Aide au voyage :

Le "bon ressourcement" attribué aux étudiants boursiers de la Région, de l'Etat et aux non boursiers


Publié / Actualisé
Alors que le dispositif de continuité territoriale de la Région a été entièrement révisée, une aide spécifique aux étudiants en mobilité a été introduite. Ainsi, si la continuité territoriale n'est désormais disponible que tous les trois ans, les étudiants peuvent bénéficier chaque année d'un "bon ressourcement". Cette aide est versée aux 3.500 étudiants recevant une bourse versée par la Région, à ceux recevant une aide de l'Etat et aux non boursiers. Les 3.000 étudiants relevant du régime boursier mis en place par le conseil départemental ne sont pas éligibles à ce dispositif. "La Région prend en charge les étudiants qui sont sous son régime boursier, elle n'a pas vocation à prendre en charge les boursiers du Département" indique la Région, contactée par Imaz Press Réunion.
Alors que le dispositif de continuité territoriale de la Région a été entièrement révisée, une aide spécifique aux étudiants en mobilité a été introduite. Ainsi, si la continuité territoriale n'est désormais disponible que tous les trois ans, les étudiants peuvent bénéficier chaque année d'un "bon ressourcement". Cette aide est versée aux 3.500 étudiants recevant une bourse versée par la Région, à ceux recevant une aide de l'Etat et aux non boursiers. Les 3.000 étudiants relevant du régime boursier mis en place par le conseil départemental ne sont pas éligibles à ce dispositif. "La Région prend en charge les étudiants qui sont sous son régime boursier, elle n'a pas vocation à prendre en charge les boursiers du Département" indique la Région, contactée par Imaz Press Réunion.

"Ce bon de ressourcement n’est cependant qu’une amorce d’un processus d’accompagnement que nous souhaitons installer de manière pérenne. A noter qu’en plus des 3.500 étudiants boursiers que nous accompagnons, les étudiants non boursiers en mobilité en Métropole, mais aussi les 900 d’entre eux à l’étranger, et les jeunes dépendant du régime de l’Etat sont aussi concernés par le bon" fait aussi remarquer la Région.

Historiquement, les boursiers du Département et de la Région ne sont pas sous le même régime. Il n’est d’ailleurs pas possible de cumuler les bourses des deux collectivités, et les étudiants souscrivant aux bourses régionales doivent apporter une preuve de non-sollicitation de bourse départementale. En première année, les aides régionales étant plus élevées que celles du Département, "les étudiants ont tendance à se tourner vers la Région" expliue le conseil régional

"La Région intervient au niveau des étudiants en mobilité en première année. C’est une action volontariste pour aider lors du premier départ, c’est important qu’ils puissent bien s’installer et ces étudiants sont prioritaires" détaille la Région.  "Le dispositif d'aide annuelle au voyage a aussi pour objectif de permettre aux étudiants de se ressourcer auprès de leur famille, ou de réaliser un stage dans l’île afin de créer un lien économique et se projeter plus tard à La Réunion" ajoute la collectivité régionale

A partir de la deuxième année d’étude, les boursiers se tournent vers le conseil départemental. "Il s’agit du plus gros de la troupe, d’un point de vue budgétaire il serait extrêmement compliqué de prendre en charge tous les étudiants en mobilité" note la Région

Si la conseil régional avance qu’il n’est "pas interdit de penser que le Département pensera à une aide" pour ses 3.000 étudiants en mobilité, le Département indique de son côté "qu’en l’état eg à ce jour ce sujet n’existe pas au conseil départemental". "Nos élus n’ont jamais été saisis de nouvelle problématique, ils n’ont donc jamais statué sur le sujet" détaille la collectivité départementale, interrogé par Imaz Press.

Le conseil départemental précise aussi : "à l’heure actuelle, la collectivité aide à hauteur de 18 millions d’euros chaque année tous les étudiants éligibles aux différents dispositifs". Elle rappelle que ces étudiants peuvent disposer de l’aide à la continuité territoriale distribuée par l’Etat et du bon de continuité territoriale désormais attribué tous les trois ans par la Région.

Le montant du "bon ressourcemen" est déterminé en fonction des revenus du foyer fiscal des parents de l'étudiant. Pour la tranche 1 (revenu fiscal de référence compris entre 0 et 65. 000 euros) l'aide annuelle est de 800 euros. Pour la tranche 2 (revenu fiscal de référence de 65.001 à 105.000 euros) la'ide annuelle est de 400 euros.

Chaque année, ce sont entre 1.200 et 1.3000 étudiants qui quittent La Réunion pour aller en Hexagone ou à l’étranger.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Brb, Posté
dans les documents à joindre pour optenir cette aide, page 3, alinéa 8, il est demandé de joindre une Attestation de non-sollicitation (ou de clôture) émanant du Conseil Départemental à télécharger sur le site NET-BOURSES. Les étudiants qui peuvent bénéficier de ce bon de ressourcement sont donc ceux qui ne bénéficient pas de la bourse départemental, donc seulement pour ceux qui ont des parents ayant des revenus SUPERIEUR à 86 000 euros annuel. magnifique effet d'annonce de la région qui oubli de préciser que très peu d'étudiant pourront obtenir ce bon. une maman dégoutée
Ligama , Posté
Dommage que ça ne fonctionne pas dans les 2 sens, les étudiants de métropole qui partent étudier à la Réunion n'ont droit à rien alors même que le foyer fiscal des parents est inférieur à 50 000 euros. Discrimination par le foyer fiscal qui doit être basé à la Réunion, critère non exigé pour les étudiants réunionais dans les régions de métropole. A croire que la Réunion n'est pas la France !!! politique regrettable car la Réunion est magnifique et ses habitants sont si chaleureux.
Marie , Posté
À partir d'un certain niveau de revenu, les familles peuvent financer les retours de leurs enfants. Le niveau 65000 ' de revenu cest trop.
Razmot, Posté
Pourquoi toujours financer des études à l'extérieur et ne pas investir dans des structures pérennes à La Réunion! ça couterait 100 fois moins cher aussi bien pour les étudiants les parents et la région et le département! il y a une volonté délibérée de ne PAS développer La Réunion ! Toujours que des mauvais choix dictés par Paris, le Préfet et sa bande!
Gaet974, depuis son mobile , Posté
Ça ne va pas coûter très cher à la Région, vu que les boursiers n'y ont pas droit et que les non boursiers dépassent le seuil pour en bénéficier. Fausse bonne idée donc.