Une enquête de Médiapart :

Éric Zemmour accusé par huit femmes de violences sexuelles


Publié / Actualisé
Dans une enquête publiée par Médiapart ce mardi 8 mars 2022, huit femmes accusent Eric Zemmour d'avoir tenu des comportements inappropriés à leur égard. Ces femmes auraient été notamment victimes d'agressions sexuelles dans le cadre professionnel de la part du candidat à l'élection présidentielle. Ces faits présumés se seraient déroulés de 1999 à 2019. (Photo d'illustration AFP : Jean-François Monier)
Dans une enquête publiée par Médiapart ce mardi 8 mars 2022, huit femmes accusent Eric Zemmour d'avoir tenu des comportements inappropriés à leur égard. Ces femmes auraient été notamment victimes d'agressions sexuelles dans le cadre professionnel de la part du candidat à l'élection présidentielle. Ces faits présumés se seraient déroulés de 1999 à 2019. (Photo d'illustration AFP : Jean-François Monier)

Médiapart a publié une enquête révélant les accusations d'agressions sexuelles de huit femmes à l'encontre de Eric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle. Le 24 avril 2021, une élue d'Aix-en-Provence avait fait le récit de comportements inapropriés d'Eric Zemmour à son égard sur Facebook.

Elle aurait expliqué que les faits  se serait déroulé "en 2004, le lendemain d’un dîner partagé avec plusieurs responsables socialistes et un journaliste du Figaro, Éric Zemmour" note Médiapart. Elle confie à Médiapart les évènements : " Je me lève, il se lève aussi. M’attrape par le cou. Me dit “cette robe te va très bien, tu sais ?”. Et m’embrasse. De force."

Le média d'investigation avait alors recueilli plusieurs témoignages, "évoquant des baisers forcés, des gestes et des propos à connotation sexuelle". Éric Zemmour avait alors refusé de répondre à ces accusations auprès de Médiapart. Auprès des journalistes Léa Salamé et Laurent Guimier, le candidat a estimé qu'il "n'avait pas à répondre". "C'est ma vie privée, je ne parle pas de ma vie privée. Ces femmes là m'accusent, sans aucune preuve, c'est parole contre parole" avait-il affirmé.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

13 Commentaire(s)

Gousset, depuis son mobile , Posté
Pas de fumée sans feu ' et ça n'a pas honte de se présenter comme soit disant présidentiable mais où va-t-on
Johane, Posté
Une de ces femmes travaillent à la region, comment croire aux phénomènes de l'ère robert'
Honte à lui, Posté
Odieux personnage.Mais bien-sûr 8 femmes d'un coup qui mentent !!!Il ne sera pas élu fort heureusement
Y a pas de fumée...., Posté
En tant que journaliste il est imbuvable. Il refait souvent l'histoire.
Zozimé, Posté
Pile à quelques jours du 1er par contre on ne parle pas du sondage RTL supprimé dont 84 % de français ne veulent pas de la réélection de Macron tout ce que fait Macron serait bon même insulter une partie des français
Missouk, Posté
Ben tiens donc... Ce monsieur donneur de leçons qui assume une certaine misogynie serait capable de telles outrances '
HULK, Posté
Éric ZEMMOUR,une bête de sexe(s). Ils n'ont rien trouvé de mieux. Arrêtez de l'emmerder,de toute manière MACRON sera réélu. Et pourtant, il faut lire"le traître et le néant". Mais un psychopathe à la tête de la FRANCE çà ne gêne personne. Lamentable.
Jfk, depuis son mobile , Posté
Vrai ou pas , je trouve que date est bien choisie
AngeGabriel, Posté
"Ben voyons" ! Il pourra ainsi rétorquer sa petite expression favorite au zonzon, lorsque des gros caïds le féliciteront sur sa jolie robe au motif "Vichy". Ca lui rappellera le bon vieux temps...
Marlène , Posté
Ben voyons ! C'est parole contre parole'
Ded, Posté
eh oui , Jfk, il est difficile pour une femme d'avouer qu'elle a subit des attaques , d'autant que dans certains commissariats ( on l'a vu dernièrement avec le flic parlant d'une femme qui portait plainte comme d'une pute - enregistrement à l'appui) la police refuse parfois d'enregistrer des plaintes ..Votre chouchou serait un petit con , comme tant d'autres , d'ailleurs , il n'en fait pas mystère dans ses écrits , même s'il se renie aujourd'hui , avec son courage habituel!
Alain, Posté
Merci "jfk", les victimes apprécieront! Pour rappel, ce n'est pas Médiapart qui a condamné Zemmour mais bien la justice, trois fois!
Jfk, depuis son mobile , Posté
18 ans après...les victimes se réveillent bien joué Mediapart en pleine campagne présidentielle '