Manifestation devant la Pyramide inversée :

L'intersyndicale des agents de la Région en grève illimitée


Publié / Actualisé
Une petite centaine d'agents du Conseil régional se sont réunies devant la Pyramide inversée ce vendredi 11 mars 2022 au matin pour protester contre le renouvellement de certains contrats et le manque de dialogue social au sein de la collectivité. L'intersyndicale, constituée du SNUTER-FSU, de FO et de la SAFPTR, entame une grève "illimitée" à compter de ce jour.
Une petite centaine d'agents du Conseil régional se sont réunies devant la Pyramide inversée ce vendredi 11 mars 2022 au matin pour protester contre le renouvellement de certains contrats et le manque de dialogue social au sein de la collectivité. L'intersyndicale, constituée du SNUTER-FSU, de FO et de la SAFPTR, entame une grève "illimitée" à compter de ce jour.

Drapeaux flottant au vent, sono scandant des slogans militants, couleurs criardes des syndicats fièrement arborées sur les tee-shirts ou les dossards... une centaine d'agents ont fait le pied de grue devant l'hôtel de Région ce vendredi pour réclamer plus de "dialogue social", mettre fin à la "souffrance" des agents et obtenir le renouvellement de dizaines de contrats, annulé à ce stade par la présidence. L'intersyndicale débute ce vendredi une grève "illimitée".

"Les revendications sont les mêmes depuis l'arrivée au pouvoir de la nouvelle majorité, pour que les droits des personnels soient respectés" explique Christian Picard, secrétaire départemental de la FSU territoriale. Les instances syndicales n'ont pas été convoquées selon lui.

Il insiste sur le non renouvellement de 178 contrats d'agents, un point qui cristallise les tensions. "La présidente de Région s'appuie sur le rapport de la chambre des comptes qui dit qu'il y a un excès de personnel. On peut l'entendre mais le discours ne tient pas puisque de l'autre côté, ils sont en train de prendre de nouveaux contrats. On ne peut pas d'un côté dire : on n'a plus d'argent pour renouveler les contrats, et en prendre d'autres. Il y a une volonté de clientélisme et une politique de précarisation" fustige-t-il au micro d'Imaz Press. 

Thierry Turpin, délégué de la SAFPTR (Syndicat autonome de la fonction publique territoriale) Région Réunion, précise que "certains contrats se terminent le 27 mars. Des agents ont été appelés dans la semaine pour 'casser la grève', on leur promet une embauche, on sait très bien que 350 à 400 agents sont partis et ne sont jamais revenus". Il espère une rencontre avec Huguette Bello, bien que celle-ci n'ait pas répondu aux demandes de réunion à ce stade.

Concernant les ressources humaines, "tout a été bafoué pour que les ateliers n'arrivent pas à terme" indique-t-il, dénonçant un climat délétère. Il donne l'exemple d'un agent s'étant plaint à Saint-Pierre de mauvaises conditions de travail, "son bourreau participait à l'atelier... comment voulez-vous dans ce cadre que l'agent puisse parler ?"

Du côté de Force Ouvrière, Sylvie Azoulay revient sur "la fin du télétravail, brutalement, au 1er janvier", une autre revendication de l'intersyndicale. Elle appelle au retour du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), qui ne se réunit plus. "Il y a des visites sur les sites mais on ne prend pas en compte nos considérations (celles des syndicats, ndlr), il n'y a plus de dialogue social de qualité", dénonce-t-elle. "Nous en tant qu'organisations, on entend des courriers, on alerte, et on n'a aucune réponse. Des mois après, on se demande si la mandature ne protège pas les bourreaux plutôt que les victimes !" Pour elle, "les cas ne sont pas isolés".

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

10 Commentaire(s)

Fumisterie , Posté
Où était la SAFPTR sous le "regime" de Didier Robert quand celui-ci a détruit des vies''' Les arrangements en coulisses''' La FSU défend un Harceleur pervers narcissique qui est mis en examen et qui pour sa part tente de négocier avec l'autorité de retirer toute sanction envers ce harceleur voir même le mettre en valeur!!! Jean-Jacques Morel qu'avez-vous fait sur cette problématique quand l'ancienne majorité était en place et que vous en faisiez parti'
ça recommence 6 ans après, Posté
Bello/Seraphin = mêmes méthodes ! 6 ans après les grèves à St-Paul, rebelote à la Région et de nouveau à St-Paul. Alors Emmanuel et Huguette, cette fois vous direz que c'est encore la faute à gamarus, payet ou mezzino peut-être ''' Posez vous les bonnes questions sur vos méthodes de gestion des ressources humaines !
Yannick, Posté
Robert crée le caca, embauche tous ses amis du Tampon et Huguette doit accepter des personnes qui écrivent papa avec 3P. Non mais allô quoi' Allez chercher robert et chercher un emploi comme vendeur de bagnole
Satellites regionnaux , Posté
c'est sans compter les satellites regionnaux crées par didier robert où il était pdg dans un premier temps et il a mis des copains ou famille ensuite pour qu'ils elles aient de gros salaires à 5 chiffres / mois ...
Comme la demi route NRL, Posté
Même la manifestation est comme la demi route NRL. Ne changez rien, on attend l'after.
Yoyo de la region , Posté
Ces syndicats étaient à la botte de robert - aujourd'hui lorsqu'on met des agents au travail c'est la souffrance. Permettez moi madame bello de vous envoyer en recommandé un lot d'arrêt maladie où ces feneants sont à la plage, en train d'exposer, se promener '. Depuis le 28 juin date de votre élection, ces nombreux arrêts maladie sont juste pour vous emmerder comme ils le disent- laisse do moun volontaire travaille, embaucher des gens capables et mettez ces feneants au pôle emploi.
Gérants transporteurs et grévistes , Posté
Après les gérants de station service, après les transporteurs, on a les grévistes employés par Didier robert. Comment voulez vous que la Reunion avance.
Rapport CRC , Posté
Le rapport de la CRC a été édifiant sur la gestion de l'ancienne majorité régionale de Didier robert. Trop de personnel et on.ne parlera des affaires judiciaires en cours.
Citoyenne, Posté
Est-ce que les syndicats ont connaissance du fait que les services publics n'ont pas vocation à développer l'emploi pérenne '! Les PEC sont l'opportunité pour d'agir pour l'insertion professionnelle du plus grand nombre. Le renouvellement de ces contrats ne sont pas obligatoires et ce malgré des états de services louables ! Les salariés peuvent se former et se positionner sur le marché de l'emploi privé, aussi ;)
Macatia, Posté
Une grève a pour objectif de porter atteinte à l'employeur et à l'employé ou de gêner le public qui fréquente cette institution et ce n'est pas votre cas, ces agents ne gênent en rien la bonne marche de la Région dans la mesure où ils n'ont jamais travaillé sinon pour faire la propagande de Didix pour les élections. Il faut un temps pour tout, le temps de rendre des comptes aux contribuables. Ne lâche rien Madame Bello.