Suite au manque d'avancées :

Convention canne : les planteurs prévoient une "marche noire" pour mardi à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Les planteurs comptent se mobiliser le mardi 14 juin suite au manque d'avancées dans les discussions, dans le cadre de la convention canne. Ainsi, une "marche noire" va se faire au départ de la préfecture de Saint-Denis en direction du centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre (CTICS) à La Providence. L'intersyndicale s'était réuni ce samedi 11 juin sur le Champs de Foire de Bras-Panon pour faire le bilan des échanges sur les négociations en cours. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Les planteurs comptent se mobiliser le mardi 14 juin suite au manque d'avancées dans les discussions, dans le cadre de la convention canne. Ainsi, une "marche noire" va se faire au départ de la préfecture de Saint-Denis en direction du centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre (CTICS) à La Providence. L'intersyndicale s'était réuni ce samedi 11 juin sur le Champs de Foire de Bras-Panon pour faire le bilan des échanges sur les négociations en cours. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Aucun accord n'est donc pour le moment signé entre les acteurs de la filière canne. L'intersyndicale s'est réunie ce samedi 11 juin au matin sur la Champs de Foire de Bras Panon pour faire le bilan des négociations avec le CTICS. Une nouvelle réunion va se tenir à 14h le mardi 14 juin, au CTICS, selon les Jeunes Agriculteurs.



Pour rappel, la convention canne doit être négociée entre les planteurs, les usiniers et les industriels. Pour cette année, malgré l'aide apportée par l'état à hauteur de 14 millions d'euros, cela ne suffit pas selon la FDSEA. Les travailleurs sont impactés et demande une rallonge pour amortir les coûts des engrais, herbicides et matériaux. Ils avaient alors déjà manifestés le 31 mai dernier, devant les locaux du centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre (CTICS) pour faire valoir leurs revendications. La réunion entre les planteurs et les industriels visait à trouver un terrain d'entente ; mais aucune avancée a pu être trouvée déplorait alors la FDSEA.

Lire aussi - Convention canne non signée : "aucune avancée" selon la FDSEA

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !