Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Nouveau quinquennat, grippe, atteintes aux libertés, union des gauches, pouvoir d'achat


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 2 mai au vendredi 6 mai 2022 sur Imaz Press :

* Lundi 2 mai - Les grands chantiers réunionnais du quinquennat 2 d'Emmanuel Macron
* Mardi 3 mai - Le masque s'en va, les rhumes, les grippes font leur grand retour
* Mercredi 4 mai - Sexisme, racisme, droits en recul : la banalisation de l'innommable
* Jeudi 5 mai - Législatives : l'union des gauches se prépare aussi à La Réunion
* Vendredi 6 mai - Le pouvoir d'achat des Réunionnais toujours plus en danger
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 2 mai au vendredi 6 mai 2022 sur Imaz Press :

* Lundi 2 mai - Les grands chantiers réunionnais du quinquennat 2 d'Emmanuel Macron
* Mardi 3 mai - Le masque s'en va, les rhumes, les grippes font leur grand retour
* Mercredi 4 mai - Sexisme, racisme, droits en recul : la banalisation de l'innommable
* Jeudi 5 mai - Législatives : l'union des gauches se prépare aussi à La Réunion
* Vendredi 6 mai - Le pouvoir d'achat des Réunionnais toujours plus en danger

• Lundi 2 mai - Les grands chantiers réunionnais du quinquennat 2 d'Emmanuel Macron

Les cinq années qui viennent ne seront pas de tout repos pour Emmanuel Macron, conscient qu'il a davantage bénéficié d'un vote de barrage que d'un vote d'adhésion. Exit donc l'état de grâce des 100 premiers jours. Le Président de la République devra rapidement se pencher sur les dossiers brûlants de son quinquennat, et notamment ceux qui concernent les Outre-mer en général et La Réunion en particulier où un message de défiance lui a été lancé, avec 59,57% des voix attribués à Marine Le Pen. Lutte contre les inégalités et le mal logement, pouvoir d'achat et chômage, transition énergétique ou encore développement agricole font ainsi partie des quelques grands chantiers réunionnais. Avec en toile de fond la question du nom du ministre qui portera ces dossiers ultramarins

• Mardi 3 mai - Le masque s'en va, les rhumes, les grippes font leur grand retour

Chaque année, c'est la même rengaine : dès que l'hiver pointe le bout de son nez, les maladies saisonnières refont surface. Depuis le 1er avril 2022, l'obligation du port du masque en intérieur et le pass vaccinal ont été levés. Ces allègements des gestes barrières qui entraînent avec eux, la recrudescence des maladies telles que les rhumes, les grippes et les gastros. Des petits virus qui avaient presque disparu de notre quotidien en raison des confinements, du port du masque et de l'utilisation massive de gel hydroalcoolique

• Mercredi 4 mai - Sexisme, racisme, droits en recul : la banalisation de l'innommable

Serions-nous retourner 50 ans en arrière ? A en croire l'actualité, difficile d'imaginer que nous nous trouvons actuellement en 2022, tant le sexisme, le racisme et les discriminations en tout genre semblent avoir envahi l'espace médiatique et politique. Alors qu'aux Etats-Unis, la Cour suprême envisage désormais de supprimer la loi autorisant l'avortement partout dans le pays, la situation nous confirme plus que jamais qu'aucun droit n'est jamais acquis. Et qu'il faudra toujours lutter pour les préserver.

• Jeudi 5 mai - Législatives : l'union des gauches se prépare aussi à La Réunion

C'est une alliance "historique" : La France insoumise et le Parti socialiste ont conclu un accord en vue des élections législatives. Ce rapprochement change radicalement le paysage politique avant le scrutin prévu les 12 et 19 juin, alors que LFI a déjà convaincu les Verts et les communistes. A La Réunion aussi, les discussions vont bon train pour éviter un "éparpillement des voix" de gauche dans les bureaux de vote.

• Vendredi 6 mai - Le pouvoir d'achat des Réunionnais toujours plus en danger

Alors que La Réunion est en proie depuis toujours à un fort taux de chômage et bat des records en matière d'habitants vivant sous le seuil de pauvreté, la crise dans laquelle est plongée la France depuis désormais deux ans n'en finit pas de tourmenter les foyers réunionnais. Entre crise sanitaire et guerre en Ukraine, les prix se sont envolés, que ce soit en matière de carburant, d'énergie, ou même de produits de consommation.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !