Emission télé :

Drag Race France : une plateforme pour les minorités, une compétition de performeuses et de performeurs


Publié / Actualisé
L'émission télé RuPaul's Drag Race a sa version française. Elle s'appelle Drag Race France et elle est diffusée sur France TV Slash, une chaine accessible à La Réunion sur internet. L'émission sensibilise les spectatrices et les spectateurs à l'orientation sexuelle, l'identité de genre, la transidentité en mêlant une compétition pour élire la meilleure drag queen à l'histoire de la communauté LGBTQIA+. Le jury a été dévoilé le 4 mars 2022. Il est composé des juges permanents Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki. RuPaul's Drag Race a permis de faire évoluer les mentalités aux Etats-Unis, à l'extérieur de la communauté LGBTQIA+ mais aussi en son sein. "L'édition française permettra de mettre en valeur les minorités de mieux les représenter, de leur donner une plateforme pour s'exprimer à l'instar de RuPaul's Drag race" explique Shei Tan, drag queen réunionnaise qui performe sur la scène drag parisienne. (Photo : Shei Tan)
L'émission télé RuPaul's Drag Race a sa version française. Elle s'appelle Drag Race France et elle est diffusée sur France TV Slash, une chaine accessible à La Réunion sur internet. L'émission sensibilise les spectatrices et les spectateurs à l'orientation sexuelle, l'identité de genre, la transidentité en mêlant une compétition pour élire la meilleure drag queen à l'histoire de la communauté LGBTQIA+. Le jury a été dévoilé le 4 mars 2022. Il est composé des juges permanents Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki. RuPaul's Drag Race a permis de faire évoluer les mentalités aux Etats-Unis, à l'extérieur de la communauté LGBTQIA+ mais aussi en son sein. "L'édition française permettra de mettre en valeur les minorités de mieux les représenter, de leur donner une plateforme pour s'exprimer à l'instar de RuPaul's Drag race" explique Shei Tan, drag queen réunionnaise qui performe sur la scène drag parisienne. (Photo : Shei Tan)

Après s’être largement implanté aux Etats-Unis avec 14 saisons classiques et six éditions "All-stars" avec la crème de la crème de la drag, RuPauls’s Drag Race fait sa grande entrée en France. D’autres dérivés de l’émission sont déjà présents dans plusieurs pays : Chili, Philippines, Canada, Espagne, Italie, Thaïlande, Royaume-Uni, Pays-Bas et en Australie - Nouvelle-Zélande.

RuPaul’s Drag Race, est un concours de drag queen présenté par RuPaul, figure incontournable de la scène drag américaine. Les candidat.e.s sont des femmes, hommes, personnes non-binaires, transgenres quelle que soit leur identité qui s’affrontent lors d’épreuves. Celles-ci peuvent être des "maxi-challenges" ou des "mini-challenges" mêlant danse, humour, créativité, improvisation, couture et bien d’autres "skills" des compétences que chaque drag queen possède.

Par exemple, le "ball", le bal en français est une épreuve commune à RuPaul's Drag Race. Les candidat.e.s doivent confectionner plusieurs tenues, des "look" en respectant le thème imposé. Par exemple, le thème extravaganza se traduit simplement par extravagance. En règle générale, quand une personne est en drag, on se réfère à elle par son identité de performeur.euse. Mais certaines personnes ont des pronoms spécifiques, elle, il, iel...

Tout au long de la compétition, le jury permanent siège et évalue les candidates, des personnalités sont également invitées. Lors de la saison neuf, Lady Gaga a fait une grande surprise aux candidat.e.s. Après s'être fait passer pour une drag queen avec une entrée mémorable, vue plus de 2 millions de fois sur Youtube, ce moment reste un des incontournables de Drag Race.

- Qui sont Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Burki ? -

La France est le 10ème pays à accueillir cette compétition. Drag Race France sera diffusée par France.tv Slash et donc accessible à tous.te.s. Le jury permanent a été dévoilé le 4 mars 2022 : Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki. Voici les grands noms à retenir pour cette toute nouvelle édition, très attendue aussi bien par les professionnels que par les fans. 

"Le milieu du drag français est très observé par des collègues à l’étranger, Drag Race France est une saison qui se fait attendre, la fan base l’attend depuis un moment déjà " explique Shei Tan drag queen réunionnaise performant sur la scène parisienne.

Nicky Doll est une drag queen française qui exerce aux Etats-Unis depuis 2015. Avant de se tourner vers le drag Karl Sanchez, de son nom civil était maquilleur. En 2020, elle est candidate à la saison 12 de RuPaul’s drag race et finit à la 11ème place de la compétition. Elle était alors la première candidate française à participer à l'émission.

Kiddy Smile est un chanteur, dj, producteur, danseur et militant pour les droits des personnes LGBTQIA+ en France. Il est une grande figure du ballroom (système de maison une " house " en anglais, tenue par une "mother", mère et ses enfants qui défilent/marchent pour un trophée contre d’autres " house " lors des " bals ", évènements avec un thème imposé.

La série Pose retrace les différent.e.s participant.e.s des " ballrooms ", les thèmes imposés, et tout simplement la vie de ces minorités, souvent noire ou hispanique aux Etats-Unis.  Kiddy Smile est également connu pour avoir mis en avant le voguing  (style de danse new-yorkais reprenant les codes des mannequins lors des défilés) sur la scène parisienne.

