Une clause de confidentialité doit être signée (actualisé) :

Des membres de l'observatoire des prix manifestent contre les conditions d'organisation de l'assemblée plénière


Publié / Actualisé
Alors que l'assemblée plénière de l'observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) de La Réunion doit se tenir ce vendredi 29 avril 2022, des membres de l'organisation ont décidé de manifester contre l'organisation de cette assemblée. Ils dénoncent un "manque total de respect à l'égard des Réunionnais" alors qu'une clause de confidentialité a été introduite pour pouvoir participer aux assemblées. Ils ont donc décidé de ne pas participer à l'assemblée prévue ce vendredi, et se sont réunis devant la préfecture pour protester contre les conditions d'organisation de cette réunion.
Alors que l'assemblée plénière de l'observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) de La Réunion doit se tenir ce vendredi 29 avril 2022, des membres de l'organisation ont décidé de manifester contre l'organisation de cette assemblée. Ils dénoncent un "manque total de respect à l'égard des Réunionnais" alors qu'une clause de confidentialité a été introduite pour pouvoir participer aux assemblées. Ils ont donc décidé de ne pas participer à l'assemblée prévue ce vendredi, et se sont réunis devant la préfecture pour protester contre les conditions d'organisation de cette réunion.

Une trentaine de manifestants se sont rassemblés pour protester contre la tenue de cette réunion en visioconférence, dénonçant le manque de transparence de la présidence de l'OPMR. "Cette réunion devait se tenir en présentiel, mais cela a finalement été modifié parce qu'ils ne veulent pas avoir à faire à nous" dénoncent-ils.

Alors que les prix continuent d'augmenter dans l'île, les 15 citoyens présents dans l'OPMR réclament un blocage des prix afin d'aider les Réunionnais, tandius que 38% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Trois ans après la création de l'OPMR, ils estiment ne pas être entendus par la présidence. Ils interpellent désormais l'Etat pour apporter une solution pérenne.

- 5 nouveaux groupes de travail -

Une assemblée plénière de l’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) de La Réunion, s’est déroulée vendredi 29 avril 2022 sous la présidence de M. Bertrand HUBY, nouveau président de l’Observatoire.L’ordre du jour de cette assemblée plénière a porté pour l’essentiel sur la présentation du programme d’études de l’OPMR pour les mois à venir. Voici le communiqué de l'OPMR.

"Celui-ci se décline en premier lieu par la mise en place de 5 nouveaux groupes de travail au sein de l’OPMR, en complément de celui déjà existant sur les carburants, dont 4 sont pilotés par des citoyens associés aux travaux de l’Observatoire.

Ces groupes de travail portent sur les thèmes suivants :

- l’octroi de mer

- la formation des prix dans le secteur des fruits et légumes

- la place des contrats courts dans la dynamique de l’insertion dans l’emploi

- les conditions d’accès à l’eau potable

- le fret maritime

Ces groupes de travail réunissent aussi bien des membres que des citoyens associés aux travaux de l’OPMR volontaires pour y prendre part. Tous ces participants, y compris les pilotes de chacun d’entre eux, s’y impliquent à titre bénévole. Le secrétariat en est assuré par la Préfecture, via le secrétariat général aux affaires régionales (SGAR). Un référent technique, désigné parmi les services compétents de l’État, est enfin mis à la disposition de chacun de ces 5 groupes pour les épauler dans leur travail.

Libre d’organiser leur travail comme il le souhaite, chaque groupe bénéficiera d’une grande autonomie dans ses travaux mais devra a minima rendre compte de l’avancement de ceux-ci à chaque assemblée plénière de l’OPMR. Conformément à la mission dévolue à l’Observatoire, ces groupes de travail auront pour mission de procéder à un état des lieux préalable à la formulation de propositions sur les sujets traités. Il pourra s’appuyer sur les informations déjà existantes et des auditions auprès des services et acteurs compétents.

En procédant de cette manière, l’OPMR souhaite renforcer sa capacité à produire des analyses en interne, en réduisant ainsi sa dépendance à l’égard des cabinets d’études extérieurs, afin de disposer d’une meilleure connaissance des sujets qui entrent dans son domaine de compétence et d’améliorer sa capacité à orienter l’action des pouvoirs publics.

En complément de la mise en place de ces ateliers, l’OPMR a décidé de renforcer son partenariat avec l’Insee par la signature d’une convention cadre tout à fait inédite avec cet Institut. En effet, alors qu’auparavant, l’OPMR était associé uniquement aux études pour lesquelles il intervenait en qualité de partenaire financier, il dispose désormais de la possibilité d’être systématiquement associé à toutes les études conduites par l’Insee qui entre dans son champ de compétence. En se rapprochant de l’Insee, l’OPMR se donne ainsi les moyens de participer de manière plus étroite à la définition des études conduites par cet organisme dont la compétence en matière de statistiques est reconnue dans le monde entier et d’accroître sa connaissance des principaux enjeux du territoire dans son domaine de compétence.

Enfin, deux ans après l’opération de rachat de Vindémia par GBH autorisée par l’Autorité de la concurrnce,  un appel d’offre a été lancé auprès de plusieurs bureaux d’études pour la réalisation d’un bilan d’étape qui portera en particulier sur ces conséquences dans le domaine de la grande distribution à dominante alimentaire et au-delà et qui devrait démarrer dans le courant du mois de mai 2022."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Ded, Posté
eh oui, les importateurs veulent une clause de confidentialité pour que personnes à part eux , ne sache ce qu'ils paient réellement au départ et pour qu'on ne connaissent pas leurs marges ! c'est aussi simple que ça!