Le niveau d'avant crise dépassé :

C'est à La Réunion et en Corse que l'emploi salarié a le plus progressé


Publié / Actualisé
Entre fin septembre et fin décembre 2021, l'emploi salarié a progressé de 0,4 % en moyenne sur le territoire national, grâce à un rebond dans l'intérim (+5,4 %) et à une hausse dans le tertiaire marchand hors intérim (+0,5 %). L'emploi salarié a davantage progressé qu'au niveau national dans dix régions, et c'est à La Réunion (+1,2 %) et en Corse (+2,0 %) qu'il a le plus progressé. L'emploi salarié a dépassé son niveau d'avant-crise dans toutes les autres régions, et l'a même nettement dépassé dans deux territoires des Outre-mer : Guyane et La Réunion. Le taux de chômage sur notre département comme dans les autres Outre-mer reste bien plus élevé qu'en Métropole cependant. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'Insee (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Entre fin septembre et fin décembre 2021, l'emploi salarié a progressé de 0,4 % en moyenne sur le territoire national, grâce à un rebond dans l'intérim (+5,4 %) et à une hausse dans le tertiaire marchand hors intérim (+0,5 %). L'emploi salarié a davantage progressé qu'au niveau national dans dix régions, et c'est à La Réunion (+1,2 %) et en Corse (+2,0 %) qu'il a le plus progressé. L'emploi salarié a dépassé son niveau d'avant-crise dans toutes les autres régions, et l'a même nettement dépassé dans deux territoires des Outre-mer : Guyane et La Réunion. Le taux de chômage sur notre département comme dans les autres Outre-mer reste bien plus élevé qu'en Métropole cependant. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'Insee (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Au quatrième trimestre 2021, l’emploi salarié a progressé dans la majorité des régions -

Entre fin septembre et fin décembre 2021, l’emploi salarié a progressé de 0,4 % en moyenne sur le territoire national, grâce à un rebond dans l’intérim (+5,4 %) et à une hausse dans le tertiaire marchand hors intérim (+0,5 %). L’emploi salarié a davantage progressé qu’au niveau national dans dix régions, et c’est à La Réunion (+1,2 %) et en Corse (+2,0 %) qu’il a le plus progressé. À l'opposé, l’emploi salarié est stable dans six régions : en Île-de-France et dans trois régions voisines et deux DOM.

Au niveau des 100 départements (hors Mayotte), l’emploi a progressé d’au moins 0,4 % dans 57 d'entre eux ; il a progressé modérément (entre +0,2 % et +0,4 %) dans 14 autres ; il s'est stabilisé dans 27 départements, et a reculé dans 2 départements.

- La plupart des régions ont dépassé leur niveau d’emploi d’avant-crise -

Au niveau national, au quatrième trimestre 2021, l’emploi salarié total a retrouvé et même dépassé de 1,5 % son niveau d’avant la crise sanitaire (fin 2019). Toutes les régions ont au moins retrouvé leur niveau d’avant-crise, à l’exception de la Bourgogne-Franche-Comté. Le niveau d’emploi salarié dans cette région est en recul de 0,3 % par rapport à son niveau de fin 2019, le tertiaire marchand (−0,2 %) et l’industrie (−2,5 %) n’y ayant pas retrouvé leurs niveaux respectifs d’avant-crise.

À l'inverse, l’emploi salarié a dépassé son niveau d’avant-crise dans toutes les autres régions, et l’a même nettement dépassé dans deux DOM (Guyane et La Réunion), en Nouvelle-Aquitaine, Bretagne, Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’emploi salarié a dépassé son niveau d’avant-crise dans 84 des 100 départements. Le surcroît d’emploi est plus important dans les départements de Nouvelle-Aquitaine et de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les départements qui n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise sont essentiellement concentrés dans les régions Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Île-de-France.

Au niveau national comme dans la plupart des régions, le taux de chômage a reculé au quatrième trimestre 2021 de près d’un point par rapport à son niveau de fin 2019

Sur l’ensemble du territoire (hors Mayotte), le taux de chômage est, au quatrième trimestre 2021, de 7,4 %, soit 0,8 point au-dessous de son niveau d’avant-crise.

Entre fin 2019 et fin 2021, le taux de chômage a reculé dans toutes les régions, sauf en Île-de-France où il s’est presque stabilisé. Dans la majorité des régions, le taux de chômage a reculé de 0,8 à 1,2 point par rapport au niveau d’avant-crise. Il a même reculé de plus de 1,2 point dans les DOM et la Corse.

Le taux de chômage s’est presque stabilisé dans 10 départements, dont tous ceux d’Île-de-France, et a modérément reculé dans 29 départements. Il a reculé d’environ un point dans 49 départements, et davantage dans 12 départements.

En France métropolitaine, seulement trois régions présentent au quatrième trimestre 2021 un taux de chômage plus élevé qu’au niveau national (7,4 %) : Provence-Alpes-Côte d’Azur (8,3 %), l’Occitanie (8,8 %) et les Hauts-de-France (8,9 %). Dans les DOM, le taux de chômage est plus élevé, avec des taux allant de 10,9 % à presque 19 %.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !