[INFO IMAZ PRESS] Affaire d'emplois fictifs supposés à la Région (actualisé) :

La chambre des comptes demande au trésorier-payeur-général de justifier le versement de 3 millions d'euros de salaires


Publié / Actualisé
La chambre des comptes a ouvert il y a quelques mois une procédure demandant au trésorier-payeur-général (TPG), comptable principal de l'Etat dans le département, "de justifier des bases légales" qui lui ont permis de verser les salaires de 17 agents employés au cabinet ou au service communication de l'ancien président Didier Robert. Il est également demandé de justifier le versement des indemnités de résidence à l'ex président de Région. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
La chambre des comptes a ouvert il y a quelques mois une procédure demandant au trésorier-payeur-général (TPG), comptable principal de l'Etat dans le département, "de justifier des bases légales" qui lui ont permis de verser les salaires de 17 agents employés au cabinet ou au service communication de l'ancien président Didier Robert. Il est également demandé de justifier le versement des indemnités de résidence à l'ex président de Région. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

En tout, 17 personnes sont donc concernées par les salaires mis en cause, sur une période qui s'étend de 2016 à 2019, pour des emplois au cabinet et à la communication. Selon nos informations, le total des salaires bruts s'élève à un peu plus de 3 millions d'euros.

Concernant les indemnités de résidence de Didier Robert, celles-ci s'élèvent à 2.790 euros par mois, soit un total de 130.000 euros à justifier sur cette même période.

Selon la réglementation, les services de l'Etat et les collectivités sont tenus de passer par la Trésorerie pour payer les salaires de leurs agents et toutes les autres factures. Les montants à payer sont mandatés au Trésor, à charge pour lui d'effectuer les paiements après s'être assuré d'être en possession de toutes les pièces et documents justitiant ces paiements.

A la tête de cette administration se trouve le trésorier-payeur général (TPG). Haut fonctionnaire de l'Etat, plus précisément du ministère des Finances, le comptable principal dans un département, il est responsable sur ses fonds propres de toutes les sommes dont il a ordonné le paiement. Il est en général couvert par une assurance.

- Les policiers de l'OCLIFF de retour -

Cette affaire vient s'ajouter à l'enquête actuelle, menée par les policiers de l'OCLIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales), de retour sur l'île. Ils mènent une série d'auditions dans l'affaire visant Didier Robert sur ses emplois au cabinet lorsqu'il était à la tête du Conseil régional. Pour rappel, la chambre régionale des comptes avait épinglé l'ex président de Région pour des embauches supposées illégales au cabinet.

Dès 2019, Imaz Press avait révélé qu'une procédure judiciaire était en cours alors qu'une plateforme en ligne avait publié les noms de 166 personnes émargeant "au cabinet, aux dépendances et apparentés de la Région".

Lire aussi - Emplois au cabinet de Didier Robert : les enquêteurs parisiens de retour à La Réunion

L'ancienne conseillère régionale Sabrina Ramin a d'ailleurs passé plusieurs heures en garde à vue ce jeudi 9 juin, dans le cadre de cette enquête. Ancienne chargée de mission de Didier Robert, elle a été interpellée à la sortie de son domicile et conduite au commissariat Malartic de Saint-Denis où elle a été entendue.

Lire aussi - Conseil régional : Didier Robert épinglé pour des embauches supposées illégales au cabinet

www.ipreunion.com / [email protected]

   

