Habitat :

La SHLMR créé un label pour améliorer la qualité des logements des hauts


Publié / Actualisé
La SHLMR annonce ce vendredi 1er avril 2022 la création d'un label pour améliorer la qualité des logements des hauts de l'île, financé par le Plan d'Investissement Volontaire (PIV) d'Action Logement. Les logements des hauts doivent s'adapter à un climat humide et pluvieux, et sont souvent inadaptés. Le référentiel et les outils d'évaluation nécessaires à la délivrance du label seront mis à disposition de l'ensemble des acteurs locaux qui souhaitent se lancer dans une démarche d'amélioration de l'habitat des hauts et ainsi obtenir le Label. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo SHLMR)
La SHLMR annonce ce vendredi 1er avril 2022 la création d'un label pour améliorer la qualité des logements des hauts de l'île, financé par le Plan d'Investissement Volontaire (PIV) d'Action Logement. Les logements des hauts doivent s'adapter à un climat humide et pluvieux, et sont souvent inadaptés. Le référentiel et les outils d'évaluation nécessaires à la délivrance du label seront mis à disposition de l'ensemble des acteurs locaux qui souhaitent se lancer dans une démarche d'amélioration de l'habitat des hauts et ainsi obtenir le Label. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo SHLMR)

Avec plus de 27.000 logements sur 23 des 24 communes réunionnaises, la SHLMR est un acteur majeur du logement sur l’île. Elle a construit, ces dernières années, un projet ambitieux et réaliste de développement de son parc locatif pour tendre vers 1000 réhabilitations et 1000 constructions par an pendant 10 ans. La SHLMR lance aujourd’hui, avec l’Association QUALITEL et l’ensemble des acteurs du logement et de la construction, le Label Logement des Hauts, un référentiel 100 % réunionnais pour améliorer le logement des hauts de La Réunion. Ce Label est financé par le Plan d’Investissement Volontaire (PIV) d’Action Logement.

- Le climat réunionnais, une contrainte particulière pour l’habitat des hauts -

Au-delà des contraintes cycloniques et tropicales habituelles, La Réunion connait de fortes disparités climatiques :

• La pluviométrie annuelle moyenne passe de 11000 mm dans l’Est à 436 mm dans l’Ouest.
• La température annuelle moyenne varie entre 24 degrés et 30 degrés sur le littoral et entre 17 degrés et 24 degrés à 1000 m d’altitude.
• Les foyers de précipitations se situent entre 1000 et 2000 m d’altitude.

Ces disparités climatiques entrainent des problématiques tout aussi particulières sur les logements, principalement sur les logements des hauts, qui doivent s’adapter à un climat humide et pluvieux. Des diagnostics terrains poussés ont révélé des problèmes de conception (isolation, étanchéité, choix des matériaux) mais aussi des problèmes d’usages par les locataires (ventilation, plantations trop proches des bâtis, etc.) Fort de ce constat, les équipes de la SHLMR ont noué un partenariat avec l’Association QUALITEL via sa filiale CERQUAL pour créer un Label dédié aux logements des Hauts de La Réunion.

- La création du Label Logement des hauts -

L’Association QUALITEL s’est ainsi appuyée sur les résultats des études menées sur la problématique du logement des hauts et sur le retour d’expérience des architectes et des équipes de la SHLMR pour créer un guide de conception du logement des hauts.

Il a ensuite été présenté à l’ensemble des acteurs de la construction : bailleurs sociaux, architectes, bureaux d’études, laboratoires de recherche, contrôles techniques, assureurs et représentants des entreprises (CAPEB, CMA, FRBTP) pour être enrichi et correspondre à la réalité du terrain. L’objectif est que les logements des hauts soient mieux pensés en amont, conçus dans les règles de l’art et utilisés correctement par les habitants.

Le référentiel et les outils d’évaluation nécessaires à la délivrance du label seront mis à disposition de l’ensemble des acteurs locaux qui souhaitent se lancer dans une démarche d’amélioration de l’habitat des hauts et ainsi obtenir le Label.

CERQUAL, organisme certificateur de QUALITEL, ou d’autres organismes de contrôle présents sur le territoire pourront délivrer le label.

- Un label incluant une phase de contrôle et un accompagnement des locataires -

Ce qui fait la particularité de cette démarche, c’est que les préconisations ne s’arrêtent pas à la conception. Des points de contrôle spécifiques seront réalisés en phase chantier pour améliorer la qualité de finition.

De plus, une période d’accompagnement du locataire est également prévue pour l’aider à s’approprier les éléments particuliers de l’habitat dans un climat des hauts car habiter les Hauts est un mode d’habitation différent des bas qu’il faut intégrer. Quand ventiler ? Quand utiliser la VMC ? Comment végétaliser ? Comment entretenir le logement ?

Ce label 100% réunionnais représente un montant global de 259 550 euros. Il a été financé par le PIV Innovation d’Action Logement, un programme qui permet l’émergence de démarches innovantes dans les DOM.

   

1 Commentaire(s)

Julie , Posté
C'est un bon concept et il était temps car il y a des enfants asthmatiques dans ces logements c'est pas facile pour les parents de voir ses enfants malades juste pour un soucis de moisissures et de logement humide avec peu de lumière dans le logement donc honnêtement déjà que c'est dur d'avoir un logement adapté soit sur la commune de Saint Pierre pour mon fils asthmatique si en plus on nous mets dans un deuxième ou troisième étage sans jardin et avec tous ses problématiques c'est compliqué d'y vivre c'est un bon concept je proposerai même de privilégier les logements par catégorie sociale soit des résidences spécialisé pour personnes âgées et une résidence pour famille nombreuse au RDC car trop de problème de voisinage dans ces logements sociaux !!!! Surtt que des enfants asthmatiques se retrouvent malade et sans jardin !!!