Culture :

Alon bougé, l'agenda des évènements culturels


Publié / Actualisé
Cette semaine donne la part belle aux émotions. Sur les écrans, vous passerez d'un extrême à l'autre entre le gros shoot d'adrénaline de Michael Bay qui signe son grand retour avec " Ambulance ", et la tendresse des souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol à travers le " Temps des secrets ". Côté musique, si la nostalgie des bals lontan vous étreint, ne manquez pas le concert des 50 ans de carrière de Gaby Laï-Kun, au TEAT de Champ Fleuri... Bref, émotionnellement parlant, ce sera les montagnes russes (oups ! ne pas y voir une quelconque allusion au conflit russo-ukrainien) avec dans le reste de l'agenda, un choix pléthorique qui nous l'espérons, vous comblera. Âmes sensibles, ne surtout pas s'abstenir !
Cette semaine donne la part belle aux émotions. Sur les écrans, vous passerez d'un extrême à l'autre entre le gros shoot d'adrénaline de Michael Bay qui signe son grand retour avec " Ambulance ", et la tendresse des souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol à travers le " Temps des secrets ". Côté musique, si la nostalgie des bals lontan vous étreint, ne manquez pas le concert des 50 ans de carrière de Gaby Laï-Kun, au TEAT de Champ Fleuri... Bref, émotionnellement parlant, ce sera les montagnes russes (oups ! ne pas y voir une quelconque allusion au conflit russo-ukrainien) avec dans le reste de l'agenda, un choix pléthorique qui nous l'espérons, vous comblera. Âmes sensibles, ne surtout pas s'abstenir !

• Au cinéma

- Le temps des secrets

Adaptation du Temps des secrets (troisième tome des Souvenirs d'enfance) de Marcel Pagnol.
Marseille, juillet 1905. Le jeune Marcel Pagnol vient d'achever ses études primaires. Dans trois mois, il entrera au " lycée ". Trois mois... une éternité quand on a cet âge. Car voici le temps des vacances, les vraies, les grandes ! Enfant de la ville, ce retour tant attendu à ses chères collines d'Aubagne et d’Allauch, celles de " La Gloire de mon père " et " Le Château de ma mère " le transporte de bonheur. Il y retrouve la nature, les grands espaces et surtout son ami Lili toujours prêt à partager de nouvelles aventures, à l’âge où le temps de l’insouciance laisse place à celui des secrets.

Ce tendre et doux portrait de l’enfance de Marcel Pagnol est émaillé de quelques notes d’humour, apportées notamment par le truculent oncle Jules, alias François-Xavier Demaison.

Ciné Cambaie et Cinépalmes, durée 1h48

 

- Ambulance

Will Sharp, un vétéran décoré fait appel à la seule personne indigne de confiance, son frère adoptif Danny pour trouver l’argent afin de couvrir les frais médicaux de sa femme. Ce dernier, un charismatique criminel au long cours, au lieu de lui donner de l’argent, lui propose un coup : le plus grand braquage de banque de l’histoire de Los Angeles : 32 millions de dollars. Will, prêt à tout pour sauver sa femme, accepte. Mais quand leur affaire prend un tour spectaculairement désastreux, les deux frères n’ont pas d’autre choix que de détourner une ambulance avec à son bord un vieux flic mortellement blessé et l’ambulancière Cam Thompson. Pendant la course poursuite infernale qui s’ensuit, Will et Danny vont devoir échapper aux forces de l’ordre surmotivées postées aux 4 coins de la ville, tenter de garder leurs otages en vie et éviter de s’entretuer tout en exécutant l’évasion la plus spectaculaire que la ville de Los Angeles n’ait jamais vue.

Pour son retour sur grand écran, Michael Bay nous embarque dans une course-poursuite véritablement haletante. Du pur Michael Bay !

Ciné Cambaie et Cinépalmes, durée 2h17

 

- Goliath

France, professeure de sport le jour, ouvrière la nuit, milite activement contre l’usage des pesticides. Patrick, obscur et solitaire avocat parisien, est spécialiste en droit environnemental. Mathias, lobbyiste brillant et homme pressé, défend les intérêts d’un géant de l’agrochimie. Suite à l’acte radical d’une anonyme, ces trois destins, qui n’auraient jamais dû se croiser, vont se bousculer, s’entrechoquer et s’embraser.

Ce film percutant et fortement inspiré de faits et d'évènements réels est réalisé avec beaucoup de réalisme et de conviction.

Cinépalmes, durée 2h02

 

- L’Histoire de ma femme

Jakob est capitaine au long cours. Un jour, il fait un pari avec un ami dans un café : il épousera la première femme qui en franchira le seuil. C’est alors qu’entre Lizzy... Cette œuvre dense et profonde livre une fresque brillante et passionnée sur les ravages de la jalousie et la solitude au sein du couple.

Ciné Cambaie, 2h50

 

• Dans le reste de l’agenda

- Pole culturel et sportif de Trois Bassins

Conte Cie Baba Sifon : Gretel & Hansel
Dans une relecture d’Hansel et Gretel, le célèbre conte des frères Grimm, Suzanne Lebeau évoque le désir puissant et rarement avoué d’être l’unique objet de l’amour des parents et aussi la jalousie au sein d’une fratrie, un sentiment délicat qui touche tous les enfants. Le choc existentiel que provoque l’arrivée d’un deuxième fait naître une relation amour-haine aussi délicieuse que troublante. On ne naît pas frère ou sœur on le devient…
Samedi 26 mars, 10h
 

- Théâtre Sous les Arbres

Conte Valérie Cros et Eric Lauret : Kapor #10 Lo Troupo kabri bébet trwaboul
La Konpani Ibao et la Cie Karanbolaz ont fait appel aux meilleurs " show runners " du rakontaz, Véronique Insa et Sully Andoche, pour réécrire le scénario des 12 Travaux d’Hercule. Adapté à La Réunion, Hercule devient Kapor. Chaque épisode, une histoire à part entière, est raconté par deux conteurs et peut être vu indépendamment. Il est joué au Théâtre sous les Arbres le dernier samedi du mois, puis chez Karanbolaz à Saint-Joseph. Le marathon annuel est l’occasion de retrouver tous les duos au cours de la même journée.
Samedi 26 mars, 16h30
 

- Constellation

Vernissage de l’exposition de Juliette Dennemont, Le silence des sirènes
La sirène c’est une attraction irrésistible, une fascination qui ne s’explique pas. Pour cette exposition, l’artiste emprunte son titre à une courte nouvelle de Kafka et présente la rencontre entre Ulysse et les sirènes sous un jour nouveau : les sirènes au chant habituellement mortifère sont cette fois muettes face au héros...
Samedi 26 mars, 17h

 


 

- Complexe sportif Daniel Narcisse

Spectacle Amèn Amwen
Christine Salem, Gael Velleyen et Gwendoline Absalon. Trois grands artistes réunis, accompagnés de 24 enfants et adultes, autour de la lutte contre les Violences Intrafamiliales vous emmènent sur le chemin de l'émotion et de la fragilité de l’être humain, mais aussi et surtout sur cette capacité à se reconstruire. De la musique bien sûr, des chants, des textes et aussi de la danse, un spectacle total ! Par cette création multidisciplinaire, les artistes proposent une approche sensible et ambitieuse, pour briser les tabous et protéger les vies.
Samedi 26 mars, 19h30

 

- TEAT Champ Fleuri

Concert des 50 ans de carrière de Gaby Laï-Kun
50 ans de carrière, ou une musique qui regorge d’orchestrations originales et éclectiques, à découvrir ou redécouvrir ! Enfant des bals qui égayaient les sixties dyonisiennes, Gaby Laï-Kun est l’un des héros qui, durant les 30 glorieuses de la musique créole populaire – de 1970 jusqu’au couchant du siècle, mirent séga et maloya au diapason des expérimentations qui traversaient les musiques du monde.
Samedi 26 mars, 20h

 

- Espace culturel Guy Agenor

Concert Wizdom Atikaf
Sa discrétion et son calme cachent une puissance artistique unique. Sa voix roque, accompagnée d’une guitare mélodieuse, emporte son audience dans son univers musical sans artifices.
Samedi 26 mars, 20h

 

- Concert JF Gang

Artiste à part entière, multi-instrumentiste, autodidacte, JF Gang n’a ni début, ni fin. Il est intemporel, dur à définir tellement sa musique est infinie. 
Dimanche 27 mars, 16h

 

- Centre culturel Lucet Langenier

Danse Cie Anne-Cécile Chante-Tune : Racines
Le spectacle Racines vibre et se vit comme une expérience sensorielle multiple. Tissage d’arts visuels et sonores, la représentation nous invite à une exploration cosmique : le mot " racine " plonge dans la réalité métissée des origines sans pour autant retracer une histoire personnelle. Anne-Cécile Chane-Tune danse les influences intimes qui la traversent et l’identifient au cœur d’un paysage sensuel aussi symbolique qu’éminemment esthétique.
Samedi 26 mars, 20h

 

- La Cerise

Concert Funk is not dead
Créé en même temps qu’une sombre histoire de pangolin, le groupe Funk’s not dead (anciennement Why not Funk ?) propose des versions de morceaux de musique déjà connus de tous à la sauce funk, donc sous tous les variants du même style : funk-rock, funk-soul, funk hip-hop, etc… Ces " covers " de notoriété ont été judicieusement sélectionnés avec amour et se distinguent pour la plupart par leur côté festif, mais vous surprendront parfois par leur côté décalé !
Samedi 26 mars, 20h

 

- TÉAT Plein Air

Concert jazz Ibrahim Maalouf avec Mélanie Badal en première partie
Le trompettiste s’offre un répit intimiste avec un disque d’anniversaire marquant ses 40 ans : "40 mélodies". En duo avec le guitariste François Delporte, Maalouf revient à l’essentiel dans un enregistrement dépouillé d’oripeaux et plein de grâce. La trajectoire stellaire d’Ibrahim Maalouf est éclairée depuis ses débuts par une belle envie : faire de son jazz métisse un blockbuster populaire.
Samedi 26 mars, 20h

 

- La Cité des Arts

Concert pop Piers Faccini
Album après album, Piers Faccini écrit le parcours sensible d’un homme qui avance en âge et accomplit sa traversée du monde. Chacun témoigne d’un mûrissement et d’un dialogue fécond entre l’intime et  l’universel. Avec “Shapes of the Fall”, il ne déroge pas à la règle. Dans ce septième album, l’auteur-compositeur-interprète peaufine un artisanat qui se nourrit autant de l’héritage anglo-américain et des  traditions de la Méditerranée et de l’Afrique de l’Ouest que de la musique baroque ou du maloya réunionnais. Le résultat ? Une pop alternative qui orchestre des échanges profonds entre folksongs, pulsations gnawas et quatuor à cordes.
Samedi 26 mars, 20h

 

- Le Zinc

Sound system Reggae Zinc in Dub #57
Ça va jumper en compagnie de Romain de Roots Omar Dub.
Samedi 26 mars, 20h

 

- Le Séchoir

Danse Collectif Lookatmekid : Si Pina m’avait demandé
Il n’y a pas de bonne raison pour ne pas venir voir Si Pina m’avait demandé. Parce qu’il n’y a pas tant de spectacle de danse où on rit. Parce que même si vous ne savez rien de Pina Baush, vous ne raterez rien de l’univers de Marion Schrotzenberger qu’on croirait tout droit sortie d’un film d’Almodovar. Comment réconcilier sa vie rêvée et sa vie vécue, voilà la question que pose la danseuse, femme vulnérable mais prête à tous les combats, avec une  émouvante détermination. Il faut du talent pour danser sans gravité !
Samedi 26 mars, 20h

 

- Kabardock

Concert Positions #1 Greg, Pangar, Bebass, Fluidz VS ZV
Position c’est quoi ? Une soirée dédiée aux musiques électroniques défricheuses mais néanmoins groovantes, à forte tendance urbaine mais version hémisphère sud. Position c’est qui ? Pour cette édition #1, il y aura la révélation mauricienne Greg, qui ne cesse d’attirer toutes les attentions, notamment depuis son installation à Paris ; les deux compères Kwalud et Betnwaar du duo Pangar qu’on ne vous présente plus ; Bebass en solo qui mêle la transe moderne de l’électronique et les rythmiques traditionnelles réunionnaises ; Fluidz vs ZV, deux magnifiques représentants de la jeune garde en mode back2back dans la kour.
Samedi 26 mars, 20h30

 

- Le Toit

Concert Rock à la Buse Festival Tuelipe et Jessica93
Le Rock à La Buse, c’est aussi des soirées dans les cafés-concerts de l’île dont l’épilogue est ce soir, l’occasion de clôturer les festivités au Toit d’Abord à Saint-Pierre, avec une soirée one-(wo)man-bands.
Samedi 26 mars, 21h

 

- Auditorium de la Cité du volcan

Concert Audrey Dardenne
C'est en chantant qu'Audrey insuffle une bouffée d'air frais à la musique déjà si riche de son île. Originaire de La Réunion, Audrey Dardenne retrouve la terre de ses racines à l'âge de 8 ans et ne la quitte plus. Influencée par Aretha Franklin ou encore Whitney Houston, la jeune artiste se produit sur scène depuis 2006 et se voit nommée " Voix d'or" de La Réunion en 2008.
Dimanche 27 mars, 15h30

 

- La Ravine Glissante

Concert La Sépia et Zanmari Barré
Rouge Bakoly et La Ville de Sainte-Rose ont le plaisir de vous inviter à une journée festive. Le matin, balade libre sur le littoral, le midi repas partage à Ravine Glissante ; 14h30 concert de La Sépia, 16h Maloya avec deux groupes du quartier de Ravine Glissante : Rasyn'Kèr Kaf et Kalkita et à 16h30, Zanmari Baré. Avec la participation du fonnkézèr Jean-Yves Hoarau.
Dimanche 27 mars, à partir de 14h30

 

• La semaine prochaine :

- Lespas

Danse Cie Yann Lheureux : Ici soit-il
Danseur, chorégraphe, Yann Lheureux a depuis toujours été fasciné par les questions de l’identité et du territoire : elles sont le cœur même de son travail. Aujourd’hui, le voici face à cette pathologie, qui prend de plus en plus de place entre sa mère et lui. Elle n’a plus de passé sur les talons hormis de lointaines et entêtantes bribes. Le seul avenir qu’elle peut concevoir se compte en heures. Sa mère est entrée dans une maison dont elle ne ressortira pas. Alors il s’interroge quand il pressent que malgré tous les manques et amoindrissements que génère cette maladie, elle occasionne des disparitions qui sont également des sources d’apparition…
Mardi 29 mars,19h

- Concert maloya solilokèr I cri a ou dann bwa

Artiste ouvrant une voie inédite dans l’univers du maloya, Solilokèr est un fin joueur de mots, un pourvoyeur d’images, doté d’une  vraie force d’interprétation… La forêt, bienveillante, nous rassure. Un esprit y rôde. Il se présente et raconte qu’il est le cœur et la voix de la forêt. Dans son  monologue, il déclare être conçu de la terre, elle-même nourrie par la  conscience et la connaissance de nos défunts " lespri zansét " : poussière, tu redeviendras poussière. Par la voie du fonnkèr, il rassure et nous invite toutes et tous à retourner vers l’essentiel, le naturel. Car tel est ce qui nous protège, nous nourrit et nous aime.
Vendredi 1er avril, 20h

- Théâtre Luc Donat

Théâtre Collectif X Maja
Une fable moderne, lumineuse et puissante. Chez Maja, le bonheur s’est envolé depuis que sa mère a disparu dans des circonstances inexpliquées. L’équilibre familial s’en trouve chamboulé et son père, accablé par le chagrin et la colère, néglige peu à peu ce fils jusqu’à le perdre, un soir d’orage, suite à l’irruption  d’un loup… Cette création signée des stéphanois du collectif X multiplie les trouvailles habiles : une voix off narrée depuis le public, des  effets de ralentis et d’arrêt sur images saisissants ou encore la manipulation d’objets et de décors à la vue de tous. Malgré des dehors  sombres, voici un récit d'apprentissage et de transmission sensible et  poétique.
Mardi 29 mars, 20h

- Théâtre Lucet Langenier

Théâtre La Souricière
Londres un soir de chute de neige, une certaine Mme Maureen Lyon a été étranglée au 24 Culver Street non loin du manoir de Monkswell où logent le couple Ralston et leurs hôtes très particuliers. L’inspecteur Trotter est persuadé que le meurtrier s’y trouve… l’enquête peut commencer. Sur scène, 8 comédiens se mettent au service d’Agatha Christie.
Mardi 29 mars, 20h

- Salle Georges Brassens

Théâtre Mahavel
Ils sont une petite dizaine, au milieu de nulle part, ils ont fui : la crise, le trop-plein, le gaspillage, le virus, le CAC 40 et tout le reste. Ce qui est certain, c’est qu’ils vont tout rebâtir, différemment, plus équitablement, plus consciemment. Ce qui est primordial, c’est d’abolir les inégalités, le genre, le patriarcat, le racisme, l’individualité, les religions, l’argent et plus encore. Ce qui est important c’est qu’ils vont faire communauté, le temps de lui trouver un nom, une langue, un espace commun. Dans sa nouvelle création, Sergio Grondin s’interroge sur la nécessité et la limite de l’écriture d’un récit commun. Dans pièce participative, il invite le public à une expérience inédite, ou comment en l’espace d’une heure trente de théâtre faire communauté. Sous la forme d’une grande farce acide, la pièce enchaîne les interventions de personnages truculents : la folle du grand-brûlé, Aurélien DétakBarrau, mais également des témoignages issus d’une année de collectage au sortir du premier confinement.
Mardi 29 mars, 20h

- Théâtre Vladimir Canter

Concert fonkèr maloya Solilokèr Kozman la line
Soliloker propose des textes poétiques, parfois engagés et orchestrés de manière originale avec un violoncelle et des flûtes de voyage qui s’appuient sur des instruments de percussion. Un mélange de maloya littéraire et spirituel qui questionne le monde.
Mercredi 30 mars, 19h

- Théâtre du Grand Marché

Théâtre Collectif X Maja
Une fable moderne, lumineuse et puissante. Chez Maja, le bonheur s’est envolé depuis que sa mère a disparu dans  des circonstances inexpliquées. L’équilibre familial s’en trouve chamboulé et son père, accablé par le chagrin et la colère, néglige peu à  peu ce fils jusqu’à le perdre, un soir d’orage, suite à l’irruption  d’un loup… Cette création signée des stéphanois du collectif X multiplie  les trouvailles habiles : une voix off narrée depuis le public, des  effets de ralentis et d’arrêt sur images saisissants ou encore la  manipulation d’objets et de décors à la vue de tous. Malgré des dehors  sombres, voici un récit d'apprentissage et de transmission sensible et  poétique.
Jeudi 31 mars, 19h, Vendredi 1er avril, 19h

- Vavang’Art

Concert dub reggae Arthuro Gi
Concert du et reggae, avis aux amateurs !
Jeudi 31 mars, 19h30

 

- École Gervais Barret

Cirque Cie Cirquons Flex Dan la kour
Cirquons Flex propose " Cirk an Zékli " : des éclats de cirque dans l’espace public ! Virginie Le Flaouter et Vincent Maillot plantent leur mât chinois dans la cour de l’école Gervais Barret, répètent toute la journée au gré des interactions avec les élèves et leurs enseignants, et vous donnent rendez-vous pour le résultat.
Vendredi 1er avril, 18h
 

- Le Zinc

Concert Minimal Wave synth punk Kilkil et Tuelipe
En première partie : Tuelipe (one woman minimal wave) fête la sortie de son nouvel album " Mono Game" avec Kilkil, une affaire qui dépasse les frontières de l’île. Artisans d’un son minimal nourri de rage rock,  d’expérience post-punk et traversé d’éclairs électro, Kilkil assume son nom. Le but du trio est de faire mal et de le faire bien.

Vendredi 1er avril, 19h30

- TEAT Champ Fleuri

Concert piano classique & électro Vanessa Wagner, Labelle et l’orchestre régional de Région
Virtuose du piano classique récompensée dès ses débuts en 1999 par une Victoire de la Musique, Vanessa Wagner a bâti au cours des 20 dernières années une œuvre-pont singulière qui relie le récital, les grands orchestres et la création contemporaine, notamment électronique. Son dialogue avec le pape de l’electronica minimaliste Murcof est l’une des grandes rencontres entre les mondes du classique et des machines. Il était donc inévitable que son chemin croise un jour celui de Labelle, compositeur réunionnais dont les recherches aux frontières de l’électro et du maloya incorporent désormais des orchestres classiques.
Vendredi 1er avril, 20h

vw/www.ipreunion.com/ [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !