[VIDÉO] Après une opération et des mois de soins :

Speedy la tortue vogue de nouveau dans les flots


Publié / Actualisé
Speedy, une jeune tortue verte, a retrouvé l'océan ce mardi matin 7 juin 2022. Accompagnée par les élèves de deux écoles, elle a été remise à l'eau au niveau de la plage des Brisants. Après avoir été victime d'un choc violent - vraisemblablement avec un bateau, en novembre 2021, Speedy a dû subir une opération chirurgicale lourde et son état a nécessité plusieurs mois de soins à Kelonia, le centre de recherches et d'observation des tortues, à Saint-Leu (Photo rb/www.ipreunion.com)
Speedy, une jeune tortue verte, a retrouvé l'océan ce mardi matin 7 juin 2022. Accompagnée par les élèves de deux écoles, elle a été remise à l'eau au niveau de la plage des Brisants. Après avoir été victime d'un choc violent - vraisemblablement avec un bateau, en novembre 2021, Speedy a dû subir une opération chirurgicale lourde et son état a nécessité plusieurs mois de soins à Kelonia, le centre de recherches et d'observation des tortues, à Saint-Leu (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Le retour de Speedy dans l’océan est l’occasion de rappeler qu’un des atouts touristiques de La Réunion est la richesse de son océan. Il faut donc limiter sa vitesse à proximité des côtes et rester vigilant en regardant en permanence devant le bateau. Cela évitera de nombreuses collisions avec les tortues marines, qui doivent régulièrement remonter respirer en surface", note Kélonia.

Ces collisions, en augmentation depuis 2018, sont presque à chaque fois mortelles.

- Speedy, jeune tortue verte victime d’un bateau –

C’est en novembre 2021 que la tortue Speedy a été récupérée sur le spot des Brisants à Saint-Gilles. "Elle avait la carapace brisée", précise Stéphane Ciccione. La tortue Speedy a été blessée par des foils, une lame métallique située en-dessous des navires pour qu’ils puissent aller plus vite. "Speedy a eu une opération lourde, avec des broches et de la résine pour réparer la carapace", explique le directeur du Centre de soins de Kélonia. Percutée par un bateau, Speedy a eu beaucoup de chance de s'en sortir. Comme l'explique Stéphane Ciccione, "les chocs avec les navires sont souvent mortels".

Speedy a donc été relâchée ce matin aux Brisants. "On relâche la tortue à l’endroit où on l’a retrouvé blessée pour qu’elle retrouve ses repères", explique Stéphane Ciccione.

Jérémy Jam, est l’un des soigneurs du centre à avoir pris soin de la tortue verte. Il nous explique comment a été prise la décision de relâcher ou non la tortue. "C’est le vétérinaire qui prend la décision. Il décide si la tortue est apte, en fonction de sa prise de poids, si ses blessures sont guéries et si elle est autonome au niveau de l’alimentation." Quelques jours avant d’être relâchée, "Speedy a été mis dans un bassin d’acclimatation avec différentes espèces du lagon, avec un récif artificiel". L’objectif étant "de recréer l’environnement duquel elle vient pour qu’elle se réadapte le mieux possible", indique Jérémy Jam.

Pour la petite anecdote, Speedy a été baptisée comme cela, car, lors de sa première rencontre avec les plongeurs de Kélonia, la tortue verte ne se laissait pas attraper.

Après sa remise en liberté, Speedy sera suivie par les équipes de Kélonia. Photo identifiée, les soigneurs pourront suivre sa croissance dans la nature et ses déplacements au rythme des flots.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !