Des pièges mortels pour la faune marine :

Kélonia : deux tortues imbriquées victimes de cordages et de fils de pêche


Publié / Actualisé
Ce samedi 28 mai, une tortue imbriquée a été retrouvée morte lors d'une plongé à Sainte-Rose. La tortue se serait noyée suite à un enchevêtrement dans les cordages et fils de pêche. Une autre tortue repérée au Cap Lahoussaye, a également été victime de l'homme. Même si elle n'est pas décédée, le risque est que le filet de pêche l'empêche de remonter à la surface pour respirer. Nous publions ci-dessous le communiqué de Kélonia. (Photo : DR)
Ce samedi 28 mai, une tortue imbriquée a été retrouvée morte lors d'une plongé à Sainte-Rose. La tortue se serait noyée suite à un enchevêtrement dans les cordages et fils de pêche. Une autre tortue repérée au Cap Lahoussaye, a également été victime de l'homme. Même si elle n'est pas décédée, le risque est que le filet de pêche l'empêche de remonter à la surface pour respirer. Nous publions ci-dessous le communiqué de Kélonia. (Photo : DR)

Deux jeunes tortues imbriquées ont été victimes de cordages et fils de pêche ces derniers jours. Une à Sainte-Rose a été trouvée morte par des plongeurs. Il semble que la tortue se soit noyée suite à un enchevêtrement dans des cordages/fils de pêche. Elle a été laissée en mer après avoir été prise en photos, ce qui permettra peut-être de savoir si elle a déjà été observée et enregistrée dans la base de données de photo-identification de Kélonia.

Une petite imbriquée avec un hameçon et un fils a également été observée au Cap Lahoussay. Nous avons mobilisé nos contacts mais les conditions météorologiques de ces derniers jours n’ont pas permis de tenter de la retrouver pour la libérer. Le risque étant que le fils s’emmêle dans le substrat et empêche la tortue de remonter respirer.

Les cordages nylon, filets et fils de pêches abandonnés en mer sont des pièges mortels pour les tortues et la faune marine. Et ils ne sont pas biodégradables et restent des pièges durant plusieurs dizaines d’années.

Lire aussi - Kelonia participe au programme tortue imbriquée de l'Océan Indien

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !