Conflit en Ukraine :

Grand port maritime : constitution de réserves stratégiques de céréales


Publié / Actualisé
Ce jeudi 9 juin 2022, la préfecture a autorisé le Grand Port Maritime de La Réunion (GPMdLR) à constituer, sur la demande de l'association réunionnaise des importateurs de céréales, des réserves stratégiques, du fait du conflit en Ukraine, qui risque de générer une pénurie de céréales à La Réunion. (Photo d'illustration : DR)
Ce jeudi 9 juin 2022, la préfecture a autorisé le Grand Port Maritime de La Réunion (GPMdLR) à constituer, sur la demande de l'association réunionnaise des importateurs de céréales, des réserves stratégiques, du fait du conflit en Ukraine, qui risque de générer une pénurie de céréales à La Réunion. (Photo d'illustration : DR)

Le stockage, de maïs en l’occurrence, interviendra dans la cellule 72 du terminal sucrier situé quai 7, Port Ouest, le terminal céréalier étant déjà à pleine capacité. Ce stockage est autorisé pour une durée maximale de 4 mois, renouvelable au besoin.

La cargaison actuelle de maïs est stockée, depuis le 26 avril 2022 dans la cellule 72 du terminal sucrier du GPMdLR, s’agissant des risques suscités par risques inhérents au stockage de céréales, incendie par l’auto-échauffement de la matière organique, voire explosion du fait de l’accumulation de poussières, l’utilisation de la cellule 72 du terminal sucrier devait être étroitement encadrée, d’où l’arrêté préfectoral ad hoc qui régit ce stockage équivalent à une installation classée.

La quantité estimée de cette cargaison de maïs en grains est de 10 138 m³, soit environ 6600 tonnes, selon sa teneur en humidité.

pl/www.ipreunion.com/ [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !