14 personnes ont disparu :

Comores : des débris de l'avion disparu et des bagages retrouvés


Publié / Actualisé
Aux alentours de 19 heures (heure de La Réunion) ce samedi 26 février 2022, les gardes côtes comoriens ont annoncé avoir retrouvé des débris de l'appareil et quelques bagages dans la région de Djoiezi (Mohéli). A l'heure actuelle, les recherches se poursuivent avec la coopération régionale pour retrouver d'éventuels survivants. Pour rappel, un avion de type CESSNA de la compagnie AB Aviation a disparu des radars, à environ 2.5 km de l'aéroport de Mohéli en mer, après avoir décollé de Moroni à 11h50. 12 passagers et deux pilotes étaient à bord.
Aux alentours de 19 heures (heure de La Réunion) ce samedi 26 février 2022, les gardes côtes comoriens ont annoncé avoir retrouvé des débris de l'appareil et quelques bagages dans la région de Djoiezi (Mohéli). A l'heure actuelle, les recherches se poursuivent avec la coopération régionale pour retrouver d'éventuels survivants. Pour rappel, un avion de type CESSNA de la compagnie AB Aviation a disparu des radars, à environ 2.5 km de l'aéroport de Mohéli en mer, après avoir décollé de Moroni à 11h50. 12 passagers et deux pilotes étaient à bord.

Les familles des victimes sont accueillies depuis samedi après-midi à l’hotel Retaj à Moroni et à l’aéroport de Bandar Salam où des cellules  d’accueil sont mises en place avec la présence de psychologues à leur écoute. Ces cellules d'écoute rouvriront à partir de 8h ce dimanche.


 

AB Aviation a deux avions : celui qui a disparu, et un avion de 20 places qui dessert aussi Mayotte, bien qu'il n’a plus fait de rotation avec l’île aux parfums depuis une dizaine de jours. L'avion  qui a disparu était affecté aux rotations entre les trois îles de l'archipel : Moroni, Anjouan et Mohéli.

A La Réunion, le PCR demande au gouvernement français, aux autorités de La Réunion et de Mayotte "d’user des moyens disponibles pour porter assistance aux équipes de secours. C’est en pareilles circonstances que la COI doit montrer son efficacité". "Des personnes résidant à La Réunion et touchées par ce drame pourraient recevoir le concours d’une cellule spécialisée" ajoute-t-il.

Le dernier crash survenu au large des Comores remonte au 30 juin 2009.  L’Airbus de la Yemenia s’était abîmé en mer au large des Comores, faisant 152 victimes sur les 153 occupants. Seule une jeune Franco-Comorienne alors âgée de 14 ans, Bahia Bakary, avait miraculeusement survécu. Partis de Paris ou de Marseille à bord d’un A330 récent, les passagers avaient changé d’appareil au Yémen pour un A310 vieux de 19 ans.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

440 vérité, Posté
J'espère qu'ils serrons vite retrouver. Courage au famille. la réunion solidaire