Le performeur s’est produit en juin 2018 à l’Elysée à l’occasion de la Fête de la musique et sa prestation n’a pas laissé de marbre quelques personnalités politiques. Il était accompagné de danseurs LGBTQIA+ qui portaient un t-shirt indiquant " mois fils d’immigrés noir pédé ".  Plusieurs représentants LR et FN se sont indignés. Selon le député LR du Vaucluse Julien Aubet l’Elysée " n’est pas une boîte de nuit et encore moins un strip bar ".

Daphné Bürki est une animatrice de télévision, chroniqueuse actrice, styliste et alliée (personne généralement hétérosexuelle et cisgenre qui supporte l’égalité des droits civiques et des genres ainsi que les mouvements sociaux LGBTQIA+). Ce sigle est utilisé pour désigner les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes et asexuelles.

- Le drag, bien plus qu'une"passion banale de travestissement" -

Pour Shei Tan (Sheinara Tanjabi), drag queen réunionnaise et présente sur la scène parisienne, le drag est le fait de " mettre en scène un personnage et le faire vivre à travers des performances, sa présence sur scène et d’autres médiums artistiques". Selon elle, des émissions comme Drag race sont " nécessaires pour apporter de la visibilité au milieu du drag trop souvent vu comme une passion banale de travestissement ou d'un divertissement ".

Des émissions comme RuPaul's Drag Race permettent de montrer l'alter, l'autre dans son entiéreté, sa personnalité, ses caractéristiques mais aussi le temps mis par le.la performeur.euse pour se mettre dans la peau de son personnage. "Les spectateurs.trices voient souvent que la personne sur scène, sa performance, c'est quelque chose de très éphémère alors qu’il y a tout un processus, une préparation en amont" souligne Shei Tan.

- "J’aurai donné beaucoup pour trouver quelqu’un comme moi" -

Drag Race France est une plateforme qui a et qui continue de donner de la visibilité aux minorités aux Etats-Unis. Drag Race France continuera sur cette lancée et permettra de donner un modèle, une personne à laquelle l'on peut s'identifier, que ce soit par rapport au vécu, à la couleur de peau ou d'autres caractéristiques à des gens qui en ont besoin. 

"Dans l’émission classique (RuPaul's Drag Race, ndlr) les personnes vont parler de leur histoire, de leurs différences, elles vont aussi faire passer des messages et permettre aux télé-spectatrices.teurs qui n’ont pas les ressources, en l’occurrence des jeunes personnes d’avoir un modèle" explique la drag queen réunionnaise.

"Beaucoup de gens par manque de représentation se retrouvent seules, c’est terrifiant, et l’entourage n’accepte pas forcément " déplore Shei Tan qui a dû mener de nombreuses recherches pour s'informer sur le milieu du drag par manque de représentation.  "J’aurai donné beaucoup pour trouver quelqu’un comme moi, à qui j’aurai pu m’identifier pour m’accepter comme j’étais à cette époque" confie Sheinara Tanjabi.

- 16% des personnes à la télévision sont "non-blanches" -

Ce modèle, cette personne à qui l’on peut s’identifier s’est développé au fil des années et pourtant reste insuffisant.  Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a publié en 2020 son baromètre sur la diversité, un outil permettant de mesurer la représentation des minorités à la télévision. Si le CSA note une amélioration de la représentation des personnes "non-blanches" en 2020, notamment dans les programmes d’origine française, cette catégorie ne représente que 16% en 2020 contre 15% en 2019.

Les programmes d’origine française les mettent davantage en valeur avec 16% de représentation contre 14% en 2019. Une nette amélioration également des personnes "non-blanches" dans les rôles positifs avec 36% contre 22% dans les représentations négatives. En revanche, la représentation des femmes reste au même niveau depuis trois ans. Elles ne sont que 38% à la télévision alors qu’elles représentent 52% de la population française selon l’Insee. Les personnes en situation de handicap sont elles aussi en sous-représentation.  "Seulement 0,6 % des individus indexés en 2019 sont en situation de handicap, proportion en baisse de 0,1 point par rapport à 2019" rapporte le CSA.

- Les personnes queer racisées ont marqué la scène drag française -

Le tournage de Drag Race France est en cours. Le casting lui n’a pas encore été dévoilé. Shei Tan aimerait voir des candidates queers racisées dans cette édition. " En France l’histoire du drag est marquée par les personnes queers racisées, notamment à Paris quand elles avaient le besoin, l’envie de performer, elles n’avaient leur propre scène. Elles ont créé leur propre espace et ce serait contre-productif de ne pas en avoir à Drag Race France" estime la drag queen réunionnaise.

Si le chemin est encore très long pour atteindre l'égalité entre les minorités et personnes non-blanches, de réelles avancées sont visibles. La chanteuse, danseuse et chorégraphe Louiz élue Miss Trans France 2021 a participé à Miss International Queen 2020 en Thaïlande. Même si elle n'a pas remporté la compétition, la Réunionnaise s'est hissée dans le top 10 des plus belles candidates.

L'émission est à voir ici https://www.france.tv/slash/

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !