Malgré la remise gouvernementale de 15 centimes par litre (actualisé) :

Carburants : tous les prix augmentent dès ce vendredi


Publié / Actualisé
Tous les prix des carburants vont augmenter dès ce vendredi 1er avril 2022, annonce la préfecture dans u communiqué publié ce jeudi. Le litre de supercarburant coutera 1,72 euros (+ 3 centimes), celui de gazole passe à 1,36 euro (+5 centimes). La bouteille de gaz sera payée 22,96 euros au lieu de 21,01 euros (+1,95 euro). Ces prix tiennent comptent de la remise de 15 centimes par litre décidée par le gouvernement pour atténuer les conséquences de la guerre en Ukraine.
Tous les prix des carburants vont augmenter dès ce vendredi 1er avril 2022, annonce la préfecture dans u communiqué publié ce jeudi. Le litre de supercarburant coutera 1,72 euros (+ 3 centimes), celui de gazole passe à 1,36 euro (+5 centimes). La bouteille de gaz sera payée 22,96 euros au lieu de 21,01 euros (+1,95 euro). Ces prix tiennent comptent de la remise de 15 centimes par litre décidée par le gouvernement pour atténuer les conséquences de la guerre en Ukraine.

"La crise géopolitique en Ukraine cause depuis mars des hausses historiques sur les cours des hydrocarbures. Dans ce contexte, une remise exceptionnelle de 15 centimes par litre est mise en place par l'État à partir du 1er avril 2022 et pour une durée de 4 mois. Cette remise atténuera fortement la hausse des prix des carburants au 1er avril, qui sera de 3 centimes par litre pour le sans-plomb et 5 centimes par litre pour le gazole" écrit la préfecture dans son communiqué.

"Au cours du mois de mars 2022, les cotations sur les carburants à Singapour qui servent de référence pour le calcul des prix à La Réunion ont fortement augmenté par rapport au mois précédent", dit encore la préfecture. De fait, le cours du baril de super sans-plomb est passé de 110 $ à 132 dollar (soit une hausse de 20 %) et celui du gazole de 110 $ à 140 dollar (+ 27 %). En comparaison, la moyenne des cours à Singapour sur l’année 2021 était de 68 dollar pour le sans-plomb et de 70 $ pour le gazole. "Les cours du super sans-plomb et du gazole ont donc pratiquement doublé entre 2021 et aujourd’hui" commente la préfecture.

"La hausse des cotations pour avril 2022 est encore accentuée par l’affaiblissement de l’euro par rapport au dollar qui entraîne à lui seul une hausse du prix des carburants de près de 3 centimes par rapport au mois précédent" ajoute la préfecture.

Voici le tableau comparatifs entre les anciens et les nouveaux prix

A noter que le taux d’octroi de mer perçu par les collectivités locales est inchangé à 22,5 % sur le sans-plomb et 5 % pour le gazole, mais son montant augmente en proportion de la hausse des prix des carburants et contribue donc à en accentuer les effets (+3,3 centimes par litre pour le super sans-plomb et + 1 centime par litre pour le gazole).

En revanche, les marges des distributeurs restent les mêmes en 2022 (à 9 centimes par hectolitre pour les grossistes et 12 centimes par hectolitre pour les détaillants) quel que soit le prix du litre et n’ont donc aucun impact à la hausse sur le prix du litre vendu à la pompe.

"Au final, la répercussion des fortes hausses des cours mondiaux des carburants aurait dû entraîner une forte hausse du prix à la pompe de 18 centimes pour le sans-plomb et de 20 centimes pour le gazole" estime la préfecture.

"Dans ce contexte, l’aide exceptionnelle de l’État de 15 centimes par litre qui s’applique à partir du 1er avril 2022 et pour une durée de 4 mois vient atténuer cette hausse qui s’établit au final à 3 centimes pour le sans-plomb et 5 centimes pour le gazole" remarque le préfet.

"Grâce au dispositif réglementé de fixation des prix qui a été mis en place dans les DOM et à un niveau de taxation très inférieur à celui de la métropole, les prix des carburants demeurent donc très inférieurs à ceux de l’Hexagone où le prix moyen des carburants à la pompe se situe à plus de 2 euros par litre le 28 mars 2022 (2,022 euros pour le sans-plomb 95 et 2,16 eruos pour le gazole)" ajoute la préfecture.

La remise de 15 centimes s'applique également sur le GNR mais uniquement lorsqu'il est utilisé comme carburant. Cette remise ne s'applique pas pour les autres utilisations du GNR tels que pour l’alimentation des chaudières et des fours.

"En ce qui concerne le gaz, la cotation mensuelle du butane enregistre également une nette hausse à 920 dollar/TM (soit + 18,71 %), tout comme celle du propane (895 $/TM, soit + 15,48 %).  Le prix de la bouteille de gaz augmente finalement de 9,3%, à 22,96 euros" termine la préfecture.

Et il y a les conseils de la préfecture pour limiter sa facture de carburant...

www.ipreunion.com/ [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Joe bar team, Posté
C est un SCNADALE/// en france oui ici NON!!!ZEMMOUR PRESIDENT
McKinsey, Posté
Avec McKinsey les prix grimpent mais il ne faut pas s'inquiète.
En vélo électrique , Posté
Roulons.en.velos électrique
Missouk, Posté
Du coup, le coup de com de CASTEX et MACRON sur la baisse exceptionnelle ne se verra pas, au contraire! C'est ballot quand même...