Documentaire, théâtre et groupes de paroles :

Le mois des visibilités LGBTQIA+ continue cette semaine


Publié / Actualisé
En ce lundi 30 mai 2022, le mois des visibilités LGBTQIA+ (Lesbiennes, gays, bisexuel.les, queers, intersexes et asexuel.les) se poursuit à La Réunion. Pour l'occasion, et afin de lutter contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, plusieurs évènements se tiennent partout dans l'île. Le mois des visibilités est un mois d'événements pour conscientiser, sensibiliser sur la cause des personnes LGBTQIA. (Photo d'illustration : ville de Saint-Denis)
En ce lundi 30 mai 2022, le mois des visibilités LGBTQIA+ (Lesbiennes, gays, bisexuel.les, queers, intersexes et asexuel.les) se poursuit à La Réunion. Pour l'occasion, et afin de lutter contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, plusieurs évènements se tiennent partout dans l'île. Le mois des visibilités est un mois d'événements pour conscientiser, sensibiliser sur la cause des personnes LGBTQIA. (Photo d'illustration : ville de Saint-Denis)

Plusieurs temps forts marqueront ce mois, qui célèbrera la liberté, la solidarité et les droits des personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles, transgenres, queer, intersexes, et de toutes les personnes faisant partie de la diversité des identités de genres, sexuelles et romantiques. Au programme cette semaine, plusieurs expositions, des groupes de paroles et du théâtre.

Lire aussi - Pour la première fois, La Réunion accueillera le mois des visibilités LGBTQIA+

- Projection Voguin "Fabulous" -

Ce mercredi 1er juin 2022, de 19 heures à 22 heures, le film documentaire de audrey Jean-Baptiste " Faboulus " sera projeté au Zarathoustra, Karé Cathédrale à Saint-Denis.

Inventé dans les clubs underground de New-York dans les années 80, le voguing a permis aux communautés noire, latino et LGBT+ de s’affirmer et d’affronter le monde extérieur. Lasseindra Ninja est aujourd’hui une icône incontournable de cette danse. Après 10 années d’absence, elle revient sur sa terre natale, la Guyane, afin d’y former des jeunes danseurs. En leur transmettant un état d’esprit et une attitude basée sur l’affirmation de soi, elle leur livre des outils pour résister à l’hostilité du monde qui les entoure. Une danse qui sonne l’heure de la révolte.

- Groupe de paroles "Chemsex" -

Le jeudi 2 juin, de 18h à 20h, un groupe de paroles " Chemsex " est organisé chez run’concept, 177 route du Trou d’Eau à La Saline Les Bains.

Le chemsex c’est l’utilisation de drogue dans un contexte sexuel. Le chemsex à la réunion où en sommes-nous ? L’idée est ici de parler de son vécu sur le territoire, de la disponibilité des produits, des applications de rencontre, de comment ça se passe quand on veut arrêter et que la tentation est forte. Les participants pourront aussi aborder les questionnements qui les traversent. Ce groupe de parole est à visée communautaire et les règles fondamentales seront la confidentialité et le non jugement.

- Le théâtre de l’opprimé.e -

Pour terminer la semaine, le samedi 4 juin, de 10h à 16h30 le théâtre de l’opprimé.e est organisé au Conservatoire à Rayonnement Régional Cimendef à Saint-Paul.

Le théâtre de l’opprimé.e est avant tout un outil de rencontres entre premier·eres concerné·es par des sujets de société qui impliquent une oppression ou une discrimination. Appartenir à une minorité de la diversité sexuelle et/ou de genre implique des difficultés qui vont du stress minoritaire à la violence et au rejet. Chacun répond à ces évènements à sa manière pour exprimer son être. Le théâtre de l’opprimé.e permet de se réunir pour faire un état des lieux de ce que l’on vit comme des empêchements à agir et de s’inspirer des actes de chacun.e pour devenir plus fort·es. C'est un moment de partage, d’écoute, de jeux et de création ! Il offre l’opportunité de transcender ensemble des expériences uniques et d’éclairer ainsi la démarche collective de visibilité et de libre expression de la communauté LBTQIA+.

- Un mois pour éveiller les consciences -

Tout au long du mois de juin, d'autres évènements concotées par les associations auront lieu. Au programme, ateliers d'écritures, expositions, conférences, groupes de parole... Le tout au quatre coins de l'île, afin de permettre à chacun.e de participer à ce premier mois des visibilités. L'objectif reste de sensibiliser et lutter contre les discriminations, encore présente à La Réunion comme partout ailleurs.

Porté par les associations requeer et Orizon, le projet inclut aussi de nombreuses associations et partenaires institutionnels qui oeuvrent pour l'égalité entre les genres, la santé sexuelle, la lutte contre les violences et les discriminations.

Lire aussi - Saint-Denis accueille la deuxième marche des visibilités LGBTQIA+

Le programme complet est à retrouver sur ce lien.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !