Championnat WSL 2022 :

Longboard en Australie : la Réunionnaise Alice Lemoigne chute en huitième de finale


Publié / Actualisé
Coup dur pour Alice Lemoigne au championnat WSL (World Surf League,) de longboard à Manly en Australie. La Réunionnaise, championne du monde et d'Europe classée actuellement première française, a chuté en huitième de finale ce mardi 17 mai 2022. Une défaite inhabituelle à ce niveau de compétition et qui ne reflète pas le niveau d'Alice Lemoigne. La Réunionnaise, qui va se ressourcer dans son île, a déjà prois "de revenir plus forte" pour les deux prochaines étapes du championnat (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Coup dur pour Alice Lemoigne au championnat WSL (World Surf League,) de longboard à Manly en Australie. La Réunionnaise, championne du monde et d'Europe classée actuellement première française, a chuté en huitième de finale ce mardi 17 mai 2022. Une défaite inhabituelle à ce niveau de compétition et qui ne reflète pas le niveau d'Alice Lemoigne. La Réunionnaise, qui va se ressourcer dans son île, a déjà prois "de revenir plus forte" pour les deux prochaines étapes du championnat (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Alice Lemoigne était opposée à la californienne Mason Schremmer. La Réunionnaise s'est tout de suite fait surprendre par "l'Américaine a inscrit les deux meilleures notes (6,83 et 7,50) de la série, tandis qu'un ultime ride avec un très long hang five de la Réunionnaise, à 30 secondes du buzzer, ne lui a pas suffi pour combler son retard (score final : 14,33-12,33)" écrit Planète surf dans sudouest.fr

"J'ai fait peut-être une mauvaise stratégie, je n'ai pas l'habitude de perdre à 8ème de finale", explique Alice Lemoinge, interrogée par Imaz Press La Réunionnaise ajoute qu'lle a pris "plusieurs petites vagues", à l'inverse de son adversaire.

La surfeuse a finalement terminé à la 9ème place du classement de cette étape de World Surf League. "A moi de bosser maintenant même si je n'ai pas fait beaucoup d'erreurs. Il faudra peut-être bosser de plus petites vagues ; ça fait partie du jeu, je n'ai pas eu de chance". Pas question pour autant de se laisser aller à un quelconque défaitisme. "Je pense que c'est bon pour un athlète de se remettre en question. J'espère revenir plus forte" dit la jeune femme qui va revenir sur son île "pour se ressourcer", et s'entraîner sur mes vagues".

Les  deux autres étapes de cette compétition de longboard auront lieu en août et en octobre prochains respectivement à Huntington et Malibu aux Etats-Unis. Pour cette compétition WSL 2022, les deux meilleurs résultats de la saison seront retenus pour le classement final et le titre mondial 2022, rappelle le site de la Fédération Française de Surf.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !