[EN DIRECT] La liste des 27 noms dévoilée :

Le gouvernement Borne nommé, Yaël Braun-Pivet est ministre des Outre-mer


Publié / Actualisé
Le gouvernement a été annoncé ce vendredi 20 mai 2022 par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. Ces nominations interviennent quatre jours après la prise de poste d'Elisabeth Borne en tant que Première ministre. Parmi les noms cités, certains ministres qui restent à leur place comme Bruno Le Maire à l'Economie, Gérald Darmanin à l'Intérieur ou Eric Dupond-Moretti à la Justice. D'autres noms, moins connus, font leur entrée au gouvernement comme Pap Ndiaye à l'Education nationale ou Yaël Braun-Pivet qui devient la nouvelle ministre des Outre-mer à la place de Sébastien Lecornu, qui lui, devient ministre des Armées (Photo d'illustration AFP)
Le gouvernement a été annoncé ce vendredi 20 mai 2022 par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. Ces nominations interviennent quatre jours après la prise de poste d'Elisabeth Borne en tant que Première ministre. Parmi les noms cités, certains ministres qui restent à leur place comme Bruno Le Maire à l'Economie, Gérald Darmanin à l'Intérieur ou Eric Dupond-Moretti à la Justice. D'autres noms, moins connus, font leur entrée au gouvernement comme Pap Ndiaye à l'Education nationale ou Yaël Braun-Pivet qui devient la nouvelle ministre des Outre-mer à la place de Sébastien Lecornu, qui lui, devient ministre des Armées (Photo d'illustration AFP)

La liste des ministres du gouvernement Borne :

- Bruno Le Maire, ministre de l'Economie

- Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

- Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

- Eric Dupond-Moretti, garde des sceaux, ministre de la Justice

- Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la cohésion territoriale

- Pap Ndiaye, ministre de l'Education nationale

- Sébastien Lecornu, ministre des Armées

- Brigitte Bourguignon, ministré de la Santé et de la prévention

- Olivier Dussopt, ministre du Travail, du plein emploi et de l'insertion

- Damien Abad, ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées

- Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche

- Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire

- Stanislas Guérini, ministre de la transformation et de la fonction publique

- Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer

- Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture

- Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

- Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques

La liste des ministres délégués

- Olivier Véran, chargé des relations au Parlement et de la vie démocratique

- Isabelle Rome, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances

- Gabriel Attal, chargé des comptes publics

- Christophe Béchu, chargé des collectivités trritoriales

- Franck Riester, chargé de la communication extérieure et de l'attractivité

- Clément Beaune, chargé de l'Europe

La liste des secrétaires d'Etat

- Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement

- Justine Bénin, chargée de la mer

- Charlotte Cobel, chargée de l'enfance

- Chrysoula Zacharopoulou, chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux

 

 

 

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    La liste complète des ministres nouvellement élus est à retrouver sur notre site, bonne soirée !

  • IPR

    Elisabeth Borne parle d'attaques "caricaturales" à l'encontre de Pap Ndiaye

    Interrogée au JT de TF1, la Première ministre Elisabeth Borne a défendu le nouveau ministre de l'Education national Pap Ndiaye, cible d'attaques par l'extrême droite. Des attaques "parfaitement caricaturales" a-t-elle fustig" : "ce n'est pas étonnant de la part de ces personnes. Pap Ndiaye est un républicain très engagé qui croit aux valeurs de la République".

    Pap Ndiaye a été qualifié plus tôt dans la soirée de "militant immigrationniste", "indigéniste assumé", qui veut "déconstruire l'Histoire de France".

  • IPR

    "Notre démocratie est belle de ses diversités" tweete Yaël Braun-Pivet

    "Je remercie @EmmanuelMacron et @Elisabeth_Borne pour leur confiance. Je consacrerai toute mon énergie à la mission qu’ils m’ont confiée. Notre démocratie est belle de ses diversités : j’agirai pour chacun de nos Outre-Mer avec une indéfectible ambition" tweete la nouvelle ministre des Outre-mer.

     

  • IPR

    Pap Ndiaye : "j'appréhende cette tâche avec humilité, modestie"

    "Cette fonction vient du plus profond de notre Nation, de notre République. J'appréhende cette tâche avec humilité, modestie mais aussi avec toute l'énergie et la bonne volonté intelligente qui est la mienne. La consolidation des savoirs fondamentaux, l'égalité des chances, l'adaptation de l'école aux bouleversements de nos sociétés, voilà des défis immenses à saisir" déclare Pap Ndiaye.

    Il appelle au "dialogue avec toute la communauté éducative" et se dit "au service de la jeunesse de ce beau pays, de ce beau ministère, de la vie, de la France".

     

  • IPR

    Yaël Braun-Pivet : "je connais bien [les présidents de Région], je pense notamment à Huguette Bello"

    Après la passation de pouvoir avec Sébastien Lecornu, Yaël Braun-Pivet a dit quelques mots à la presse. "On sent à quel point la tache est immense, maintenant au boulot."

    Concernant ses priorités, "la question sanitaire doit être regardée de manière très attentive. Il est impératif que l'on soit le plus protecteur possible de tous les territoires. La question de la Nouvelle Calédonie va aussi émailler les mois à venir. Il faut que je prenne contact avec chaque territoire, pour me dire quelles sont leurs priorités" précise-t-elle.

    "Moi ce qui m'importait à la Commission des lois c'était l'écoute et le terrain, je vais continuer de la sorte. Sur la Nouvelle-Calédonie, ça m'a apporté une bonne connaissance du sujet, mais sur les territoires d'Outre-mer rien ne vaut la présence sur le terrain" ajoute la ministre. "Ce sont les voyages que j'ai pu faire qui m'ont apporté beaucoup d'informations." Elle retenu de ces déplacements notamment que "chaque territoire est singulier, avec des spécificités, il ne faut pas considérer que les Outre-mer sont un tout homogène."

    Yaël Braun-Pivet affirme qu'elle va appeler tous les présidents de Région un par un, "je les connais bien, je pense notamment à Huguette Bello" affirme-t-elle, faisant un aparté dédié à La Réunion. Elle n'annonce pas pour autant son premier déplacement dans les Outre-mer, qui reste à ce stade inconnu. Concernant la difficile position de LREM aux élections dans les territoires ultramarins, elle appelle à nouveau à "maintenir le dialogue".

    Retrouvez ici les premiers mots de la ministre en vidéo, avec le direct de la 1ère :

  • IPR

    Pap Ndiaye (déjà) la cible de l'extrême droite

    Sur Twitter, la fachosphère s'en donne déjà à coeur joie après la nomination de Pap Ndiaye au ministère de l'Education nationale. "Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait déconstruire l’Histoire de France. Pap Ndiaye va s’en charger" tweete le polémiste et ex candidat à la présidentielle Eric Zemmour.

     

    Les responsables et membres du Rassemblement national le ciblent également à coup de violentes attaques. "Un militant immigrationniste pour rééduquer nos enfants au « vivre-ensemble » avec les #migrants et déconstruire l’Histoire de France. Cette nomination dépasse les bornes de la provocation" tweete le porte-parole du RN Julien Odoul.

     

    "La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste assumé, à l’Education nationale est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir" déclare quant à elle Marine Le Pen, ex-candidate à l'élection présidentielle et candidate aux législatives.

     

  • IPR

    La réaction de Cyrille Melchior, président du Département

    "J’adresse mes sincères félicitations à Madame Yaël Braun-Pivet pour sa nomination au poste de Ministre des Outre-mer dans le gouvernement d’Élisabeth Borne.

    Avec le Ministre de l’Agriculture Marc Fesneau pour discuter en particulier de la consolidation de la filière canne et du développement des autres filières essentielles pour notre territoire, je serais heureux de recevoir Madame Braun-Pivet pour aborder tous ces enjeux autour de la pauvreté, la précarité et la vie chère. Ensemble, contre les inégalités et pour un mieux-être des familles réunionnaises, nous devons relever ces défis qui concernent aussi bien la jeunesse, les personnes âgées, les personnes porteuses de handicaps.

    Le Département de la Réunion, dans la continuité de la fructueuse collaboration instaurée avec le précédent gouvernement et l’ancien ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, souhaite poursuivre et accentuer le travail avec Yaël Braun-Pivet et son ministère. Nous avons la même volonté majeure de faire avancer nos projets pour nos enfants, pour notre territoire, pour tous les Réunionnais.

    Je sais pouvoir compter sur son écoute attentive pour nous aider à surmonter ces défis majeurs auxquels doivent faire face nos territoires. Je souhaite à la nouvelle ministre des outre-mer tous mes vœux de réussite dans ses fonctions et ses responsabilités."

  • IPR

    La cérémonie de passation au ministère des Outre-mer prévue à 20h15

    La passation entre Sébastien Lecornu et Yaël Braun-Pivet est prévue d'ici un quart d'heure environ. Elle aura lieu au ministère des Outre-mer, cour de l’Hôtel de Montmorin, à Paris.

  • IPR

    Jean-Luc Mélenchon : "ce sera le pire c'est à dire la continuité"

    Jean-Luc Mélenchon parle de figures "fades", "avant toute chose, ce sera le pire c'est à dire la continuité" affirme le candidat LFI aux législatives qui regrette un tournant écologique qui n'a pas eu lieu. Il dénonce "des mensonges".

    "En toute hypothèse, cette équipe n'est là que pour un mois" ajoute-t-il, espérant une majorité de gauche aux prochaines élections. Il salue le départ de Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal, "ces deux-là, bon débarras".

    Il remarque "l'audace" de la nomination de Pap Ndiaye, "élite intellectuelle de notre pays". "Je partage l'appréciation qu'il avait formulée à propos du Président de la République, il avait dit : s'il lui arrive de s'exprimer avec éloquence, on peine à discerner une politique ou un point de vue consistant." Jean-Luc Mélenchon parle de "petites prises" pour le gouvernement  Borne, celle de Pap Ndiaye et Damien Abad, ancien leader LR à l'Assemblée, qui lui aussi change de camp.

    Concernant le maintien de Bruno Le Maire, il fustige "une politique libérale", "voilà la continuité dans son aspect le plus inquiétant".

  • IPR

    Une parité (presque) parfaite

    La parité est presque parfaite. Sur les 27 noms cités, 13 sont des femmes et 14 des hommes. En comptant la Première ministre Elisabeth Borne, la parité est parfaite.

  • IPR

    Première réunion lundi matin

    La première réunion des ministres de ce nouveau gouvernement est prévue lundi 23 mai, à 10h, a annoncé Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée.

  • IPR

    La liste des secrétaires d'Etat

    Sont nommés :

    - Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement

    - Justine Bénin, chargée de la mer

    - Charlotte Cobel, chargée de l'enfance

    - Chrysoula Zacharopoulou, chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux

  • IPR

    La liste des ministres délégués

    Sont nommés délégués :

    - Olivier Véran, chargé des relations au Parlement et de la vie démocratique

    - Isabelle Rome, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances

    - Gabriel Attal, chargé des comptes publics

    - Christophe Béchu, chargé des collectivités trritoriales

    - Franck Riester, chargé de la communication extérieure et de l'attractivité

    - Clément Beaune, chargé de l'Europe

  • IPR

    La liste des ministres du gouvernement Borne

    Le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler annonce officiellement les noms du gouvernement Borne :

