Une action judiciaire en cours :

CHU de la Martinique : six agents de sécurité victimes d'une agression


Publié / Actualisé
Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, dénoncent "l'agression lâche et violente dont ont été victimes les agents de sécurité du CHU de la Martinique". "La violence à l'égard des personnels du CHU de Fort-de-France a franchi un nouveau palier" dénoncent-ils. Ce jeudi matin 24 mars 2022, à l'occasion de la première rencontre officielle entre le nouveau directeur général, Jérôme le Brière, et les organisations syndicales du CHU, une trentaine de manifestants a tenté de perturber la réunion. A cette occasion, 6 agents de sécurité ont été aspergés au visage avec de la soude caustique.
Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, dénoncent "l'agression lâche et violente dont ont été victimes les agents de sécurité du CHU de la Martinique". "La violence à l'égard des personnels du CHU de Fort-de-France a franchi un nouveau palier" dénoncent-ils. Ce jeudi matin 24 mars 2022, à l'occasion de la première rencontre officielle entre le nouveau directeur général, Jérôme le Brière, et les organisations syndicales du CHU, une trentaine de manifestants a tenté de perturber la réunion. A cette occasion, 6 agents de sécurité ont été aspergés au visage avec de la soude caustique.

Bien que ces derniers aient immédiatement été pris en charge aux urgences, il est à craindre que leur acuité visuelle ne puisse être restaurée. Une action judiciaire est en cours.

"Les ministres adressent leurs plus sincères vœux de rétablissement aux victimes et plus largement leur plein soutien aux agents du CHUM, régulièrement exposés à la violence d’une minorité dont les revendications ne sauraient justifier de tels actes" écrit le ministère.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !