Appel de l'intersyndicale :

Agents de la Région : nouvelle journée de grève prévue ce vendredi


Publié / Actualisé
L'intersyndicale des agents de la Région Réunion publient un nouveau préavis de grève à partir de vendredi 11 mars 2022, "pour une durée illimitée". Les syndicats fustigent à nouveau le fait que plusieurs contrats d'agents ne soient pas renouvelés et dénoncent des "dysfonctionnements" à la direction des ressources humaines. Lors de la précédente mobilisation en février, la Région avait répondu que la situation financière de la collectivité régionale avait conduit "à l'impérieuse nécessité de mener un travail de fond, tant au niveau des finances que des ressources humaines". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'intersyndicale des agents de la Région Réunion publient un nouveau préavis de grève à partir de vendredi 11 mars 2022, "pour une durée illimitée". Les syndicats fustigent à nouveau le fait que plusieurs contrats d'agents ne soient pas renouvelés et dénoncent des "dysfonctionnements" à la direction des ressources humaines. Lors de la précédente mobilisation en février, la Région avait répondu que la situation financière de la collectivité régionale avait conduit "à l'impérieuse nécessité de mener un travail de fond, tant au niveau des finances que des ressources humaines". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans son préavis de grève, annoncé pour vendredi 11 mars, l'intersyndicale indique que "plus d’une centaine de contrats liant des agents à la Région Réunion ne seront pas renouvelés à la fin de ce mois, en dépit d’états de service irréprochables".

Les syndicats déplorent également des "dysfonctionnements" au sein de la direction des ressources humaines de la collectivité, "générant un traitement des demandes des agents et des conditions de travail fortement dégradées, incluant celles relatives au télétravail". L'intersyndicale parle encore de "souffrance au travail". Elle ajoute avoir fait une demande d'audience sur ces sujets "restée sans réponse à ce jour".

Ainsi Force Ouvrière, le SNUTER-FSU et la section régionale de la SAFPTR "appellent les agents personnel administratif et technique, dont lycées, à une journée de grève et de manifestation devant le siège du Conseil régional, à l’hôtel de Région Pierre Lagourgue, le vendredi 11 mars 2022, pour une durée illimitée".

Le 22 février dernier, la Région Réunion avait répondu à l'intersyndicale par voie de communiqué, affirmant que "dès sa prise de fonctions la nouvelle mandature a été confrontée aux conséquences d’actes graves relevant du domaine juridictionnel ou judiciaire : le rapport de la Chambre Régionale des Comptes met en évidence un sureffectif dans un certain nombre de services, une opacité dans les procédures de recrutement et une dérive de la masse salariale qui a plus que doublé en dix ans. L’enquête judiciaire sur de nombreux emplois dont la réalité des missions interroge visiblement les magistrats".

Lire aussi - Région : l'intersyndicale dénonce "l'absence totale de dialogue social", la présidente répond

Sur le plan des ressources humaines, la Région indiquait avoir fait face à de nombreuses irrégularités, appliquées sous l'ancienne mandature également. "Une démarche rationnelle a été instaurée pour plus de rigueur et de transparence dans l’organisation et dans les procédures et au final, pour assainir les relations internes" avait-elle précise.

Quant au télétravail, la Région avait indiqué le "lancement d’une démarche d’accompagnement" dans ce domaine. "C’est un sujet suffisamment sérieux pour le traiter en profondeur, dans l’intérêt aussi bien des agents que de la collectivité. C’est pourquoi la Région a sollicité l’accompagnement d’un organisme paritaire, l’ARACT, en vue d’instaurer de façon pérenne, élargie et cadrée cette forme de travail à distance."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

11 Commentaire(s)

Le Panonais , Posté
Est ce que vous pouvez svp Huguette Bello, voir si des représentants des syndicats possèdent des voitures de fonction' Sous l'ère robert " je distribue", à tout va, bon nombre de syndicalistes ont eu des véhicules de fonction. Il serait peut être tant madame Huguette de supprimer cet avantage en nature car les contribuables que nous sommes, sommes contre ces profitèrs. Si vous souhaitez les noms et numéro de véhicule, nous pouvons transmettre à Monsieur le Directeur de Cabinet. Les véhicules circulent le week-end et jour férié!
Mauvaise gestion dans le passé , Posté
Les rapports sont guère flatteurs concernant l'ancienne gestion pendant les 2 mandats. Madame Belo met de l'ordre.
Cocode, Posté
Qui ne sait pas que le peu de syndicats étaient commandés par SOFÈR didier le loser' Aujourd'hui madame la présidente Bello met les agents paresseux au travail. Elle a raison et nous suivons son positionnement, nous population réunionnaise. Continuez madame bello de redresser les comptes de cette région que robert a gaspillé à outrance par des emplois de copinage.
Picasso , Posté
Syndicats i marchent en robert' Pourquoi syndicats vous denoncer pas les arrêts maladie à répétition ' Hein' Et pourtant il y a de l'abus en la matière non'
Riposte974, Posté
Marie Antoinette Huguette amuse la galerie qu'en causant dans un micro
Continuité territoriale , Posté
Quand on sait.ce qui s'est passé avec certains employés de la continuité territoriale. Mme BELLO met de l'ordre et c'est bien ainsi.
Léon, Posté
Grève de agents de la Région. Et ça change quelque chose par rapport au fonctionnement normal'
Dinosaures, Posté
Quel est l'intérêt de continuer à payer des agents qui ne travaillent pas et qui restent chez eux pour faire de la politique pour Didix dont le règne est terminé. Tenez bon madame Belle et ne lâche rien pour ces paresseux. Nous les contribuables, on vous remercie.
Katou, Posté
Demander à robert s'il n'a pas mis des innocents dehors , des personnes brillantes en CDD dehors. Zordi lu l'a payé, bondié i dort pas pou lu , pokor fini Mec
SOMANKE , Posté
" Tout vainqueur insolent à sa perte travaille " J de laFontaineÀ méditer, Mme la Presidente
Cousin à 10 000 euros , Posté
Tout le monde ne peut pas avoir un job à 10 000 euros apr mois.