14 Commentaire(s)

Il faut nous faire connaître les noms des "  agents concernés " , Posté
Didier Robert avait mis en place un système d'influence politique par commune.Dans son cabinet chaque commune avait un responsable désigné avec pour charge de relayer la parole de DR , de remonter toutes informations intéressantes , c'étaient des agents d'influence des agents de renseignement !Un vrai système mafieux
Jose : parfaitement en phase avec votre commentaire , Posté
Si on veut être lu restons concis !Sur le fond c'est l'arroseur arrosé, en effet c'est toujours le trésorier payeur général qui nous demande de justifier :Nos revenus, nos dépenses, nos voyages etc etc
Anne, Posté
merci pour le tram train ceux qui votaient pour lui vote le pen maintenant ....
Jimmy, Posté
C'est plutôt la Chambre régionale des Comptes qui demande au Payeur régional de justifier de son contrôle des dépenses payées. Le Payeur régional est le comptable principal de la collectivité régionale, ce n'est pas un haut fonctionnaire - juste un cadre de la DGFIP - à ne pas confondre avec et le Directeur regionale des finances publiques (qui est le successeur du TPG, disparu il y a plus de dix ans, et lui haut fonctionnaire).
Mandron , Posté
Didier on diré malédiction i suivre à ou
Nou veut pas pied de bois comme député , Posté
Justice puisse aller jusqu'àu bout.
Qui sont les 17 agents , Posté
Qui sont les 17 agents employés au cabinet de Didier robert.
Jose, Posté
A : "Il y a un temps pour tout...,"Pensez vous vraiment que des lecteurs liront pareille diatribe 'Un résumé en 6 lignes serait plus à propos si vous voulez être lu !
Ça sent pas bon , Posté
Comme dit justement Missouk ce type est resté 12 ans au pouvoir à la Région, à cumulé d'autres postes et mandats. On peut se poser des questions. Est la partie emergee de l'iceberg ' Il s'agit de l'argent public. Ça sent.pas bon pour lui et les autres qui doivent tendre des comptes.
Ded, Posté
ça ne date pas d'hier et la réunion n'est pas la seule concernée. Le jour où on arrêtera de réélire des gens qui ont maille à partir avec la justice , ça commencera peut-être à assainir ce microcosme de copains et de coquins qui se cooptent car ils savent les limites du suffrage universel! Et ce n'est pas dur d'être réélu par des cons!
Il y a un temps pour tout..., Posté
Nous sommes en France, ici, à plus de 10 milles kilomètres, le drapeau bleu (nuancé)-blanc-rouge flotte depuis le deal avec la Couronne britannique (avec l'île s'ur, etc.), même si nous sommes dans un environnement social et culturel totalement différent de ce qui aura existé et existe en Hexagone (je n'ai pas trop le terme "métropole", cela renvoie directement à l'esclavage le colonialisme, les abus (etc.), procurez-vous les paroles prononcées cette semaine par le roi belge en RDC (ex-Zaïre!).Trop de décentralisation tue la décentralisation: y compris en métropole; d'ailleurs ce qu'on appelle les départementalistes ici, ce ne sont ni plus ni moins que les personnes qui adorait leur marge de man'uvre ici, loin des yeux de Paris, presque des autonomistes de l'Empire français (24 millions de km², tout de même). Les rôles, enfin les postures se sont quelque peu inversés dans les années 1980...Ô libre administration, tu en es son principe, mais toute (bonne') chose ayant une ou plusieurs limites, les élus locaux, les chefs des différents exécutifs sont censés travailler (pour le bien être de la population administrée) sous le regard bienveillant de Jacques B. aujourd'hui, Amaury le Néo-Calédonien Caldoche, Dominique, Pierre, JL Max hier...(à ne pas confondre avec l'autre (Karl...). Le procureur se doit aussi de veiller au bon ordre ici, dans cette petite île (plutôt bon-enfant, comparativement à la Corse (demandez à Jospin ou à NS, le 30/09/2015 il aura dû écourté son petit périple ici) ou aux Antilles Françaises , et même au regard de ce que les Bretons ou les gens du Midi sont capables... (depuis 1981, P. Mauroy a failli envoyé l'armée!!) Là où le bât blesse, c'est qu'il n'y a jamais eu une armée (même de bleusailles au contrôle a posteriori ni une grande volonté du parquet - la nouvelle semble un peu plus encline que le prédécesseur y/c le Claude L. ou le Denis C.L/(PG!) d'aller regarder un peu de plus près ce qui se passe réellement au quotidien dans ces CL, ou toute forme de regroupement y compris associations affichant des bonnes et louables intentions dans leurs statuts légalement enregistrés au sein des services déconcentrés et décentralisés ici...L'institution régionale est plus jeune que l'autre (l'héritier de l'ancienne colonie française: 19 mars 1946), on n'a même pas eu besoin de crier pour ça, on nous l'a simplement "donnée" (Henri E. et le nouveau pouvoir de Gaston et le dernier monarque de la Vème, le Jeune "roi" essaie mais il n'a pas l'étouffe, 21/12/1977). Mais, son tout 1er suffrage universel ne remonte qu'à mars 1986 (l'année où la proportionnelle fût essayée pour la toute 1ère et dernière fois pour procéder au renouvellement intégral de notre Chambre "basse" (le Palais en demi-cercle...Richard en est le chef d'orchestre sortant LREM). Ensuite, il n'y aura eu que l'épisode controversé de l'homme en blanc (17% des suffrages, 34 % des sièges gagnés grâce au vote populaire, qui aura fait gonflé le jabot de plus d'un (dans tous les camps, pour être très explicite), la Margie nous trompa par la suite en virant son bureau et en le recomposant avec celui qui allait devenir le metteur dehors de EH, celui-là même qui de son propre chef avait annulé les bulletins d'un certain Fontaine adversaire d'un soir du 1er tour en mars 1989 (juste après FIRINGA!). Vint ensuite le temps du grand rassemblement, mais 19 sur 45 ce n'est la majorité, heureusement qu'il savait se vendre au mieux le Camille S. (il décrocha le poste de 1er Vp). Mais, c'est dans cette mandature que la RdT de 31,5 km fût étudiée (1998_2004) et réalisée et mise en service le 23 juin 2009 (dans l'Alliance de 135 706 suffrages et le refus de fusion dans l'entre-deux tours suite à la réunion du chemin Boeuf-mort...là où les employés ont débrayés des services de la Vanessa qui prépare 2027).La vengeance étant un plat qui se mange froid voire congelé, le Michel de la commune verte et bleue (ancien 1er de Ary Payet), attendit 6 années pleines (passées dans l'opposition entre 2004 & 2010), pour jouer la carte de qui fait perdre et a fortiori qui fait le nouveau roi de la pyramide inversée (avec seulement 11,35% des inscrits au 1er tour soit 26 virgule pour cent du SU, finissant en 2nde position derrière le vieux qui a sans doute mener une liste de trop...au combat). Et, détail important, jusqu'à 1998, on avait droit juste à un seul tour et à partir de 5%, on pouvait sûr décrocher au moins un petit fauteuil pour s'asseoir dedans : cette pyramide inversée. Sinon, il n'y aurait jamais eu un tel scénario en mars 2010, ni en mars 2004! L'histoire tient parfois à un grain de sable qui s'y ait glissé à un instant précis...Le bonhomme n'aura pas donc trop besoin de suer, il endossa ce costume facile, et exactement comme un enfant gâté-pourri, il (DR) ne saura pas garder la tête froide: il se croyait dans une partie de poker à Colorado-Belle, ou à Macao... En deux temps trois mouvements, il a gonflé tous les jours l'effectif du personnel de cette collectivité censée aménager le territoire, développer l'économie marchande et concurrentielle, former les adultes, faire muter les modes de déplacements en faveur des TC. Il aura même stoppé net un bon chantier (CPPP signé), Maurice a son métro, idem pour les villes comme Casablanca (12/12/2012), Addis-Abeba (la capitale de l'Éthiopie (septembre 2015).Il n'y a malheureusement pas que dans le cabinet où il s'est donné à c'ur joie (sous l''il bien fermé du CL place du Barachois... et seulement quelques exercices plus tard (après juillet 2018...) que la CRC Réunion_Mayotte s'est décidé de faire la lumière sur ce grand gaspillage et super n'importe quoi et comment... Le mal était fait, maintenant comment le guérir. Entre temps les GJ ont grimpé comme des singes et secoué quelques grilles...Le trio ordonnateur-comptable public (d'abord celui affecté à cette administration (lien avec l'autre manitou de cette époque'' 1er cas variant outre-Manche... here!), in fine son grand big-boss ayant presque un bateau de croisière fixe à Champ-Fleuri!) et les "receleurs" (ils sont largement supérieurs aux 22... voilà les vingt-deux et plus si affinités avec DR, un vrai petit club 365/365....) doit donc répondre à ces messieurs de Ocl iff, quoi qu'il advienne. Cette gestion restera longtemps dans les annales (notamment pour le gouffre financier de la route en eau salée... la facture ne pouvait que l'être... très très salée...pour le contribuable réunionnais avant tout car la solidarité nationale n'est pas entière ici...dans cet Hémisphère Sud). Pourtant le domaine public (terre et mer) est inaliénable et imprescriptible, je crois...Dimanche, 30% maxi de participation...mais avec des surprises!
Jose, Posté
Commencez pas saisir tous les biens et avoirs de ce mr Robert, il doit bien y avoir de quoi rembourser tout ou bonne partie de cette somme !
Philo974, Posté
Et dire que pendant que se tramaient ces magouilles en catimini avec la complicité et sous silence des syndicats, des agents travaillaient sur des contrats précaires à qui on a dit sûrement : ".. la mauvaise conjoncture économique de la collectivité ne permet pas de vous titulariser ou de transformer votre CDD en CDI.." Honte aux syndicats d'avoir cautionné ces embauches de complaisance et discriminatoires envers les salariés remplis d'espoir d'être un jour en sécurité d'emploi..
Missouk, Posté
Ben d'accord... Et ce type là a été élu pendant 12 ans pour dépenser nos impôts à tout va ! J'espère d'abord qu'ils vont tout rembourser, et que la justice va lui faire prendre cher!