[EN DIRECT - PHOTOS/VIDEOS] Enquête ouverte pour menaces de mort :

Alerte à la bombe : aucun engin explosif retrouvé dans les tribunaux de Saint-Denis ou de Saint-Pierre


Publié / Actualisé
Au moins une personne a téléphoné à deux reprises au 17 (numéro d'urgence des forces de l'ordre), ce lundi matin 25 avril 2022. Le ou les personnes ont affirmé que deux engins explosifs ont été déposés dans les tribunaux de Champ Fleuri à Saint-Denis, et à Saint-Pierre. Selon nos informations, le ou les individus se sont dits mécontents du résultat des élections. L'alerte a été donnée immédiatement, un important dispositif de police a été mis en place, et une évacuation immédiate des lieux a été ordonnée. Le RAID est actuellement sur place, le NEDEX (Neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs) a également été déployé. Une enquête judiciaire pour menaces de mort aggravées par le statut des victimes (dépositaires de l'autorité publique - personnes chargées de missions de service public) a été ouverte. Aucun enfin explosif n'a été retrouvé, ni à Saint-Denis ni à Saint-Pierre (Photos rb/www.ipreunion.com)
Au moins une personne a téléphoné à deux reprises au 17 (numéro d'urgence des forces de l'ordre), ce lundi matin 25 avril 2022. Le ou les personnes ont affirmé que deux engins explosifs ont été déposés dans les tribunaux de Champ Fleuri à Saint-Denis, et à Saint-Pierre. Selon nos informations, le ou les individus se sont dits mécontents du résultat des élections. L'alerte a été donnée immédiatement, un important dispositif de police a été mis en place, et une évacuation immédiate des lieux a été ordonnée. Le RAID est actuellement sur place, le NEDEX (Neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs) a également été déployé. Une enquête judiciaire pour menaces de mort aggravées par le statut des victimes (dépositaires de l'autorité publique - personnes chargées de missions de service public) a été ouverte. Aucun enfin explosif n'a été retrouvé, ni à Saint-Denis ni à Saint-Pierre (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont au tribunal de Champ Fleuri (Saint-Denis). Suivez leur direct :

  • IPR

    Aucun engin explosif ni à Saint-Denis ni à Saint-Pierre

    Les tribunaux envoient un nouveau communiqué :

    "La visite des services spécialisés n’a pas permis de retrouver d’engin explosif dans les palais de justice de Saint Denis et de Saint Pierre

    L’enquête judiciaire confiée au STPJ se poursuit sous la direction unique du parquet de Saint Denis, pour :
    - Menaces de mort ou de dégradation dangereuse pour les personnes aggravées par le statut des victimes (dépositaires de l’autorité publique, personnes chargées de mission de service public)
    - Faits punis de 5 ans d’emprisonnement

    L’enquête pourra se poursuivre sous la qualification de :
    - Divulgation d'information fausse afin de faire croire à une destruction dangereuse
    - Fait puni d’un emprisonnement délictuel de 2 ans maximum et d’une amende délictuelle de 30 000 € maximum

    Compte tenu des investigations en cours, aucun autre élément relatif à l’enquête judiciaire ne sera communiqué"

  • IPR

    Tribunal de Saint-Pierre : les opérations de déminage sont terminées, aucun engin explosif n'a été découvert

    Le tribunal de Saint-Pierre fait passer le communiqué suivant :

    "Suite à une alerte à la bombe, le tribunal de Saint-Pierre a été évacué ce matin. Les justiciables convoqués ce jour ont été invités à quitter le site ; ils seront avisés ultérieurement par une nouvelle convocation.

    Les opérations de déminage sont actuellement terminées, aucun engin explosif n’ayant été découvert.

    Les audiences prévues cet après-midi se tiendront. L’accès au tribunal cet après-midi sera toutefois limité aux personnes convoquées."

  • IPR

    Ouverture d'une enquête judicaire pour menaces de mort

    Le parquet de Saint-Denis a publié le communiqué suivant :

    "Ce jour 25 avril 2022 les services de police de Saint-Denis recevaient deux appels téléphoniques annonçant le dépôt d’explosifs au sein des palais de justice de Saint-Denis et de Saint-Pierre.

    Les chefs de juridiction des deux tribunaux en accord avec les chefs de cour, le préfet de La Réunion et la DTPN (Direction territoriale de la police nationale) décidaient l’évacuation des deux sites afin d’effectuer les visites nécessaires à une levée de doute.

    Ces opérations sont actuellement en cours avec les services spécialisés.

    Une enquête judiciaire est ouverte au parquet de Saint Denis pour :
    - menaces de mort ou de dégradation dangereuse pour les personnes aggravées par le statut des victimes (dépositaires de l’autorité publique, personnes chargées de mission de services public)
    - faits punis de 5 ans d’emprisonnement

    Elle a été confiée au STPJ (Direction centrale de la Police judiciaire) de Saint Denis

    Si la levée de doute permet d’objectiver l’absence de tout danger, l’enquête se poursuivra sous les qualifications de :
    - divulgation d'information fausse afin de faire croire à une destruction dangereuse
    - emprisonnement délictuel maxi 2 ans
    - amende délictuelle maxi 30.000 euros"

  • IPR

    La brigade cynophile en inspection

    Le chien de la brigade cynophile de la police est à pied d'oeuvre à Saint-Denis. Une inspection des locaux est menée de fond en comble. Regardez :

  • IPR

    Au tribunal de Saint-Denis, les pompiers sont toujours sur place

  • IPR

    Les tribunaux sont toujours vides

    Tout le personnel, magistrats, greffiers, avocats et le public ont été évacués des tribunaux dès que l'alerte a été donnée.

    Personne n'a encore été autorisé à revenir à l'intérieur des locaux. La procureure de Saint-Denis, Véronique Denizot (ci-dessous sur la photo), ou encore le président du tribunal dionysien, Bruno Karl, sont toujours sur le parking.

  • IPR

    Les pompiers sont arrivés au tribunal de Saint-Denis en milieu de journée

    Regardez :

  • IPR

    Un important dispositif de police autour des deux tribunaux

    Les démineurs du Nedex, une équipe cynophile et les pompiers sont sur place. Un important dispostif de sécurité a été installé autour des deux tribunaux.

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Nous sommes en direct pour suivre l'évolution de l'actualité liée aux alertes à la bombe dans les tribunaux de Saint-Denis et Saint-Pierre.

    Restez avec nous !

A propos

Ce que l'on sait

Un homme a téléphoné le 17 ce lundi matin 25 avril 2022. Il a afrirmé que deux engins explosifs ont été déposés dans les tribunaux de Champ Fleuri à Saint-Denis, et à Saint-Pierre.

Ils s'est dit mécontent du résultat des élections.

L'alerte a été donnée immédiatement, un important dispositif de police a été mis en place

   

3 Commentaire(s)

Anne, Posté
voila les fanatiques du rn comme ceux de trump les gilets jaunes fachistes ;avant de manifester faut s éduquer et se respecter. je crois que la réunion doit rembourser une route qui a été réalisée grâce à leur vote bravo! les deputés europeens du rn s enrichissent ils sont contre l europe ahaha votez pour eux ahaha les subventions dom tom et la reconnaissance de l esclavage le rn vote contre
DEGOUTE, Posté
On risque fort de se diriger tout droit vers une guerre civile dans les DOM, sauf si Mr Macron prend le temps d'écouter les gens des DOM et qu'il prenne ces gens au sérieux ce qui est fort improbable malheureusement, il y a des années très sombres qui se profilent dans le DOM! car en voulait uniquement utiliser la répression et les armes contre les populations des DOM le risque d'explosion est maximum. Triste constat qui n'est que le fruit de 5ans de mépris et de dictature de Mr Macron!
Charité Hospotal, Posté
lu la voté au moins