[EN DIRECT] Nouveau quinquennat :

Elisabeth Borne, Première ministre, dédie sa nomination à "toutes les petites filles"


Publié / Actualisé
Jean Castex a officiellement présenté sa démission et celle de son gouvernement à Emmanuel Macron. "Sans remords, ni regret", il quitte son poste après 22 mois à la tête du gouvernement français, laissant le champ libre aux spéculations qui pariaient sur une femme pour le remplacer. Les commentateurs ont vu juste : c'est celle qui était jusqu'ici la ministre du Travail Elisabeth Borne qui est nommée Première ministre. Elle est la seconde femme à occuper ce poste sous la 5ème République. Suivez notre live. (Photo AFP)
Jean Castex a officiellement présenté sa démission et celle de son gouvernement à Emmanuel Macron. "Sans remords, ni regret", il quitte son poste après 22 mois à la tête du gouvernement français, laissant le champ libre aux spéculations qui pariaient sur une femme pour le remplacer. Les commentateurs ont vu juste : c'est celle qui était jusqu'ici la ministre du Travail Elisabeth Borne qui est nommée Première ministre. Elle est la seconde femme à occuper ce poste sous la 5ème République. Suivez notre live. (Photo AFP)

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

  • IPR

    La réaction du sénateur Michel Dennemont

    "Je présente toutes mes félicitations à madame Elisabeth Borne pour sa nomination comme Première Ministre. C'est une  Femme politique de grande qualité. Je suis certain qu'elle elle saura mener l’action gouvernementale avec détermination. Je remercie Jean Castex pour tout le travail réalisé pendant presque deux ans."

  • IPR

    La réaction de Cyrille Melchior, président du Département

    "Notre Président de la République Emmanuel Macron a nommé Elisabeth Borne, Première Ministre. Je salue la nomination d’une femme d’expérience et compétente qui maîtrise ses dossiers.

    Jean Castex a, pour sa part, eu beaucoup de mérite d’avoir réussi à gouverner la France dans une période très difficile. J’ai apprécié ses qualités humaines. Je voudrais adresser à notre nouvelle Première Ministre, tous mes vœux de réussite dans ses missions au service de notre Pays et lui assurer de mon soutien, au moment où elle prend officiellement ses fonctions."

  • IPR

    Elisabeth Borne : "rien ne doit freiner le combat des femmes dans notre société"

    "Merci pour tes mots, pour les nombreux combats que nous avons menés ensemble" commence Elisabeth Borne. Elle applaudit ses "grandes qualités d'écoute" et "qualités humaines", son "empathie vis-à-vis de nos contitoyens". "Tu l'as rappelé, il y a deux ans, les défis étaient immenses. Le taux de chômage est le plus bas depuis 15 ans, nous avons agi pour le pouvoir d'achat."

    Elle s'adresse directement à Jean Castex : "nous avons beaucoup de points communs : le dialogue, porter la jeunesse, vous pouvez compter sur moi pour relever les défis sur le plan international mais aussi écologiques. C'est au plus près des Français que nous porterons les bonnes réponses."

    Elisabeth Borne rend hommage à Edith Cresson, première femme à avoir été Première ministre pendant la 5ème République, "je m'adresse à toutes les petites filles : rien ne doit freiner le combat des femmes dans notre société".

    Elle dit à nouveau "merci" à Jean Castex, "merci, très sincèrement et bravo, vous incarnez ce que doit être un Premier ministre".

  • IPR

    Passation de pouvoir entre Jean Castex et Elisabeth Borne

    "Je voudrais remercier le Président de la République pour m'avoir permis de servir mon pays. Je voudrais dire au peuple de France combien je sais que les mois écoulés ont été difficiles" déclare Jean Castex. "Je veux saluer la résilience de nos concitoyens. Nous avons fait face."

    Il salue le service public, "celles et ceux qui concourrent à notre service de santé" faisant allusion à la pandémie de Covid-19, "je veux leur dire la gratitude infinie de la Nation pour ce qu'il s'est passé". Jean Castex salue également le Parlement. Il cite la guerre en Ukraine et le terrorisme comme faits marquants de son passage à Matignon, "je pense notamment à Samuel Paty, je pense aussi aux victimes à Nice, à ce policier assassiné en Avignon... tout cela marque la Nation et renforce notre détermination".

    Jean Castex ajoute : "certains de nos concitoyens souffrent. Ah le peuple français est exigeant mais il sait faire face, c'est un grand peuple, politique". Il s'adresse directement à Elisabeth Borne : "n'oublie pas qu'il y a ceux qu'on entend beaucoup et puis il y a ces millions qu'on entend jamais, qui observent, qui agissent... il faut veiller à ne jamais les oublier. Ils sont la colonne vertébrale de la France".

    Il appelle à "la continuité des territoires, l'égalité, toutes ces valeurs que tu portes" en s'adressant à la Première ministre. "Je serai autant que tu le souhaites à tes côtés ma chère Elisabeth, je ferai un pas de côté en ce qui me concerne en sortant de la vie politique nationale dans laquelle je ne suis entré qu'un peu par effraction. Il y a tellement de façons de servir son pays quand on aime la politique. Je te souhaite de tout coeur bonne chance."

  • IPR

    Emmanuel Macron : "ensemble, nous continuerons d'agir"

    "Madame la Première ministre, Écologie, santé, éducation, plein-emploi, renaissance démocratique, Europe et sécurité : ensemble, avec le nouveau gouvernement, nous continuerons d’agir sans relâche pour les Françaises et les Français" tweete Emmanuel Macron.

     

  • IPR

    "Elisabeth Borne portera une majorité de progrès"

    Dans le cadre de la campagne des législatives, le mouvement de la majorité présidentielle "Avec vous" félicite Elisabeth Borne. "Première ministre d’Emmanuel Macron, Elisabeth Borne portera une majorité de progrès, pour notre santé, pour notre école, pour notre pouvoir d’achat, pour l’écologie et pour aller vers le plein-emploi."

     

  • IPR

    Un profil "techno" recherché par Emmanuel Macron

    Elisabeth Borne était ministre depuis 2017 du gouvernement d'Edouard Philippe puis Jean Castex. Elle est l'ancienne patronne de la RATP comme le rappelle franceinfo. Âgée de 61 ans, elle était jusqu'ici la ministre du Travail. Ancienne élève de polytechnique, elle correspond au profil "techno" recherché par Emmanuel Macron.

    Elle assure être de gauche, ce que fustigent ses opposants. Proche du PS pendant un temps, elle a fini par rejoindre les rangs de LREM, désormais appelé Renaissance.

  • IPR

    Jean-Luc Mélenchon dénonce un "saccage" social par le choix d'Elisabeth Borne

    Jean-Luc Mélenchon, au cours d'une conférence de presse, et en campagne pour les législatives regrette le choix pris de nommer Elisabeth Borne, "nous avons un devoir de débat politique et de choix. Madame Borne représente tout ce qui n'a pas marché au cours des 20 dernières années" tweete-t-il. Il propose un "débat" à Elisabeth Borne.

     

     

  • IPR

    Marine Le Pen fustige "le mépris, de déconstruction de l'État, de saccage social, de racket fiscal et de laxisme" en nommant Elisabeth Borne

    Marine Le Pen : "En nommant Elisabeth Borne comme Premier Ministre, Emmanuel Macron démontre son incapacité à rassembler et la volonté de poursuivre sa politique de mépris, de déconstruction de l'État, de saccage social, de racket fiscal et de laxisme."

     

     

  • IPR

    La première femme à la tête du gouvernement depuis 30 ans

    Elisabeth Borne est la première femme cheffe du gouvernement depuis 30 ans. Elle est la seconde femme à occuper le poste de Premier ministre sous la 5ème République, après Edith Cresson.

  • IPR

    Elisabeth Borne officiellement nommée Première ministre

  • IPR

    E. Macron à propos de J. Castex : "durant près de deux ans, il a agi avec passion et engagement au service de la France"

    "Merci à Jean Castex, à son gouvernement et à toute son équipe. Durant près de deux ans, il a agi avec passion et engagement au service de la France. Soyons fiers du travail accompli et des résultats obtenus ensemble" a tweeté le Président Emmanuel Macron.

     

  • IPR

    Selon BFM, Elisabeth Borne serait nommée première ministre

    BFM indique qu'elle se trouve déjà à l'Elysée. Elle était jusqu'ici ministre du Travail.

  • IPR

    Jean Castex a quitté Matignon pour donner sa démission



     

     

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre le remaniement du gouvernement

A propos

Jean Castex a remis sa démission à Emmanuel Macron

Jean Castex est à l'Élysée ce lundi 16 mai 2022 pour présenter sa démission et celle de son gouvernement à Emmanuel Macron. "Sans remords, ni regret", il quitte son poste après 22 mois à la tête du gouvernement français, laissant le champ libre aux spéculations qui parient sur une femme pour le remplacer. Il a quitté Matignon peu avant 18 heures (heure de La Réunion), pour se rendre à l'Elysée.

Emmanuel Macron, réélu le 24 avril pour un second mandat de cinq ans, avait assuré il y a une semaine à Berlin qu'il connaissait déjà le nom de son prochain Premier ministre... sans dévoiler son identité, à près d'un mois des législatives des 12 et 19 juin. Seuls indices donnés par le chef de l'Etat, qui reçoit lundi à déjeuner le président du Conseil européen Charles Michel, son nouveau Premier ministre sera doté d'un profil "social", "écologique" et "productif".

Lors de son premier mandat, Emmanuel Macron avait surpris les observateurs, en nommant à Matignon Edouard Philippe puis Jean Castex, deux élus sans aucune expérience gouvernementale.

Jean Castex, qui s'était auto-proclamé "Premier ministre de l'intendance", a multiplié les déplacements à travers la France - 350 en 22 mois - imprimant l'image d'un chef de gouvernement "des territoires", soucieux de la promotion de l'exécution des réformes, quitte à passer complètement sous les radars au plan national.

Les rumeurs sur sa succession vont bon train. Seule certitude, croit savoir son entourage: ce sera une femme. D'autant que 74% des Français sont pour, selon un sondage Ifop publié dans l'hebdomadaire Le Journal du dimanche.

Après ceux de la ministre du Travail Elisabeth Borne et de l'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine, le nom qui revient avec insistance est celui de Catherine Vautrin, ancienne ministre de la Cohésion sociale du président de droite Jacques Chirac (2005-2007), laquelle avait apporté son soutien à Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle.

www.ipreunion.com avec l'AFP

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !