90.000 visiteurs ont répondu présents :

Le Salon de la Maison 2022 était un "Salon de la reprise"


Publié / Actualisé
La 33ème édition du Salon de la Maison touche à sa fin en ce dimanche 8 mai 2022, après neuf jours bien remplis. Cette année, ce sont 90.000 personnes qui ont foulé les allées de la Nordev à Saint-Denis. Une fréquentation en baisse par rapport à l'année 2019. Pour rappel, en 2020, la Salon n'avait pas eu lieu en raison de la crise sanitaire. En octobre 2021, 52.000 visiteurs s'étaient déplacés. (Photo : rb/www.ipreunion.com)
La 33ème édition du Salon de la Maison touche à sa fin en ce dimanche 8 mai 2022, après neuf jours bien remplis. Cette année, ce sont 90.000 personnes qui ont foulé les allées de la Nordev à Saint-Denis. Une fréquentation en baisse par rapport à l'année 2019. Pour rappel, en 2020, la Salon n'avait pas eu lieu en raison de la crise sanitaire. En octobre 2021, 52.000 visiteurs s'étaient déplacés. (Photo : rb/www.ipreunion.com)

90.000 visiteurs en une semaine et des exposants satisfaits à 93%. La 33ème édition du Salon de la Maison marquait la reprise après la crise sanitaire. "Un Salon marqué de bonne humeur, de plaisir de se retrouver et de retrouver sa vie d’avant", estime Mickaël Martin, directeur de la Nordev. "Le fait de ne plus avoir de masque, de retrouver le Salon sur une configuration presque normale, tout le monde était heureux", ajoute-t-il. Écoutez :

Ce que l'organisation observe, c'est moins de visiteurs mais plus de chiffre d’affaires. C’est ce que notent les exposants et Jacques Lowinsky, président de la Nordev. "On a 15 à 30 % de plus de chiffre d’affaires réalisé et commandé par rapport à 2019." Le président explique cela par le fait que "les exposants ont joué le jeu. Ils sont à la fin d'un cycle et ont fait des tarifs d'avant crise".

- Les plus du Salon -

"L'un des plus de ce Salon, ça a été les ateliers proposés", explique Mickaël Martin. "Toutes les conférences sur les plantes ont été prises d'assaut. Sur le développement durable, la rénovation, le recyclage, les gens ont été au rendez-vous." Des ateliers qui ont donné une certaine atmosphère au Salon, comme l'expliquent respectivement Mickaël Martin et Jacques Lowinsky.

Lire aussi - Saint-Denis : toute la maison dans un Salon

- Les petits moins -

Parmi les petits bémols du Salon, les nouvelles navettes mises en place à Duparc Saint-Marie et au parking de la République à Saint-Denis. "C'est un peu nouveau et ça n'a pas pris, donc on va en tirer les enseignements", explique Jacques Lowinsky, président de la Nordev. "Au moins on a initié le mouvement et il y a quand même une volonté de la part des visiteurs", note-t-il. Pour autant, Mickaël Martin le rappelle, "au tout début du Salon, quand on avait lancé les navettes gratuites, il n'y avait personne et maintenant ça fonctionne".

Autres points à noter, "les visiteurs demandent un distributeur de billet sur le site mais cela est compliqué à mettre en place avec les banques", explique le directeur de la Nordev. Une piste d'amélioration également : le coin bébé. "On va travailler là-dessus mais quand on relance les choses ce n'est pas facile", indique-t-il.

- 350 exposants –

Cette année, ils étaient 350 exposants sur 900 stands à être venus vendre leurs produits aux Réunionnais.es. Une variété d’offres, allant de la cuisine à la salle de bain, en passant par la piscine et les extérieurs. Des exposants qui ont été fortement impactés par la crise sanitaire et la guerre en Ukraine.

Mais ce qui est certain, c'est que la Salon reviendra pour une 34ème édition. Alors rendez-vous l'année prochaine...

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !