Il est accompagné des dirigeants allemand et italien :

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron attendu à Kiev ce jeudi


Publié / Actualisé
Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi ont pris place ensemble à bord d'un train spécial à destination de Kiev, rapportent l'Elysée ainsi que des médias italien et allemand. Ce déplacement intervient après une visite du président français dans une base de l'OTAN en Roumanie.
Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi ont pris place ensemble à bord d'un train spécial à destination de Kiev, rapportent l'Elysée ainsi que des médias italien et allemand. Ce déplacement intervient après une visite du président français dans une base de l'OTAN en Roumanie.

Les trois dirigeants ont embarqué à bord d'un train spécial en Pologne et sont attendus jeudi matin à Kiev, en Ukraine, selon ZDF, en Allemagne, et le quotidien italien La Repubblica, qui publie une photo des trois dirigeants à bord du train.

" Je pense que nous sommes à un moment où nous avons besoin d’envoyer des signaux politiques clairs, nous Union européenne, à l’égard de l’Ukraine et du peuple ukrainien dans un contexte où il résiste de manière héroïque depuis plusieurs mois ", avait déclaré Emmanuel Macron, interrogé sur un éventuel déplacement à Kiev lors d'une prise de parole en Roumanie.

Les trois hommes devraient rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour évoquer, outre le soutien militaire, la demande de l'Ukraine de rejoindre l'Union européenne. La France, l'Allemagne et l'Italie y sont favorables, mais dans une perspective plus ou moins lointaine.

L'Ukraine n'en attend pas moins du sommet européen des 23-24 juin la décision des Vingt-Sept sur sa demande officielle d'adhésion, début d'un processus de négociations qui peut durer plusieurs années. Son président devrait également réitérer sa demande de nouvelles livraisons d'armes lourdes, indispensables, assure-t-il, pour contrer la puissance de feu russe.

- "Soyez avec nous" -

"Nous sommes avec vous, soyez avec nous", a déclaré M. Zelensky aux députés tchèques à Prague lors d'une téléconférence, citant un appel lancé par un présentateur de la radio tchécoslovaque en 1968 alors que les occupants soviétique tentaient de couper la radio. "Aujourd'hui, alors que le peuple ukrainien lutte pour sa liberté contre l'invasion cruelle de la Russie, nous utilisons ces mots pour nous adresser à toutes les nations d'Europe et du monde démocratique", a-t-il ajouté.

"L'Ukraine doit obtenir tout ce qui est nécessaire pour remporter la victoire", a-t-il martelé. Mercredi soir, M. Zelensky a dit sa "gratitude" à l'égard des Etats-Unis pour la nouvelle tranche d'aide militaire que son homologue américain Joe Biden lui a annoncé dans la soirée au téléphone. "Les Etats-Unis ont annoncé un nouveau renforcement de notre défense, une nouvelle tranche d'aide d'un milliard de dollars", a confirmé mercredi soir M. Zelensky dans son message vidéo quotidien. "Je veux dire ma gratitude pour ce soutien, il est particulièrement important pour notre défense dans le Donbass", la région de l'est de l'Ukraine épicentre des attaques russes actuelles.

L'aide américaine comprend notamment des pièces d'artillerie et des obus supplémentaires.

Mercredi, le chef du Pentagone Lloyd Austin a appelé mercredi ses alliés à "intensifier" les livraisons d'armes aux Ukrainiens.

www.ipreunion.com avec l'AFP

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !