possible de mener une expertise à bord puisque l'accès au navire est encore extrêmement dangereux".

A ce stade, les opérations de dépollution fonctionnent donc au ralenti, alors que Maurice engage une course contre la montre pour débloquer et remorquer les navires de pêche échoués. Les chalutiers taïwanais Wen Hang Dar 168, Foo Man Yu Feng 1 et Foo Man Yu Feng 168 se sont tous les trois échoués ce mercredi.

Selon Le Mauricien, "un exercice de remorquage du Wen Hung Dar 168 devrait avoir lieu ce vendredi 25 février". Les membres d'équipage, eux, avaient été évacués le jour de l'échouement.

Lire aussi - Maurice : naufrages en série et menace de pollution massive

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Question , Posté
Polluer la reunion c pas grave pour eux '