[EN DIRECT - PHOTOS/VIDEO] La Russie exclue du Conseil de l'Europe :

Ukraine : l'armée russe continue de pilonner le pays, Joe Biden traite Vladimir Poutine de "criminel de guerre"


Publié / Actualisé
22ème jour de guerre en Ukraine. Kiev est toujours bombardée par l'armée russe. Le Conseil de l'Europe, garant de l'état de droit sur le continent, a exclu officiellement mercredi la Russie. La décision est historique. Joe Biden a traité Vladimir Poutine de "criminel de guerre". L'Otan a annoncé ce mercredi qu'aucune force terrestre ou aérienne ne sera envoyée sur le sol ukrainien. La Cour internationale de justice, plus haut tribunal de l'ONU a ordonné à la Russie de suspendre son invasion. Plus de trois millions de personnes ont fui le pays sans cesse pilonnée par les bombe russes (Photo : AFP)
22ème jour de guerre en Ukraine. Kiev est toujours bombardée par l'armée russe. Le Conseil de l'Europe, garant de l'état de droit sur le continent, a exclu officiellement mercredi la Russie. La décision est historique. Joe Biden a traité Vladimir Poutine de "criminel de guerre". L'Otan a annoncé ce mercredi qu'aucune force terrestre ou aérienne ne sera envoyée sur le sol ukrainien. La Cour internationale de justice, plus haut tribunal de l'ONU a ordonné à la Russie de suspendre son invasion. Plus de trois millions de personnes ont fui le pays sans cesse pilonnée par les bombe russes (Photo : AFP)
  • IPR

    Nous mettons fin à ce direct

    Merci d'avoir suivi la guerre en Ukraine avec nous sur ce live. Bonne soirée zot tout !

  • IPR

    Des abris ukrainiens aux réseaux sociaux, le violon comme "arme de résistance"

    De son abri à Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, Vera Lytovchenko a fait sensation sur les réseaux sociaux après avoir posté des vidéos d'elle jouant de son violon pour "faire oublier la guerre, ne serait-ce que pour quelques minutes".

    Depuis le début de l'invasion russe, des violonistes se battent sur le front de la musique, parfois depuis leur sous-sol, à travers leur "arme de résistance".

    "Je ne suis pas médecin, je ne suis pas soldat, je ne fais pas de la politique. Je joue juste du violon", affirme Vera Lytovchenko à l'AFP via l'application de messagerie Whastapp.
    "Je ne veux pas me sentir impuissante. Je veux aider mes amis et des professeurs de musique qui ont perdu leur maison, leur boulot, leur instrument", ajoute la musicienne, qui a lancé une collecte de fonds après avoir reçu une avalanche de messages de soutien à travers le monde.

    La suite du reportgae est disponible ici

     

  • IPR

    Selon les autorités 80% du parc de logement de Marioupol a été détruit

    La ville portuaire toujours assiégée par les forces militaires russes aurait 80% de son parc logement détruit selon les autorités locales qui l’ont annoncé sur Telegram.

     

  • IPR

    30.000 personnes évacuées de Marioupol cette semaine

    Selon les autorités ukrainiennes locales 30.000 personnes ont pu quitter la ville de Marioupol cette semaine. Cette ville portuaire est depuis le début de la guerre en Ukraine, assiégée par les forces russes. La ville cherche d’ailleurs encore à établir un bilan des bombardements du théâtre. Les forces russes l’ont attaqué alors que 1.000 à 1.200 personnes y avaient trouvées refuge.

  • IPR

    L’Agence spatiale européenne suspend la mission ExoMars

    La mission spatiale ExoMars est désormais suspendue par décision de l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette mission était menée conjointement avec la Russie.

     

  • IPR

    Un millier de volontaires tchétchène sont en route pour l’Ukraine

    Le dirigeant de la république russe de Tchétchénie et fidèle allié de Poutine Ramzan Kadyrov a assuré ce jeudi qu’un millier de volontaires tchétchènes sont en route pour aller combattre en Ukraine. C’est sur le réseau Telegram que le dirigeant tchétchène a affirmé qu’un de ses proches Apti Alaoudinov se trouve à la "tête d’un millier de volontaires de la république tchétchène" et qui sont "en route pour participer à l’opération spéciale pour la dénazification et la démilitarisation de l’Ukraine".

     

  • IPR

    Plus de 187.000 réfugiés sont arrivés en Allemagne depuis le début de la guerre

    Le ministère allemand de l’Intérieur a communiqué le nombre de réfugiés ukrainiens dans le pays depuis le début de l’invasion. Ce sont 187.428 personnes qui se sont réfugiées en Allemagne depuis le 24 février. Pour rappel, l’Onu a fait état de plus de trois millions de réfugiés ukrainiens depuis le début de la crise russo-ukrainienne.

     

  • IPR

    Au moins 21 morts après une frappe russe près de la ville de Kharkiv

    "Des militaires russes ont procédé à des tirs d'artillerie sur la ville de Merefa dans la région de Kharkiv vers 03h30 (2h30 heure de Paris) jeudi. Une école et un centre culturel ont été détruits. 21 personnes ont été tuées et 25 blessées dont 10 sont dans un état grave" a annoncé le parquet de la région de Kharkiv sur son compte Facebook

     

  • IPR

    Le détail des armes envoyées par les Américains

    La Maison Blanche a communiqué la liste des différentes armes qu’elle enverra à l’Ukraine après que Joe Biden annonce une aide supplémentaire de 800 millions de dollars au pays.
    Voici la liste des armées qui seront envoyées :

    - 800 lance-missiles anti-aériens Stinger qui permettent d’abattre des hélicoptères et avions de combat à basse altitude.
    - 2.000 lance-missiles antichars Javelin
    - 100 lance-grenades, 5.000 fusils, 1.000 pistolets, 400 mitrailleuses et 400 fusils de chasse
    - 25.000 gilets pare-balles et 25 casques

  • IPR

    Le Conseil de l’Europe alerte sur le risque de trafic des réfugiés

    L’instance européenne qui a exclu Moscou de son assemblée alerte sur les risques qu’encourent les réfugiés ukrainiens en quittant le pays. L’alerte a été lancée par le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains du Conseil (Greta) rapporte BFMTV. Celui-ci craint que les réfugiés « soient victimes de traite des êtres humains et d’exploitation ». Pour rappel depuis le début de l’invasion russe sur le territoire ukrainien, environ 3 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays.

     

  • IPR

    Entretien par téléphone entre Biden et Jinping

    Le président américain Joe Biden et le chef de l’Etat chinois Xi Jinping vont s’entretenir au téléphone ce vendredi pour échanger sur l’Ukraine, une annonce de la Maison Blanche «  "garder les canaux de communication ouverts entre les États-Unis et la République populaire de Chine »

     

  • IPR

    50 à 60.000 propositions de logements pour les réfugiés ukrainiens recensées

    Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement a déclaré au micro de BFMTV que "50 à 60.000 propositions de logements" ont été recensées en France pour accueillir les réfugiés ukrainiens. "Il faut mobiliser le maximum de logements vacants", lance la ministre, alors que plus de 17.000 Ukrainiens ont déjà été accueillis en France" a-t-elle déclaré. Ces propositions de logements concernent les centres de vacances, les logements vacants et les hébergements citoyens.

     

  • IPR

    Ces Ukrainiennes qui préfèrent revenir

    Elles avaient fui les bombes, mais au bout de plusieurs jours de pérégrinations, des Ukrainiennes ont rebroussé chemin pour revenir dans leur pays malgré le conflit avec la Russie qui y fait rage. La gare de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, regorge de passagers sortants, se disputant des sièges dans les trains quittant le pays déchiré par la guerre. Mais sur une plate-forme désolée, loin du hall principal, on observe des attroupements de personnes faisant le voyage inverse. Essuyant les larmes de son petit-fils, Svitlana Nataloukha, 60 ans, raconte que sa famille a voyagé pendant cinq jours: de leur maison à Kharkiv, ville de l'Est pilonné sans répit depuis le début de la guerre vers Lviv en Ukraine occidentale, puis en Pologne avant de rebrousser chemin.

    Les portraits de ces Ukrainiennes à lire ici sur l'AFP.

  • IPR

    Un navire coulé en mer Noire

    Un navire marchand battant pavillon panaméen a été coulé par des tirs de missiles russes en Mer Noire, et deux autres ont été endommagés, a annoncé mercredi l'administrateur de l'Autorité maritime du Panama, Noriel Arauz. "La marine de guerre russe" interdit à 200 à 300 navires de différentes nations de "sortir de la Mer Noire", a-t-il dénoncé.

  • IPR

    Risque de défaut de paiement : Moscou dit avoir payé 117 millions de dollars d'intérêts

    La Russie a assuré jeudi avoir payé une première tranche d'intérêts liés à des obligations, éloignant dans l'immédiat la possibilité d'un défaut de paiement, alors que ses avoirs à l'étranger sont gelés par des sanctions occidentales.

    "L'ordre de paiement sur le versement d'intérêts d'obligations (...) d'une valeur totale de 117,2 millions de dollars (...) a été exécuté", a indiqué le ministère russe des Finances dans un communiqué. Le ministère indique avoir envoyé ces fonds à une "banque étrangère" le 14 mars.

    Quelques minutes plus tard, le gouvernement russe a précisé que le versement avait été effectué en dollars, et non en roubles, alors que Moscou a menacé à plusieurs reprises de rembourser ses dettes étrangères en devise russe.

  • IPR

    Loin du tennis, l'ex tombeur de Federer garde Kiev en treillis et kalachnikov

    En 2013, il battait à la surprise générale le grand Roger Federer à Wimbledon. Aujourd'hui, l'ancien tennisman Sergiy Stakhovsky patrouille avec treillis et kalachnikov dans Kiev, qu'il protégera "jusqu'au bout" face à l'armada russe. Sa longiligne silhouette n'a pas changé depuis près de neuf ans et ce soir d'été où le monde le découvrit, 116e joueur mondial allongé sur le gazon londonien, poings serrés et regard éberlué. Il venait de créer l'une des plus grandes sensations de l'histoire du tournoi, en sortant le tenant du titre et archifavori Federer.

    Lire l'article de l'AFP ici.

  • IPR

    Zelensky appelle l'Allemagne à abattre le nouveau "Mur" érigé en Europe

    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté jeudi l'Allemagne à abattre le nouveau "Mur" érigé en Europe contre la liberté depuis l'invasion russe de l'Ukraine. "Cher Monsieur le chancelier (Olaf) Scholz, détruisez ce mur, donnez à l'Allemagne le rôle de leader qu'elle mérite", a lancé le dirigeant ukrainien dans un discours en vidéo diffusé devant la chambre basse du parlement allemand.

    L'article de l'AFP est à retrouver ici.

  • IPR

    Le réseau électrique ukrainien est "connecté" au réseau européen

    Le réseau électrique ukrainien est désormais "connecté" au réseau européen, ce qui doit aider à préserver sa stabilité et son fonctionnement malgré la guerre, ont annoncé mercredi l'Union européenne et l'Ukraine. "Nous nous y étions engagés, c'est chose faite: le réseau électrique ukrainien qui fonctionnait depuis le début de la guerre en mode isolé, est connecté depuis ce matin au réseau européen", a écrit sur Twitter Barbara Pompili, la ministre française de la Transition écologique, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

  • IPR

    Selon des estimations américaines, au moins 7.000 soldats russes ont été tués et 14.000 ont été blessés en Ukraine

     

  • IPR

    Selon plusieurs sources locales, 9 soldats russes auraient été échangés contre le maire de Melitopol, Ivan Fedorov enlevé il y a quelques jours

  • IPR

    Un reportage de CNN : "Piégés à Kherson occupée par les Russes: des étudiants africains crient à l'aide"

    Les étudiants africains piégés à Kherson, dans le sud de l'Ukraine, crient à l'aide, alors que les forces russes tentent de consolider leur occupation de la ville portuaire.

    Les étudiants ont déclaré à CNN qu'ils passaient la plupart de leur temps dans des bunkers souterrains à des températures glaciales, les soldats russes empêchant quiconque d'entrer ou de sortir de Kherson.

    De nombreux étudiants sont terrifiés par les répercussions de s'exprimer dans les médias et ont demandé à CNN de ne pas divulguer leurs noms complets par crainte pour leur sécurité.

    La suite du reportage est ici

  • IPR

    Marioupol : l'armée russe bombarde un théâtre abritant des centaines de civils dont de nombreux enfants

    Les autorités ukrainiennes ont affirmé que la Russie avait détruit mercredi un théâtre dans lequel s'étaient réfugiées plus d'un millier de personnes dans la ville assiégée de Marioupol, le bilan humain restant à ce stade indéterminé. "Les envahisseurs ont détruit le Théâtre dramatique. Un endroit où plus d'un millier de personnes avaient trouvé refuge. Nous ne pardonnerons jamais cela", a indiqué la municipalité sur la messagerie Telegram.

    La société américaine de technologies spatiales Maxar Technologies, spécialisée notamment dans l'imagerie satellite, a publié mercredi une photo du Théâtre dramatique de Marioupol prise lundi selon elle.

    D'après la photo consultée par l'AFP, le mot "enfants" était écrit sur le sol, en immenses lettres blanches et en russe, devant et derrière le bâtiment. La mairie de Marioupol a publié de son côté sur Telegram une photo du théâtre montrant sa partie centrale complètement détruite, avec une épaisse fumée blanche qui s'en échappe. Selon les autorités, c'est un avion qui a lancé une bombe sur l'édifice.

    "L'avion a largué une bombe sur le bâtiment (...). Il est impossible d'établir le bilan dans l'immédiat car les bombardements des quartiers d'habitation se poursuivent", a indiqué la mairie.

    Plus de 2.000 civils ont péri à Marioupol assiégée et pilonnée depuis des jours, selon les autorités locales. La Russie a démenti être à l'origine du bombardement par l'intermédiaire du ministère de la Défense

     

  • IPR

    Poutine est "un criminel de guerre" selon le président américain

    Joe Biden a traité mercredi Vladimir Poutine de "criminel de guerre", tout en promettant une aide militaire massive à l'Ukraine.

    Répondant à une journaliste, le président américain a lâché, à propos de son homologue russe: "C'est un criminel de guerre". Des propos "inacceptables et impardonnables", a répliqué le Kremlin.

    Le Président américain a porté cette accusation après que dix personnes qui faisaient la queue pour acheter du pain à Tcherniguiv, à 150 km au nord de Kiev, ont péri dans la matinée lorsque des soldats ont ouvert le feu sur elles de manière "préméditée", a annoncé le parquet général.

    Dans cette même ville, qui subit de nombreux raids aériens, cinq corps, dont ceux de trois enfants, ont été retrouvés sous les décombres d'un logement collectif, ont dit les secouristes.

    Trois autres personnes ont perdu la vie et cinq ont été blessées sur un marché dans un incendie provoqué par un bombardement à Kharkiv, dans le nord-est.

    Dans l'après-midi, des tirs de roquettes Grad sur un convoi de civils qui quittaient la cité portuaire assiégée et pilonnée de Marioupol ont fait un nombre pour le moment indéterminé de morts et de blessés, dont un enfant grièvement atteint, d'après l'armée ukrainienne.

    Un théâtre qui abritait "des centaines" de civils" y a été détruit dans l'explosion d'une bombe larguée par un avion russe, a ajouté la mairie de Marioupol.

  • IPR

    Le Canada bloque la chaîne Russia Today

    Le Canada a décidé lui aussi de bloquer la diffusion de la chaîne Russia Today, a annoncé le Premier ministre canadien, Justin Trudeau

     

  • IPR

    Volodymyr Zelensky devant le congrès américain

    Le Président américaine, Joe Biden, a confirmé que son pays fournirait 800 millions de dollars de plus au titre de l'aide militaire à Kiev, soit une enveloppe "sans précédent" d'un milliard de dollars en une semaine pour soutenir son armée.