    - Bruno Le Maire, ministre de l'Economie

    - Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

    - Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

    - Eric Dupond-Moretti, garde des sceaux, ministre de la Justice

    - Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la cohésion territoriale

    - Pap Ndiaye, ministre de l'Education nationale

    - Sébastien Lecornu, ministre des Armées

    - Brigitte Bourguignon, ministré de la Santé et de la prévention

    - Olivier Dussopt, ministre du Travail, du plein emploi et de l'insertion

    - Damien Abad, ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées

    - Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche

    - Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire

    - Stanislas Guérini, ministre de la transformation et de la fonction publique

    - Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer

    - Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture

    - Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

    - Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques

  • IPR

    Sébastien Lecornu serait nommé ministre de la Défense

    Selon les informations de BFM :

    - Pap Ndiaye, historien, est nommé ministre de l'Education nationale

    - Sébastien Lecornu, jusqu'ici ministre des Outre-mer, est nommé ministre de la Défense

  • IPR

    Selon BFMTV, Gérald Darmanin et Bruno Le Maire gardent leur ministère respectif

    Bruno Le Maire reste donc ministre de l'Economie, d'après des informations de BFMTV, et Gérald Darmanin ministre de l'Intérieur.

  • IPR

    Olivia Grégoire sera nommée porte-parole du gouvernement, d'après BFMTV

    Elle remplacera Gabriel Attal.

  • IPR

    L'équation de la parité

    L'une des équations à résoudre est celle de la parité, avec la nécessité de nommer des femmes à des postes visibles. Première cheffe du gouvernement depuis 30 ans, Elisabeth Borne a insisté jeudi sur l'égalité femmes-hommes et la nécessité pour les femmes de "rêver" et d'avoir "confiance" en elles.

    Parmi les ministres potentielles, figurent Caroline Cayeux, maire de Beauvais, et Catherine Vautrin, évoquée pour le poste de Première ministre, deux femmes venant de la droite.

  • IPR

    Reconduit.e.s ou remercié.e.s... indiscrétions (bis)

    Quels seront les poids lourds du gouvernement de Jean Castex reconduits à leur poste ou à un autre ? La question se pose pour Bruno Le Maire (Economie), Gérald Darmanin (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Julien Denormandie (Agriculture), Olivier Véran (Santé), Gabriel Attal (porte-parole), Marc Fesneau (Relations avec le Parlement), Eric Dupond-Moretti (Justice), Amélie de Montchalin (Transformation de l'Action publique)...

    Tandis que d'autres, comme Florence Parly (Armées), sont donnés partants.

    Les portes du gouvernement s'ouvriront-elles aussi pour Damien Abad, qui a quitté jeudi son poste de chef des députés LR et son parti ? En revanche, Edouard Philippe n'en sera pas: "On ne m'a rien proposé et ça me va très bien", a déclaré sur France 2 le chef d'Horizons.

  • IPR

    Consultations et échanges avec Emmanuel Macron

    Pour préparer le gouvernement, Elisabeth Borne s'est rendue à plusieurs reprises à l'Elysée, a consulté les ex-Premiers ministres Edouard Philippe et Bernard Cazeneuve (ex-PS), ainsi que des responsables politiques et les partenaires sociaux.

    Pour elle et Emmanuel Macron, l'un des défis est de s'entendre sur un casting conforme à la promesse exprimée par le chef de l'Etat de lancer "un mandat nouveau", mais aussi capable de faire face à un contexte géopolitique, économique et social difficile avec la guerre en Ukraine, une inflation inédite depuis l'introduction de l'euro et une croissance en berne.

  • IPR

    Indiscrétions

    Selon les premières indiscrétions les nommé.e.s devraient être autour de quinze et la parité devrait être respectée. Le gouvernement sera ensuite complété par des secrétaires d'Etat.

    Des noms commencent à circuler. Ainsi, ladepeche.fr publie la liste suivante :

    - Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Sylvie Goulard
    - ministre chargé de la Planification énergétique : Pascal Canfin
    - ministre chargée de la Planification écologique et territoriale : Agnès Firmin Le Bodo
    - ministre des Armées : Valérie Létard;
    - ministre de l'Intérieur : Gérald Darmanin
    - Garde des Sceaux; ministre de la Justice : Catherine Vautrin
    - ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports : Julien Denormandie
    - ministre de l'Économie et des Finances : Bruno Le Maire
    - ministre du Budget : Clément Beaune
    - ministre de la Transformation et de la Fonction publiques : Nicolas Dufourcq
    - ministre des Solidarités et de la Santé : Renaud Muselier... "Problème, celui-ci a démenti la veille sur Twitter" souligne ladepeche.fr.

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Le nouveau gouvernement va être nommé cette après-midi. Nous suivons cette actualité en direct.

    Restez avec nous

A propos

Profond renouvellement ou continuité ? La réponse sera apportée par l'Elysée, probablement par son secrétaire général Alexis Kohler, qui devrait lire sur le perron la liste de la nouvelle équipe.

Celle-ci se réunira lundi pour le premier Conseil des ministres autour du chef de l'Etat et d'Elisabeth Borne, nommée une semaine plus tôt. L'impatience était palpable ces derniers jours dans les ministères, où se préparaient les cérémonies de passation de pouvoirs entre les sortants et les nouveaux entrants.

 

Interpellée jeudi par la presse sur la longue attente du nouveau gouvernement, Elisabeth Borne a insisté sur sa volonté d'avoir "la meilleure équipe". "Évidemment on n'est pas en train de traîner. Je peux vous assurer qu'on y travaille très étroitement", a-t-elle ajouté lors de son premier déplacement, aux Mureaux (Yvelines).

 

Emmanuel Macron a pour sa part souligné que la formation d'un gouvernement nécessitait "du temps, des échanges de fond (...) donc autant de temps qu'utile et nécessaire".
Elle aura donc pris quatre jours contre deux pour celui d'Édouard Philippe en 2017 et trois pour celui de Jean Castex en 2020.

Marine Le Pen a jugé jeudi sur BFMTV "particulièrement anormale" l'absence de gouvernement "lorsque l’on connaît la situation quotidienne des Français", confrontés à l'impact de l'inflation.

"On a l’impression qu’on peut prendre plusieurs semaines pour décider qu’on a besoin ou pas d'un gouvernement" alors que "les Français se font beaucoup de souci pour l’avenir, sur les prix de l’électricité, les prix du carburant, du logement ou de la nourriture qui augmentent", a aussi dénoncé vendredi le député LR Julien Aubert sur Franceinfo.

www.ipreunion.com avec l'AFP

 

   

7 Commentaire(s)

HULK, Posté
Belle récompense pour avoir saboté l'enquête BÉNALLA à l'assemblée nationale. Honte à elle!
Ministère de la.peche , Posté
Et personne n'a pensé à Virapoulle pour le ministère de la pêche. Pendant 50 ans la pêche n'aurait pas changé comme st André.
Bof bof , Posté
Décidément l'outre mer n'est pas important pour Macron la république en marche. Pauvre de nous.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Méprisant de Macron , la nomination de Yaël Braun Pivet. . Un boulevard pour Marine Le Pen et Mélenchon aux élections législatives dans tous les outre mer . La cohabitation devient possible ....
Missouk, Posté
On retrouve une partie des mêmes guignols... : DARMANIN, DUPOND MORETTI, LEMAIRE, LECORNU, DUSSOPT, PANNIER RUNACHER, VERAN, BEAUNE, RIESTER, ATTAL. Il a du avoir du mal à former un nouveau gouvernement. Que du sang usé à défaut de sang neuf. Ca tourne en eau de boudin cette affaire!
CHABAN, Posté
Consultations et échanges avec Emmanuel Macron'J'adore cette hypocrisie !
Riposte974, Posté
Surprise de Borne , 1er ministre jusqu'au 20 juinLes nominés au gouvernement:Bozo le clownSaturnin le canardNounours bonne nuit les petits ...Grosse surprise aux affaires étrangères, ce qui se dit par la macronie '''