[EN DIRECT - PHOTOS/VIDÉO] Les armées se préparent à Kiev :

Ukraine : les forces russes annoncent frapper "sous peu" les bâtiments des renseignements


Publié / Actualisé
Sixième jour de guerre en Ukraine ce mardi 1er mars 2022. Des photos satellites montrent mardi un convoi russe s'étirant sur des dizaines de kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne: selon l'état-major ukrainien, Moscou regroupe ses forces en vue d'un assaut sur Kiev et d'autres grandes villes tandis que les mesures de rétorsion internationales contre la Russie continuaient de s'accumuler. Les pourparlers entre Russes et Ukrainiens reprendront prochainement. Vladimir Poutine demande la reconnaissance de la Crimée, la "démilitarisation" et la "dénazification" de l'Ukraine. Au cours d'un entretien téléphonique, le Président russe a garanti à Emmanuel Macron qu'il ne ciblerait pas les civils. Selon un bilan officiel, les combats ont déjà tué plus de 350 civils, mais ces chiffres seraient "très largement en dessous de la réalité" estime l'ONU. Suivez notre direct (Photo AFP)
Sixième jour de guerre en Ukraine ce mardi 1er mars 2022. Des photos satellites montrent mardi un convoi russe s'étirant sur des dizaines de kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne: selon l'état-major ukrainien, Moscou regroupe ses forces en vue d'un assaut sur Kiev et d'autres grandes villes tandis que les mesures de rétorsion internationales contre la Russie continuaient de s'accumuler. Les pourparlers entre Russes et Ukrainiens reprendront prochainement. Vladimir Poutine demande la reconnaissance de la Crimée, la "démilitarisation" et la "dénazification" de l'Ukraine. Au cours d'un entretien téléphonique, le Président russe a garanti à Emmanuel Macron qu'il ne ciblerait pas les civils. Selon un bilan officiel, les combats ont déjà tué plus de 350 civils, mais ces chiffres seraient "très largement en dessous de la réalité" estime l'ONU. Suivez notre direct (Photo AFP)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi, on se retrouve demain

  • IPR

    Le pétrole s'envole de plus belle face aux sanctions occidentales contre Moscou

    Le prix du baril de pétrole de WTI américain s'est embrasé mardi jusqu'à plus de 11%, et celui de Brent, la référence européenne de l'or noir, à plus de 9%, propulsés par la guerre en Ukraine et les sanctions occidentales contre Moscou, de plus en plus nombreuses et sévères.

    L'article de l'AFP est à retrouver sur ce lien.

  • IPR

    A cause de la guerre en Ukraine, on estime que plus de 670.000 réfugiés ukrainiens ont déjà fui leur pays

  • IPR

    La frappe russe qui visait la tour de télévision à Kiev a fait 5 morts

    Lire aussi - Ukraine: cinq morts dans la frappe russe contre la tour de télévision à Kiev

    Le mémorial du massacre juif de Babi Yar a été touché par les frappes

    Lire aussi - Frappe russe contre la tour de télévision à Kiev, la diffusion interrompue

  • IPR

    L'Iran remet en cause l'implication des Etats-Unis dans la crise russo-ukrainienne

  • IPR

    Le prince Charles est solidaire du peuple ukrainien

  • IPR

    Youtube bloque les médias russes RT et Sputnik

    Après Facebook lundi, c'est au tour de YouTube de bloquer mardi en Europe les médias russes RT et Sputnik, accusés de désinformation sur la guerre en Ukraine, en attendant une interdiction similaire de diffusion télévisée.

    "Nous bloquons les chaînes YouTube de RT et Sputnik dans toute l'Europe, avec effet immédiat. Nos systèmes nécessitent un peu de temps avant d'être complètement opérationnels. Nos équipes continuent de surveiller la situation 24 heures sur 24 pour agir le plus rapidement possible", a annoncé dans un communiqué YouTube, filiale du géant américain Google.

    Lundi, les réseaux sociaux Facebook et Instagram (groupe Meta) avaient déjà décidé de bloquer, dans les pays de l'Union européenne, les contenus publiés par la chaîne RT (ex-Russia Today) et le site Sputnik, tous deux considérés comme des émanations du pouvoir russe.

    "Nous avons reçu des demandes de plusieurs gouvernements et de l'Union européenne de prendre des mesures supplémentaires concernant des médias contrôlés par l'Etat russe", avait écrit Nick Clegg, vice-président de Meta, sur son compte Twitter. Il avait justifié la suspension par "la nature exceptionnelle de la situation".

    La suite est à lire ici

  • IPR

    8 personnes sont mortes dans une frappe aérienne russe sur la ville de Kharkiv

     

  • IPR

    La tour de télévision de Kiev est visée par une frappe russe, la diffusion des chaînes est interrompue

    Un témoin a filmé la scène depuis sa voiture. Regardez

  • IPR

    Les troupes russes semblent prendre le contrôle de Kherson

    Des parachutistes russes marchent dans Kherson, ils sont en compagnie de BMD-2, des blindés

  • IPR

    L'armée russe va attaquer les services de renseignements à Kiev, la population est invitée à quitter la zone

  • IPR

    "Moins d'une centaine" d'Ukrainiens sont arrivés en France, annonce Gérald Darmanin

  • IPR

    Vladimir Poutine "a fait le choix de vouloir inverser le cours de l'Histoire" déclare Jean Castex

    "Vladimir Poutine a fait le choix de la guerre. Il a fait le choix de vouloir inverser le cours de l'Histoire", insiste le Premier ministre Jean Castex devant les députés de l'Assemblée nationale.

    Lire aussi - Ukraine: Castex dénonce un "acte de guerre" russe "cynique et prémédité"

  • IPR

    Les 13 gardes-frontières des îles Serpents, déclarés morts par erreur, sont prisonniers des soldats russes

    Menacés par un navire russe, 13 gardes-frontières leur avaient dit "d'aller se faire foutre". Ils avaient été donnés pour morts par le gouvernement ukrainien. Il s'agit d'une erreur. Les 13 hommes sont bien vivants, mais prisonniers des Russes alors que les îles Serpents ont été prises par la Russie.

  • IPR

    Des civils Ukrainiens forcent des camions russes à faire demi-tour

    Des Ukrainiens ont forcé des camions russes à faire demi-tour dans la ville de Melitopol. La Russie avait déclaré avoir pris le contrôle de la ville, une information fausse selon les Britanniques.

  • IPR

    Le résumé de la sixième journée de guere avec lemonde.fr

     

  • IPR

    Et maintenant le volley, et le patinage: les sanctions pleuvent sur le sport russe

    Les sanctions continuent de pleuvoir mardi au lendemain de l'appel du Comité international olympique à bannir les Russes des compétitions sportives internationales: l'organisation du Mondial de volley leur a été retirée et leurs patineurs, si populaires, ne pourront plus concourir "jusqu'à nouvel ordre".

    Avec son appel à "ne pas inviter ou permettre la participation d'athlètes et de représentants officiels russes et bélarusses aux compétitions internationales" et son retrait de toute distinction olympique aux hauts responsables dont Vladimir Poutine, le CIO a rompu avec une longue tradition de non-intervention dans les débats politiques ou géopolitiques.

    La Fifa et l'UEFA ont immédiatement réagi en excluant la Russie du Mondial, dont elle devait disputer les barrages contre la Pologne le 24 mars.

    Longtemps silencieuse, la Fédération internationale de volley (FIVB) a annoncé mardi qu'elle allait confier à un autre pays l'organisation du Mondial, initialement prévu en août et en septembre en Russie. La FIVB était sous pression depuis que la France et la Pologne, respectivement champions olympique et du monde, avaient annoncé qu'elles boycotteraient la compétition si elle n'était pas organisée ailleurs.

    Les patineurs russes, qui ont remporté six médailles olympiques dont deux en or à Pékin, ne pourront eux plus concourir. Une décision "à effet immédiat" et prise "jusqu'à nouvel ordre", a précisé l'Union internationale de patinage (ISU) qui régit également le patinage de vitesse et le short-track.

    La suite du reportage est ici

  • IPR

    Volodymyr Zelensky s'est exprimé devant le Parlement européen

    "Aujourd'hui je m’adresse aussi aux Ukrainiens qui nous défendent tous au prix de leur vie, qui défendent la liberté. Je me réjouis de ce que je viens de voir et d'entendre ici, je me rejouis de voir cette ambiance et cet esprit d’union au sein de l’Union europénne" a déclaré le président ukrainien. "Je ne savais pas que l'Ukraine devait payer un prix aussi élevé" a-t-il ajouté. V. Zelensky s'est aussi exprimé au sujet de l'entrée de l'Ukraine dans l'Union europénne "L'Union européenne sera beaucoup plus forte avec nous. Sans vous, l'Ukraine sera seule. Nous avons montré notre force, que nous sommes vos égaux. De votre côté, prouvez que vous êtes à nos côtés, que vous n'allez pas nous laisser tomber".

    Le président ukrainien déplore une "tragédie", 350 personnes ont déjà péri selon un bilan officiel, mais ce nombre pourrait être bien plus important. Plus de 660.000 personnes ont fui l'Ukraine depuis le début du conflit.

  • IPR

    Des soldats et véhicules russes investissent les rues de Kherson

  • IPR

    Ukraine: l'acteur français Gérard Depardieu, proche de Poutine, appelle à "arrêter les armes et négocier"

    L'acteur français Gérard Depardieu, proche du président russe Vladimir Poutine, a appelé à "arrêter les armes et négocier" dans une déclaration à l'AFP mardi, au sixième jour de l'invasion russe de l'Ukraine.

  • IPR

    Les forces militaires russes gagnent du terrain dans la région de Luhansk

  • IPR

    Les forces russes sont à Starobilsk

    Les militaires russes sont entrés dans la ville de Starobilsk, dans le Sud-Est de l'Ukraine

  • IPR

    L'AFP fait un point sur l'invasion russe en Ukraine

    Le centre de Kharviv est sous les bombardements russes. La deuxième ville d'Ukraine est bombardée par l'armée russe qui "continue d'user d'amres lourdes contez la population civile" a déclaré Oleg Sinegoubov, gouverneur de la région. Deux soldats tchétchènes sont morts et six ont été blessé en Ukraine. 350 civils ukrainiens sont décédés depuis le début de l'offensive russe.  Les chaînes Youtube des médias russes RT et Sptunik sont bloqués. 520.000 personnes se sont déjà réfugiées dans les pays frontaliers. Le point de situation complet est à retrouver ici

  • IPR

    Des civils bloquent la route aux forces russes à Kupyansk

     

  • IPR

    De nombreux tanks et véhicules russes sont abandonnés

    Les forces militaires russes ont abandonné leurs véhicules, camions et blindés comme des tanks sur le territoire ukrainien. Ces derniers semblent toujours fonctionner.

  • IPR

    Des familles fuient l'Ukraine, le centre de Kharkiv meurtri par les bombardements

    Thread à dérouler

  • IPR

    Maersk cesse ses livraisons (sauf nourriture et médicaments) vers la Russie

     

  • IPR

    Les troupes russes sont dans la ville de Kherson

     

  • IPR

    Deux personnes voyageant en bus, victimes d'une attaque des forces russes

    Un bus transportant des Ukrainiens a été attaqué par les forces militaires russes. Le véhicule est criblé de balles. Selon les résidents, deux personnes ont été tuées, dont le chauffeur.

     

  • IPR

    Cyrille Melchior s'exprime sur la guerre russo-ukrainienne

    Guerre en Ukraine : Que les armes se taisent !

    L'attaque militaire massive de la Russie contre l'Ukraine il y a quelques jours, et le début de l'occupation inadmissible sont une erreur de l'histoire que la postérité retiendra. Ce choix délibéré est une violation manifeste de la part de la Russie, de la Charte des Nations unies et des principes fondateurs de l'ordre européen et international.

    M’associant à l’inquiétude grandissante de la Communauté internationale, je tiens à exprimer notre grande préoccupation et notre soutien total au peuple ukrainien qui défend vaillamment la liberté et la démocratie. Une population qui traverse une épreuve tragique et vit dans la terreur.

    Bien qu’elle semble loin de nos limites insulaires, cette guerre aura des répercutions à La Réunion sur le coût de nombres de nos produits de consommation et donc sur le porte-monnaie des Réunionnais. De plus, elle menace directement la paix dans toute l’Europe et rappelle, après bientôt huit décennies de paix, les heures les plus sombres de notre histoire récente : invasion, occupation, bombardement...

    "On ne peut pas vivre sans le passé. Si on l’oublie, notre humanité est mutilée", disait Elie Wiesel, écrivain, Prix Nobel de la Paix, qui a connu l’horreur de la déportation dans les camps de concentration.

    De la naissance d’un grand empire millénaire à celle d’une civilisation florissante, des décisions totalitaires les plus effroyables aux grandes guerres les plus sombres, de la résistance héroïque d’un peuple entier à la volonté sans faille d’une minorité... la plus infime des décisions peut donc parfois influencer l’avenir de l’humanité.

    Dans le même élan de solidarité, la France, et la Communauté internationale ont su être au rendez-vous de l’Histoire en faisant preuve de responsabilité et d’une unité sans faille pour sanctionner ces agressions, pour soutenir le peuple ukrainien, tout en appelant à la tempérance dans un contexte géopolitique particulièrement sensible.

    En tant que Réunionnais, en tant que citoyens du monde, nous sommes totalement solidaires de cette démarche qui vise à défendre la sécurité et l’ordre international fondé sur le respect de l’intégrité des territoires et non sur la force et la violence.

    Il s’agit d’œuvrer pour que les armes se taisent enfin, pour laisser place au dialogue, à la diplomatie et à la recherche d’une solution commune tendant vers la paix, la fraternité et la sérénité.

    Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental

    Lire aussi - Guerre en Ukraine : Que les armes se taisent !

  • IPR

    Près de 520.000 réfugiés ukrainiens dans les pays frontaliers

    Près de 520.000 réfugiés ukrainiens fuyant l'invasion de leur pays par la Russie ont afflué depuis jeudi dans des pays frontaliers, selon le dernier recensement de l'ONU publié lundi soir.

  • IPR

    Le bâtiment gouvernemental de Kharkiv a été touché par un missile

    Plus tôt dans la matinée, le siège du gouvernement de Kharkiv avait été la cible de missiles de croisières russes. Par chance, le bâtiment n'avait pas été touché. Les forces militaires russes ont bombardé cette zone civile une seconde fois. L'intérieur du siège a été touché par les bombardements. On ne sait pas si des civiles ont péri sous l'assaut.

  • IPR

    Le centre de Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine située à l'est, bombardé par l'armée russe

    "L'occupant russe continue d'user d'armes lourdes contre la population civile", a écrit le gouverneur de la région sur l'application Telegram, publiant des images d'une énorme explosion sur la place centrale de la ville où se trouve le siège de l'administration locale.

  • IPR

    "Nous allons provoquer l'effondrement de l'économie russe", affirme Bruno Le Maire sur franceinfo

    "Les sanctions sont d’une efficacité redoutable. Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie”, déclare Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. “Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe.”

    Lire aussi - "Nous allons provoquer l'effondrement de l'économie russe", prévient Bruno Le Maire

  • IPR

    Le siège historique du gouvernement de Kharkiv ciblé mais intact

    Les forces militaires russes ont ciblé le siège historique du gouvernement de Kharkiv, une zone civile avec des missiles de croisière. Le bâtiment n'étant pas détruit, la cible n'a pas été atteinte. Il se pourrait que d'autres bombardements aient lieu dans cette même zone au cours de la journée et/ou dans les jours à venir.

  • IPR

    Les 70 avions de chasse promis par l'UE sont opérationnels

  • IPR

    L'Australie alloue 100 millions de dollars à l'Ukraine dont 70 pour les équipements militaires

  • IPR

    Biden refuse la zone d'exclusion aérienne ("no-fly zone")  demandée par Zelensky

  • IPR

    Le Canada enverra des armes antichars et des munitions annonce Justin Trudeau

     

  • IPR

    Taïwan envoie 27 tonnes de matériel médical à l'Ukraine

     

  • IPR

    Le Luxembourg envoie 100 armes antichars, 20.000 cartouches , des jeeps et tentes militaires

     

  • IPR

    Le siège historique du gouvernement de Kharviv touché par un missile

  • IPR

    Les troupes russes se dirigent massivement sur Kiev

    Des photos satellites montrent mardi un convoi russe s'étirant sur des dizaines de kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne: selon l'état-major ukrainien, Moscou regroupe ses forces en vue d'un assaut sur Kiev et d'autres grandes villes tandis que les mesures de rétorsion internationales contre la Russie continuaient de s'accumuler.

    "Certains véhicules sont parfois très distants les uns des autres et, sur d'autres portions, les équipements militaires sont positionnés à deux ou trois de front", a indiqué dans la nuit de lundi à mardi la société américaine d'imagerie satellitaire Maxar, après la diffusion de plusieurs photos prises plus tôt depuis l'espace.

    Le convoi "s'étend des abords de l'aéroport Antonov (à environ 25 km du centre de Kiev) au sud aux alentours de Prybirsk" au nord, a-t-elle ajouté.

    Cet aéroport est, depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, le théâtre de violents affrontements, l'armée de Vladimir Poutine tentant de s'emparer de cette infrastructure stratégique pour la prise de la capitale.

    L'état-major de l'armée ukrainienne a affirmé mardi que les forces russes s'étaient regroupées au cours des dernières 24 heures, rassemblant des véhicules blindés et des armes d'artillerie "avant tout pour encercler et prendre le contrôle de Kiev et les autres grandes villes de l'Ukraine".

    Selon deux sources interrogées lundi par l'AFP, l'une diplomatique et l'autre sécuritaire, Moscou s'apprête à lancer de manière imminente une nouvelle poussée militaire.

    Lire aussi - Moscou regroupe ses forces en vue d'un assaut sur Kiev

  • IPR

    Transfert d'ambassades

    L’ambassade de France en Ukraine va être transférée de Kiev à Lviv, a annoncé lundi e ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Plus tôt dans la journée la Norvège et les Pays-Bas ont annoncé le transfert de leur ambassade d'Ukraine en Pologne

  • IPR

    Valdimir Poutine frustré

    Selon les services de renseignements américains, Poutine serait "frustré" par la lente avancée des forces armées russes en Ukraine

  • IPR

    Emmanuel Macron s'adresse à l'armée française

    Le Président de la République a adressé un message aux armées françaises

    "Officiers, sous-officiers, officiers mariniers, soldats, marins, aviateurs et personnels civils des armées françaises, l’attaque illégale, directe et massive, déclenchée contre l’Ukraine le jeudi 24 février est la plus grave et la plus désinhibée des manifestations de puissance du régime russe depuis la fin de l’URSS. Pour autant, cette manifestation n’est pas la première et les armées de la France s’y trouvent régulièrement confrontées, en particulier ces dernières années" déclare Emmanuel Macron

    "Ni agressé, ni même menacé, le régime russe assume l’usage de la force comme mode d’expression dans les relations internationales : il a fait à nouveau le choix de l’agression militaire contre l’Ukraine et, au travers de l’Ukraine, contre les principes de liberté" poursuit le Président

    "Dans ce contexte de fortes tensions, la France sait pouvoir compter une nouvelle fois sur ses armées" dit encore le chef de l'Etat

    "Armées de la République, vous portez un héritage forgé au fil du temps, dans la réflexion et dans l’action. Nos concitoyens savent, d’une tranquille certitude, que votre professionnalisme est fortifié par ces principes qui permettent de voir haut et loin.

    Je vous exprime ma confiance personnelle, ainsi que celle de tous les Français, et ma reconnaissance pour votre engagement, que je sais devoir aussi à vos familles. Je connais la qualité de vos chefs. J’ai confiance dans votre entraînement individuel et collectif, votre cohésion et votre efficacité opérationnelle reconnue" emrine le Président. 

  • IPR

    Parce que à Imaz Press nous n'avons pas l'indignation sélective...

  • IPR

    Les sanctions contre la Russie s'accumulent dans le monde du sport

     

  • IPR

    Pierre tombales sur des sites de médias russes

    Des sites de médias russes ont été piratés et leur page d'accueil affichaient une pierre tombale symbolisant pour les personnes tuées dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie, annonce limportant.fr

    Il s'agit de la dernière cyberattaque de haut niveau menée dans le cadre de la lutte contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Plusieurs sites de médias russes, dont TASS et Kommersant, ont été frappés

  • IPR

    TotalEnergie ne va pas arrêter "dans l'immédiat" ses activités en Russie

    "TotalEnergies n’entend pas cesser dans l’immédiat ses activités en Russie" souligne lemonde.fr.

    "Le groupe français possède près de 20 % de Novatek, une importante société gazière russe réputée proche du Kremlin. BP, Shell et Equinor ont annoncé leur sortie de Russie" précise le site d'informations en ligne

     

  • IPR

    Kharkiv bombardée par les Russes en plein pourparlers

    Alors que les premiers pourparlers entre l'Ukraine et la Russie étaient en cours ce lundi, un assaut violent à la roquette russe a été déclenché sur Kharkiv, la deuxième plus grande ville d'Ukraine. Au moins neuf civils ont été tués et des dizaines ont été blessées

     

     

     

  • IPR

    Diplomates russes expulsés des Etats-Unis

    Douze membres de la mission diplomatique russe auprès de l’ONU ont reçu l’ordre de quitter les Etats-Unis avant fin mars, a annoncé lundi l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, lors d’une conférence de presse.

    Alors que cet événement venait de débuter, l’ambassadeur a demandé à l’audience une minute pour répondre à un message téléphonique. Il a ensuite indiqué venir d’apprendre cette expulsion notifiée par les Etats-Unis, sans qu’il soit possible à l’AFP de vérifier la spontanéité de cette annonce.

    La mission américaine auprès de l'ONU a déclaré que les diplomates  expulsés sont des "agents du renseignement"

  • IPR

    La Cour pénale internationale évoque des "crimes de guerre" et "crimes contre l’humanité"

    Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé lundi l’ouverture "aussi vite que possible" d’une enquête sur la situation en Ukraine, évoquant des "crimes de guerre" et "crimes contre l’humanité".

    "Je suis convaincu qu’il existe une base raisonnable pour croire que des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité présumés ont été commis en Ukraine" depuis 2014, a déclaré dans un communiqué le procureur de la CPI Karim Khan.

  • IPR

    Poutine a garanti à Macron qu'il préserverait les civils ukrainiens

    Le Président français s'est entretenu u téléphone pendant une heure et demie lundi soir avec Vladimir Poutine. Selon un communiqué de l'Elysée, Emmanuel Macron  a réitéré la demande de la communauté internationale de cesser l'offensive russe contre l'Ukraine, et réaffirmé la nécessité de mettre en œuvre un cessez-le-feu immédiat.

    Il a aussi demandé :
    - un arrêt de toutes les frappes et attaques contre les civils et lieux de résidence,
    - une préservation de toutes les infrastructures civiles,
    - une sécurisation des axes routiers, en particulier la route du sud de Kiev.

    "Le Président Poutine a confirmé sa volonté de s’engager sur ces trois points", indique l'Elysée

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    La Russie continue son invasion de l'Ukraine. Nous suivons en direct l'évoltion de ce sixième jour de guerre.

    Restez avec nous

A propos

La guerre se poursuit en Ukraine, les pourparlers ont commencé

• Pourparlers et négociations en route

Sixième jour de guerre en Ukraine ce mardi 1er mars 2022. Depuis l'opération militaire menée par la Russie jeudi 24 février, le conflit continue sur le terrain, tandis que des pourparlers ont commencé entre la Russie et l'Ukraine, via l'envoi de deux délégations. La première session s'est déroulée ce lundi, une seconde commence ce mardi. Vladimir Poutine réclame la reconnaissance de la Crimée, un statut neutre pour l'Ukraine et sa "dénazification" pour reprendre ses termes.

Emmanuel Macron quant à lui a discuté avec Vladimir Poutine et l'Elysée affirme que le président russe est "prêt à s'engager", il a notamment garanti qu'il ne ciblerait pas les civils.

• Kiev résiste, contrôle ukrainien repris sur Kharkiv

- Kiev résiste, la capitale reste aux mains des Ukrainiens. Mais la ville se prépare tout de même à "accueillir" les Russes : Molotov, distribution de kalachnikov et tranchées... l'organisation militaire est décuplée.

Sur le terrain, l'armée ukrainienne a affirmé avoir repoussé plusieurs tentatives des forces russes de prendre d'assaut les abords de Kiev. La situation dans la capitale, visée dans la nuit par trois tirs de missiles russes, dont un a été détruit, est "sous contrôle", assuraient les autorités ukrainiennes ce lundi, au cinquième jour de l'offensive russe. De son côté, l'armée russe a assuré que les civils pouvaient quitter "librement" Kiev, tout en accusant le pouvoir ukrainien de l'utiliser comme "bouclier humain".

- A Kharkiv cependant, deuxième ville du pays, la tension monte d'un cran. De fortes explosions se sont produites dans cette ville du nord-est et les forces ukrainiennes ont déclaré avoir repris le contrôle après l'entrée de blindés russes dimanche à l'aube.

- Dans les airs, l'armée russe a revendiqué la "suprématie aérienne" sur toute l'Ukraine après la destruction des systèmes ukrainiens Buk M-1, S-300 et de cinq avions de combat. Elle a également affirmé avoir encerclé la ville de Kherson (sud, 290.000 habitants) et pris le contrôle de la ville de Berdiansk, sur la mer d'Azov, (110.000 habitants). L'armée russe a aussi assuré que Moscou "contrôle entièrement la zone entourant la centrale nucléaire de Zaporijié", dans le sud-est.

• Les sanctions continuent de pleuvoir

- L'invasion russe en Ukraine continue d'avoir des conséquences lourdes sur le sport professionnel, avec notamment une exclusion de la Russie du Mondial-2022.

Après avoir retiré à Saint-Pétersbourg, la finale de la Ligue des champions, l'UEFA est sur le point de dénoncer son partenariat avec Gazprom, également résilié par le club allemand de Schalke 04. Manchester United a de son côté décidé de se passer d'Aeroflot.

Pour les autres sports, les quatre grandes fédérations de la boxe n'autoriseront plus de combats en Russie. La Fédération internationale de natation (Fina) a annulé les Mondiaux junior de Kazan en août et prévenu qu'aucune compétition ne serait tenue en Russie. Quant aux trois clubs russes alignés en Euroligue de basket, ils devront jouer à l'étranger leurs matchs à domicile, sachant que Russes et Européens s'interdisent mutuellement leurs espaces aériens. Pour les Mondiaux de volley, Polonais et Français, respectivement champions du monde et olympiques, ont prévenu qu'ils seraient forfait si la compétition était maintenue en Russie.

Judoka accompli, le président russe Vladimir Poutine a aussi été suspendu de son statut de président honoraire et ambassadeur de la fédération internationale de judo.

- Les Etats-Unis ont mis en application une sanction d'une sévérité inédite contre la banque centrale russe, en interdisant avec effet immédiat toute transaction avec l'institution monétaire russe. Le Canada a emboîté le pas des Etats-Unis en prenant une décision similaire. La Russie disposait de 643 milliards de dollars de réserves de changes à la fin de la semaine dernière, selon des données officielles, un niveau élevé obtenu en détournant en partie les revenus pétroliers et gaziers.

- En France, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a donné la liste des sanctions prises par la France à l'encontre de la Russie. Ecoutez :

- La Suisse de son côté a annoncé reprendre "intégralement" les sanctions de l'UE contre la Russie. Cette décision est littéralement historique, la Suisse ayant toujours défendu sa neutralité dans les relations internationales.

- En guise de représailles, la Russie a livré aussi son lot de sanctions avec l'interdiction de survol de son territoire aux compagnies aériennes de 36 pays, dont la France. Plusieurs pays hors de l'Union européenne ont fermé leur espace aérien aux compagnies russes. C'est notamment le cas du Royaume-Uni, de la Norvège, de la Macédoine du Nord ou de l'Islande et du Canada

- Une guerre économique -

Les prix des carburants vendus en France ont atteint de nouveaux records la semaine dernière, le litre de gazole valant en moyenne 1,7 euro par litre, soit une hausse hebdomadaire de 3,64 centimes.

En Russie, le rouble a battu lundi des records historiques de faiblesse face au dollar et à l'euro à la Bourse de Moscou, et les échanges se sont arrêtés car les cours ont atteint quasi instantanément les limites fixées.

Les marchés mondiaux étaient à nouveau largement dans le rouge lundi matin, l'indice européen de référence l'Eurostoxx 50 lâchant 3,18%. Les Occidentaux ont pris de lourdes nouvelles sanctions financières contre Moscou: notamment la décision d'exclure de nombreuses banques russes de la plateforme interbancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale.

- Un bilan humain terrible -

Le dernier bilan disponible fait état de 352 civils tués, dont 14 enfants, depuis le début de l’invasion russe. 1.684 personnes, dont 116 enfants, auraient été blessés. ces chiffres seraient "très largement en dessous de la réalité" estime l'ONU.

Plus de 500. 000 personnes ont quitté l'Ukraine, selon Filippo Grandi, haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Des milliers d'entre eux sont d'ores et déjà entrés en Moldavie depuis les deux derniers jours. L'UE a dit s'attendre à plus de sept millions de personnes déplacées.

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

1 Commentaire(s)

HULK, Posté
POUTINE est un dictateur avec qui discuter ne sert à rien. On a vu ce qu'ont donné les discussions avec HITLER à une autre époque. Quand il y aura 1000 soldats russes de tués par jour il commencera à réfléchir.MACRON peut bien l'appeler tous les jours,l'autre continue de l'enfumer comme il l'a fait la semaine dernière.