Cinq prétendants pour la tête de liste :

Elections à la CCIR : le Medef veut intégrer la plateforme de la majorité sortante


Publié / Actualisé
A l'approche des nouvelles élections prévues entre les 14 et 27 avril prochains à la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR), des négociations sont en cours pour remonter une plateforme commune et lui trouver sa nouvelle tête de liste. Face à la récente alliance entre Bruno Cohen (Union Péi) et Myriam Boullay (Bâtissons La Réunion), la Fédaction, la Capeb et la CPME souhaitent repartir ensemble. Selon nos informations, ces trois partenaires ont également été approchés par le Medef. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A l'approche des nouvelles élections prévues entre les 14 et 27 avril prochains à la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR), des négociations sont en cours pour remonter une plateforme commune et lui trouver sa nouvelle tête de liste. Face à la récente alliance entre Bruno Cohen (Union Péi) et Myriam Boullay (Bâtissons La Réunion), la Fédaction, la Capeb et la CPME souhaitent repartir ensemble. Selon nos informations, ces trois partenaires ont également été approchés par le Medef. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les nouvelles élections pour la présidence de la CCIR auront lieu dans un peu plus d'un mois et d'ici là, les négociations vont bon train pour mettre en place une liste commune, comme ce fut le cas lors de la réélection d'Ibrahim Patel, depuis annulée par le tribunal administratif. L'ancien président a ensuite été définitivement condamné à cinq ans d'inéligibilité dans l'affaire des "loyers marrons". Il ne peut donc pas se représenter aux prochaines élections consulaires.

Pour rappel, l'annulation des élections de la CCIR fin janvier faisait suite au recours porté par Myriam Boullay. Celle-ci affirmait qu'Ibrahim Patel ne remplissait pas les conditions imposées pour rester président de la chambre à savoir être gérant d'une société depuis plus de deux ans. Ibrahim Patel avait formellement démenti ces accusations.

Lire aussi - Chambre de commerce : Myriam Boullay déclare qu'Ibrahim Patel est inéligible, Ibrahim Patel dit que Myriam Boullay confond tout

Une nouvelle tête de liste doit être trouvée d'ici le premier tour prévu le 14 avril. Comme la dernière fois, une trentaine d'organisations rassemblées dans l'ancienne liste d'Ibrahim Patel souhaitent reformer une plateforme pour cette élection.

Parmi elles, trois partenaires pivots de la liste : la Fédaction, la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) avec Cyrille Rickmounie et la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) avec Gérard Lebon et Pascal Plante.

Mais ces négociations ont une nouveauté. Selon nos informations, le Medef, présidé par Didier Fauchard a approché Cyrille Rickmounie afin de savoir quelles sont les possibilités de monter une plateforme commune. Le suspense devrait être de courte durée, car la liste devrait être connue dès ce jeudi, et avec elle le nouveau nom de la tête de liste.

- Cinq prétendants à la tête de liste -

Cinq hommes sont actuellement prétendants pour mener cette liste. Trois d'entre eux viennent de la Fédaction d'Ibrahim Patel : Pierrick Robert, Younous Adam et Hutson Andy. Les deux autres sont Cyrille Rickmounie de la Capeb, et Pascal Plante de la CPME.

Selon nos informations, le Medef n'a à ce stade n'a pas réclamé de tête de liste. Sa participation éventuelle à la plateforme commune est motivée par le nombre de sièges que le syndicat pourrait obtenir à la suite de l'élection.

Si cette configuration se confirme, rappelons que 40 sièges sont à pourvoir en tout à la CCIR. Lors de l'élection du mois de novembre, 32 avaient été remportés par la plateforme menée par Ibrahim Patel. Sur ces 32 sièges, 25 étaient allés à la Fédaction et 7 à la CPME. Les 8 restants avaient été remportés par Bruno Cohen, qui forme désormais une alliance avec Myriam Boullay.

En tenant compte de ces rapprochements, rappelons que lors de la précédente élection, la plateforme d'Ibrahim Patel avait remporté 1.571 suffrages dans le collège Commerces, Myriam Boullay 580 voix et Bruno Cohen 210. Dans le collège Services, la liste d'Ibrahim Patel avait remporté 2.476 suffrages, celle de Bruno Cohen 650 et Myriam Boullay 350.

Lire aussi - Chambre de commerce : les élections se tiendront les 14 et 27 avril

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Roro, Posté
C'est l'ombre de robert qui téléguide le Medef ! Mdr !!!!
Frigidaire, Posté
C'est réellement un mangé cochon
Léon, Posté
Il y a des femmes dans cette assemblée' Je n'en vois pas une.
Pierre, Posté
C'est quand même lamentable que le MEDEF envisage de faire une aliance contre nature avec des candidats issus de la liste de Patel.Pour rappel en septembre 2021, le MEDEF parlait de la CCIR de PATEL dans les termes suivants:"Institution dévoyée, sans vision de l'avenir de notre territoire et incapable de représenter le tissu économique dans sa diversité.