Education :

Saint-Louis : la maire Juliana M'Doihoma pose la première pierre de la future école de la Zac Avenir


Publié / Actualisé
Ce lundi 14 mars, la mairede Saint-Louis Juliana M'Doihoma a posé la première pierre de la future école de la Zac Avenir. Le préfet Jacques Billant, la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau, le sous-préfet de Saint-Pierre Lucien Giudicelli, le sous-préfet à la relance Gilbert Manciet et la vice-présidente de la Région Lorraine Nativel étaient également présents. L'adjoint aux affaires scolaires Sylvain Arthémise et d'autres élus municipaux ont eux aussi participé à l'évènement. Nous publions le communiqué de la ville de Saint-Louis ci-dessous. (Photos : ville de Saint-Louis)
Ce lundi 14 mars, la mairede Saint-Louis Juliana M'Doihoma a posé la première pierre de la future école de la Zac Avenir. Le préfet Jacques Billant, la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau, le sous-préfet de Saint-Pierre Lucien Giudicelli, le sous-préfet à la relance Gilbert Manciet et la vice-présidente de la Région Lorraine Nativel étaient également présents. L'adjoint aux affaires scolaires Sylvain Arthémise et d'autres élus municipaux ont eux aussi participé à l'évènement. Nous publions le communiqué de la ville de Saint-Louis ci-dessous. (Photos : ville de Saint-Louis)

Juliana M’Doihoma, Maire de Saint-Louis a posé ce 14 mars 2022, la première pierre du futur groupe scolaire de la Zac Avenir, en présence de M. le Préfet, Jacques Billant; de Mme la Rectrice, Chantal Manès-Bonnisseau; de M. le Sous-préfet de Saint- Pierre, Lucien Giudicelli; de M. le Sous-préfet à la relance, Gilbert Manciet; de Mme la Vice-présidente de la Région, Lorraine Nativel; de M. l’Adjoint aux affaires scolaires, Sylvain Arthémise et de nombreux élus municipaux.

" Plus de 20 ans après, voilà enfin la dernière grande friche de la ZAC Avenir prête à accueillir un nouvel équipement de proximité qui reflètera positivement l’avenir, et qui sera l’occasion d’un nouveau départ pour le quartier. La pose de cette 1ère pierre illustre notre conviction que l’espoir n’est pas un vain mot et que le temps de la reconstruction
est enfin arrivé. "

- Les financements -

Le 29 octobre 2020, le Conseil Municipal, décide à l’unanimité d’approuver le plan de financement de l’opération du groupe scolaire de la Zac Avenir. Sur cette école de la Zac Avenir, de manière plus claire, la pierre d’achoppement était le financement qui n’avait pas été bouclé par nos prédécesseurs.  Les subventions telles que demandées n’étaient pas suffisantes et le reste à charge pour la commune n’était pas soutenable budgétairement.

Le redressement financier que nous avons entrepris dès notre arrivée a été déterminant dans le dénouement de ce projet. L’audit que nous avons conduit, la maitrise des dépenses dont nous avons su faire preuve dès les premiers mois et la dynamique de récupération des recettes dormantes que nous avons impulsé ont été autant de gages de crédibilité que nous avons donné à nos partenaire.

l’Etat a accordé sa confiance à Saint-Louis en allouant une subvention au titre de la DSIL d’un montant de 4,835 millions d’euros. C’est cet accord financier qui a été un levier primordial pour ensuite convaincre la Région de participer à hauteur de 5 millions d’euros au plan de financement.

- Un plaidoyer pour le quartier de l'Etang -

La cérémonie de ce matin était l’occasion pour Madame le Maire de Saint-Louis d’évoquer la necessité de reconnaissance de l’Étang comme quartier prioritaire de la ville:
Juliana M’Doihoma / Maire de Saint-Louis.

"Permettez-moi, Monsieur le Préfet une petite parenthèse sur le devenir de cette école et de cet espace que je ne saurai envisager à moyen terme sans vous parler du quartier voisin, de l’Étang coupé artificiellement du reste de la ville par la 4 voies hier, et aujourd’hui par l’avenue de Toulouse.

L’Étang, ce quartier qui est profondément vécu par ses
habitants comme étant oublié des pouvoirs publics et dont la population vit avec des revenus médians bien plus faibles que sur les autres QPV de la ville. L’Étang a longtemps été victime de l’impitoyable règle de carroyage pour définir les périmètres d’intervention de la politique de la ville. Le quartier est donc resté, contrairement à la Zac Avenir en dehors des limites géographiques des QPV.

Avec cette école, les enfants de l’Étang pourront avoir accès à des outils de qualité mais je manquerai à tous mes devoirs de 1ère magistrate et donc porte-parole des habitants si je n’osais pas profiter de l’occasion de votre venue ici, dans un contexte marqué par l’approche des nouvelles contractualisations des contrats de ville pour formuler officiellement le vœu que l’Etat accepte de travailler avec nous pour trouver ensemble les voies et moyens de reconnaître le quartier de l’Etang comme quartier prioritaire de la politique de la ville."

"Permettez-nous, Madame le Maire de vous assurer d’un partenariat constant, pour un accompagnement solide et adapté de tous les enfants. L’école tient une place centrale pour un égal accès au savoir, pour instruire, pour éduquer et émanciper. Saint-Louis a les atouts indéniables d’une ville d’avenir, nous en avons conscience et nous souhaitons les valoriser." Jacques Billant / Préfet de La Réunion

"C’est pour moi une très grande satisfaction d’être là ce matin car ce n’est pas tous les jours que nous posons la 1ère pierre d’une école. Saint-Louis a été la 1ère commune à installer sa commission scolaire, elle a aussi inauguré une nouvelle classe passerelle cette année. Vous nous prouvez là encore que vous êtes comme nous,
engagés dans la réussite de tous les élèves." Chantale Manès-Bonisseau / Rectrice de l’Académie de la Réunion

   

1 Commentaire(s)

Mauvaise foi , Posté
Elle critique les.anciens.maires qui.n'ont rien pendant 20 ans saug qu'elle était partie prenante des anciennes majorités.