    "A la demande" du chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky, qui s'était un peu plus tôt adressé au Congrès américain, "nous aidons l'Ukraine à se doter de systèmes de défense antiaérienne supplémentaires et de plus longue portée", a-t-il dit, précisant que des drones seraient aussi livrés.

     

  • IPR

    Bonjour, bonjour La Réunion !

    Nous continuons à suivre en direct l'évolution de l'invasion russe en Ukraine.

    Restez avec nous !

A propos

22ème jour de guerre en Ukraine

Cela fait désormais 22 jours que la Russie a envahi l'Ukraine , 22 jours de bombardements incessants sur plusieurs villes qui poussent la population à quitter le pays. Plus de trois millions de personnes ont quitté l'Ukraine en presque trois semaines de guerre, un bilan qui ne cesse de s'allourdir au fil des jours.

L'Otan l'a annoncé ce mercredi, aucune force militaire terrestre et aérienne ne sera déployée en Ukraine. En revanche des moyens seront mobilisés sur le flanc oriental du pays. La Cour de justice internationale (CIJ) a ordonné ce mercredi à la Russie de suspendre son invasion de l'Ukraine. Cette décision entre dans le cadre d'une procédure d'urgence déclenchée par l'Ukraine.

Les tirs russes contre plusieurs villes se sont intensifiés, et les villes de Kharkiv (nord-est) et Marioupol (sud-est) sont ainsi bombardées sans répit. Voici un point de la situation établi à partir d'éléments des journalistes de l'AFP sur place et de services d'urgence, ainsi que de déclarations officielles ukrainiennes et russes, de sources occidentales, d'analystes et d'organisations internationales.

- Kiev et le Nord -

Les forces russes tentent toujours d'encercler Kiev, qui est sous couvre-feu depuis mardi 20H00 (22H00 à La Réunion) et ce jusqu'à jeudi 07H00 (05H00 GMT). Plusieurs explosions ont à nouveau été entendues à l'aube mercredi, a constaté l'AFP. D'épaisses colonnes de fumée noire s'élevaient peu après au-dessus de la ville, comme la veille, quand plusieurs frappes russes avaient touché des immeubles d'habitation, faisant au moins quatre morts.

Les autorités locales n'ont fourni aucun bilan ni précisions dans l'immédiat. Kharkiv (nord), deuxième ville d'Ukraine, est entourée par les forces russes sur plusieurs côtés et les grands axes, mais n'est pas encerclée. Des combats font aussi rage dans cette ville.

- L'Est -

La ville de Zaporojie, largement épargnée jusqu'ici par l'offensive russe, a été visée par des frappes mercredi, notamment l'une de ses gares, selon les autorités locales. "Des sites civils de Zaporojie ont été bombardés pour la première fois", a indiqué sur Telegram le gouverneur régional Olexandre Staroukh. Zaporojie est la destination du couloir humanitaire pour les centaines de milliers d'habitants de la ville portuaire de Marioupol, assiégée par les forces russes.

- Le Sud -

Les soldats russes tentent toujours de prendre Marioupol, ville portuaire stratégique sur la mer d'Azov, assiégée depuis des jours. Située à environ 55 kilomètres de la frontière russe et à 85 kilomètres du fief séparatiste de Donetsk, c'est la plus grande ville encore aux mains de Kiev dans le bassin du Donbass.

La prise par Moscou de Marioupol serait un important tournant dans l'invasion de l'Ukraine. Elle permettrait de faire complètement la jonction entre les forces russes venues de la Crimée annexée, qui ont déjà pris les ports de Berdiansk et Kherson, et les troupes séparatistes et russes dans le Donbass.

- L'Ouest et le Centre -

Après des frappes sur une base militaire proche de la Pologne dimanche, une frappe lundi contre une tour de télévision près de Rivne (nord-ouest) a fait 19 morts, selon les autorités locales mardi.

- Bilan humain -

Aucun bilan précis n'était disponible dans l'immédiat. "Environ 1.300" militaires ukrainiens ont été tués depuis le début de l'invasion russe le 24 février, a déclaré samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L'Ukraine affirme que l'armée russe, elle, a perdu "environ 12.000 hommes". Moscou a annoncé le 2 mars un seul et unique bilan (498 soldats tués). Le Pentagone a fourni pour sa part une estimation de 2.000 à 4.000 morts russes en 14 jours. Au moins 636 civils, dont une cinquantaine d'enfants, ont été tués en Ukraine et plus de 1.100 blessés, d'après le dernier décompte de l'ONU, qui souligne que ses bilans sont probablement très inférieurs à la réalité. La municipalité de Marioupol affirme que près de 2.200 habitants ont péri dans cette seule ville.

- Réfugiés et déplacés -

En presque trois semaines de guerre, plus de trois millions de personnes ont fui l'Ukraine, majoritairement vers la Pologne, d'après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Dont 1,4 million d'enfants, soit "pratiquement un enfant par seconde", selon l'Unicef.

- Rétablissement de l'électricité à Tchernobyl -

La Biélorussie assurerait l'apport énergétique de la centrale nucléaire de Tchernobyl. C'est ce qu'a affirmé les autorités bélarusses de la région de Gomel. L'alimentation électrique du site nucléaire, situé à la frontière avec le Bélarus avait été coupée une première fois la semaine dernière et rétablie dimanche" rapporte BFMTV.

Ce mardi Moscou a évoqué un "compromis" possible pour la neutralité de l'Ukraine, Kiev l'a refusé.  Selon Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, la neutralité de l'Ukraine, au même titre que la Suède ou l'Autriche, est actuellement sur la table. "C'est en effet l’option qui est discutée actuellement et qui peut être considérée comme celle d'un compromis", a affirmé Moscou. L'Ukraine a annoncé plus tard avoir rejeté ce modèle de neutralité. "L'Ukraine est maintenant en état de guerre directe avec la Russie. Par conséquent, le modèle ne peut qu'être ukrainien", selon Mykhaïlo Podoliak, l'un des négociateurs ukrainiens.

- Enième santion occidentale pour la Russie -

Ce mercredi le Conseil de l’Europe a décidé d’exclure la Russie. Le Conseil de l’Europe est une organisation garante de l’état de droit sur le continent européen. Cette décision intervient alors que Moscou avait décidé d’enclencher la procédure de sortie de l’institution. Le drapeau russe a été retiré du siège de l’institution.

- Un plan de "Résilience" pour les entreprises française -

Le Premier ministre Jean Castex a présenté le plan "Résilience" du gouvernement mis en place pour venir en aide aux entreprises et secteurs les plus touchés par les conséquences de la guerre en Ukraine. " La France reste totalement mobilisée pour poursuivre le dialogue et essayer par tous les moyens de ramener la paix. Mais nous devons regarder la réalité en face" a alerté Jean Castex. Au programme du plan "Résilience" :

• Augmentation de 35% du plafond du prêt garanti par l'Etat
•  Report des charges fiscales et sociales dont l'accès sera facilité pour les entreprises mises en difficultés par l'augmetnaiton des prix de l'energie ou des pertes de débouchés liées à l'exportation
• Recours à l'acitivté partielle, prolongation de l'APLD de 12 mois supplémentaire. L'Etat accompagnera les branches et entreprises qui n'ont pas encore signer des accords et qui pourront le faire jusqu'à la fin de l'année 2022.
•  Remise de 35 centimes/ L pour les pêcheurs jusqu’au 31 juillet
•  Un fonds de 400 millions d’euros pour les éleveurs pour compenser les pertes dues au coût de l’alimentation
• Augmentation de +1.000 euros sur MaPrimeRénov’ pour l’installation de chauffage qui permet de sortir du gaz ou du fioul. Cette aide entrera en vigueur dès le 15 avril et jusqu’à fin 2022

 

D'autres aides entreront en vigueur pour les secteurs du BTP et du transport, à qui "le gouvernement va apporter une réponse concrète et rapide avec le plan Résilience" a annoncé Jean Castex

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !