-2,1% sur le premier trimestre 2022 :

Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi en baisse à La Réunion


Publié / Actualisé
Au premier trimestre 2022, à La Réunion, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 124.060 personnes. Ce nombre baisse de 2,1 % sur le trimestre (soit -2 720 personnes) et de 5,7 % sur un an. Nous publions ci-dessous le communiqué de la direction du travail (DEETS de La Réunion). (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Au premier trimestre 2022, à La Réunion, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 124.060 personnes. Ce nombre baisse de 2,1 % sur le trimestre (soit -2 720 personnes) et de 5,7 % sur un an. Nous publions ci-dessous le communiqué de la direction du travail (DEETS de La Réunion). (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Au premier trimestre 2022, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le trimestre à 124 060. Ce nombre baisse de 2,1 % sur le trimestre (soit –2 720 personnes) et de 5,7 % sur un an. En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 5,0 % ce trimestre (–15,7 % sur un an).

À La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s’établit en moyenne à 157 600 au premier trimestre 2022. Ce nombre baisse de 1,2 % sur le trimestre (soit –1 980 personnes) et de 3,6 % sur un an. En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 2,7 % ce trimestre (–8,2 % sur un an).

La situation des demandeurs d'emploi vis-à-vis de l'activité réduite courte (inférieure ou égale à 78 heures sur un mois, catégorie B) ou longue (supérieure ou égale à 79 heures sur un mois, catégorie C), est déterminée à la fin de chaque mois. Dans cette publication les nombres de demandeurs d'emploi en catégories B, C sont obtenus en faisant la moyenne sur le trimestre.

• Demandeurs d'emploi par département-région Outre-mer

Au premier trimestre 2022, dans les départements-régions d'Outre-mer, les évolutions sur le trimestre du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A se situent entre en -2,4% Martinique et +0,5 % en Guyane. Sur un an, elles se situent entre -5,7% à La Réunion et +0,1 % en Guyane.

Les évolutions du nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C se situent entre -1,2% à La Réunion et +1,1 % en Guyane pour les évolutions sur un trimestre. Sur un an, elles se situent entre -3,6% à La Réunion et +1,5% en Guyane.

• Demandeurs d'emploi en catégorie A à La Réunion

À La Réunion, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 2,4 % pour les hommes (-5,9% sur un an) et de 1,9% pour les femmes (-5,5% sur un an).

Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue à La Réunion de 3,5 % pour les moins de 25 ans (-7,3% sur un an), de 2,4% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (-7,3% sur un an) et de 1,1% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (-2,1% sur un an).

• Demandeurs d'emploi en catégories A, B, C à La Réunion

A La Réunion, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C diminue de 1,3% pour les hommes (-3,9% sur un an) et de 1,2% pour les femmes (-3,3% sur un an).

Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C augmente à La Réunion de 0,7% pour les moins de 25 ans (-2,7% sur un an), recule de 1,8% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (-5,3% sur un an) et de 0,9% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (-0,8% sur un an).

• Ancienneté d'inscription en catégories A, B, C des demandeurs d'emploi à La Réunion

A La Réunion, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus diminue de 2,8% (-8,8% sur un an) tandis que celui des inscrits depuis moins d'un an progresse de 0,8% (+4,1% sur un an).

L'ancienneté en catégories A, B, C est mesurée par le nombre de jours où le demandeur d'emploi a été inscrit, de façon continue, en catégories A, B, C. Une sortie d'un jour de ces catégories réinitialise l'ancienneté. D'autres indicateurs, tel que le nombre de personnes inscrites en catégorie A un certain nombre de mois sur une période donnée, peuvent éclairer d'autres dimensions de l'ancienneté ou de la récurrence sur les listes de Pôle emploi dans ces catégories.

• Entrées et sorties de catégories A, B, C à La Réunion

À La Réunion, le nombre moyen d'entrées en catégories A, B, C au premier trimestre 2022 augmente de 1,5 % par rapport au trimestre précédent (+1,4 % sur un an). Au premier trimestre 2022, les entrées pour fin de contrat (-2,5%), fin de mission d'intérim (-6,3%) première entrée sur le marché du travail (-3,3%) retour d'inactivité (-0,5%) et motif indéterminé (-6,5%) sont en baisse. Les entrées pour licenciement économique et autres motifs sont stables. Les entrées pour démission (+10,8 %), rupture conventionnelle (+12,7 %), autre licenciement (+9,1 %) et réinscription rapide (+10,1 %) sont en hausse.

À La Réunion, le nombre moyen de sorties de catégories A, B, C au premier trimestre 2022 augmente de 1,9 % par rapport au trimestre précédent (+4,2 % sur un an). Au premier trimestre 2022, les sorties pour reprise d'emploi déclarée (-11,3%) entrée en stage ou en formation (-1,9%) et arrêt de recherche (-13,7%) sont en baisse. Les sorties pour autres cas sont stables. Les sorties pour cessation d'inscription pour défaut d'actualisation (+11,4 %) et radiation administrative (+3,4 %) sont en hausse.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !