Campagne d'affichage :

Présidentielle : les militants de Greenpeace sensibilisent les Réunionnais à la crise climatique


Publié / Actualisé
Les militants et militantes de Greenpeace se sont mobilisé.e.s pour une campagne d'affichage liée à la présidentielle "rappelant la nécessité que le ou la futur·e président·e soit crédible pour le climat" selon Greenpeace. Cette action collective a été effectuée dans la nuit de mardi dans plusieurs villes de l'île : Saint Denis, Saint Paul, Saint Leu, Saint Pierre, Le Tampon, Petite Ile, Saint Joseph, Sainte André et Sainte Suzanne dans le but de sensibiliser les Réunionnais à l'enjeu climatique. Nous publions le communiqué de Greenpeace ci-dessous. (Photos : Greenpeace)
Les militants et militantes de Greenpeace se sont mobilisé.e.s pour une campagne d'affichage liée à la présidentielle "rappelant la nécessité que le ou la futur·e président·e soit crédible pour le climat" selon Greenpeace. Cette action collective a été effectuée dans la nuit de mardi dans plusieurs villes de l'île : Saint Denis, Saint Paul, Saint Leu, Saint Pierre, Le Tampon, Petite Ile, Saint Joseph, Sainte André et Sainte Suzanne dans le but de sensibiliser les Réunionnais à l'enjeu climatique. Nous publions le communiqué de Greenpeace ci-dessous. (Photos : Greenpeace)

Mercredi 2 mars grand matin, les Réunionnaises et les Réunionnais ont pu découvrir des affiches colorées placardées dans les rues et routes, rappelant la nécessité que le ou la futur·e président·e soit "crédible pour le climat".

Cette campagne d’affichage a été menée par les militants et militantes du groupe local de Greenpeace de La Réunion, dans le cadre d’une mobilisation dans toute la France. L’affichage a été effectué dans la nuit de mardi dans plusieurs villes (Saint Denis, Saint Paul, Saint Leu, Saint Pierre, Le Tampon, Petite Ile, Saint Joseph, Sainte André et Sainte Suzanne) afin de sensibiliser la population à l’enjeu climatique, encore trop absent des débats autour de l'élection présidentielle.

Prenant la forme d’une vraie-fausse offre d’emploi, ces affiches mettent en avant plusieurs qualités essentielles pour lutter contre la crise climatique au plus au sommet de l’Etat, telles que “la détermination à changer de système”, la nécessité de “tenir ses engagements”, la capacité à "résister aux lobbies pollueurs" ou encore la faculté d’entendre "l’alerte des scientifiques".

Plus sérieusement, ces affiches posent la question de savoir quel·les candidat·es s’emparent de cette thématique cruciale pour l’humanité, en proposant des mesures structurantes et
ambitieuses... et quels sont ceux qui passent à côté du sujet.

Le message envoyé est également celui d’un désaveu cinglant du bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron sur le front de l’urgence climatique et écologique. Dans tous les secteurs stratégiques (transports, agriculture, énergie, plans de relance économique, justice sociale...), l’action gouvernementale a malheureusement été marquée par de nombreux renoncements et reculs, des promesses non tenues et la mise en avant de fausses solutions.

Pour rappel, l’inaction climatique de la France a récemment été jugée illégale, et l’Etat a été condamné par la justice à mettre en œuvre les mesures qui s’imposent pour respecter ses objectifs climatiques.

Tout au long de la campagne, Greenpeace France (et le groupe local de La Réunion) restera mobilisée. L’association proposera notamment des décryptages des programmes des candidat·es, et portera des mesures ambitieuses pour le climat et la justice sociale comme la mise en place d’un ISF climatique ou d’une sécurité sociale alimentaire.

Enfin, Greenpeace continuera à dénoncer les fausses solutions de la transition écologique, reprises par certain·es candidat·es, comme la promesse du tout-technologique, les OGM ou le nucléaire et celles qui concerneront notre petite île à la biodiversité fragile mise à mal.

Pour aller plus loin : Voir le bilan du quinquennat publié par le Réseau Action Climat, qui fédère de nombreuses ONG dont Greenpeace.

Les visuels des affiches sont disponibles ici

   

1 Commentaire(s)

Neils, Posté
Sont sympa greenpeace les vendeurs de gaz russe au position dogmatique anti-nucléaire et antiscience ! ,mais la France et un des pays le plus décarboné du monde et ce grâce au nucléaire!Il est préférable de consulter les rapports des experts du GIEC plutôt que le "bilan" d'un lobby...