Un numéro vert ouvert par le gouvernement :

Canicule en Métropole : 12 départements en vigilance rouge


Publié / Actualisé
La Première ministre Élisabeth Borne a indiqué jeudi sur Twitter que "12 départements", principalement sur la façade atlantique, venaient d'être "placés en alerte rouge canicule". Il s'agit du Tarn, Haute-Garonne, Gers, Tarn-et-Garonne, Lot-et-Garonne, Landes, Gironde, Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne et Vendée, selon Matignon. Un numéro vert a été ouvert par le gouvernement.
La Première ministre Élisabeth Borne a indiqué jeudi sur Twitter que "12 départements", principalement sur la façade atlantique, venaient d'être "placés en alerte rouge canicule". Il s'agit du Tarn, Haute-Garonne, Gers, Tarn-et-Garonne, Lot-et-Garonne, Landes, Gironde, Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne et Vendée, selon Matignon. Un numéro vert a été ouvert par le gouvernement.

Jusque-là, 23 départements étaient en vigilance orange et des records de température pour un mois de juin devraient être battus au cours des prochains jours. Appelant à la vigilance, la cheffe du gouvernement a rappelé les conseils en cas de canicule: "hydratez-vous, restez au frais, donnez et prenez des nouvelles de vos proches".

 


Le pic caniculaire est attendu "vendredi, et surtout samedi avec une situation qui dépasserait souvent l'intensité de (la canicule de juin/juillet) 2019, avec des températures inédites pour un mois de juin", avait indiqué plus tôt Olivier Proust, prévisionniste chez Météo-France. Des records absolus pourraient même être battus.

Un numéro vert a été ouvert par le gouvernement.



La vigilance rouge canicule, le niveau le plus élevé du "plan national canicule", correspond à la fois à un événement météorologique exceptionnel et à une alerte sanitaire justifiant une "mobilisation maximale".

La création de la vigilance canicule date de 2004, après les leçons tirées de la canicule historique de l'été 2003 qui avait fait plus de 15.000 morts en France.

Si depuis des vigilances orange sont régulièrement déclenchées, seules trois périodes de vigilance rouge ont eu lieu. Celle annoncée jeudi est la plus précoce jamais enregistrée: les trois précédentes avaient eu lieu du 27 au 29 juin 2019, du 24 au 26 juillet 2019 et du 7 au 12 août 2020.


Droit, santé, argent, culture, loisirs... Et si vous receviez le magazine Notre Temps chez vous chaque mois pour ne plus rien rater des informations qui vous concernent ?
Voir les offres d’abonnement

Les préfets des départements placés en vigilance rouge peuvent interdire ou limiter l'ampleur de certains événements comme des manifestations sportives ou des festivals.

Des consignes peuvent également être diffusées aux crèches, aux centres de loisirs et aux organismes accueillant des séjours de vacances pour annuler les sorties, les activités sportives et les événements festifs. Certains établissements peuvent même être amenés à fermer si la température dans leurs locaux est trop élevée.

Les conseils de comportement (boire beaucoup d'eau, éviter les efforts physiques, fréquenter des endroits frais, mouiller son corps, aérer la nuit...) sont les mêmes que pour les départements en vigilance orange, mais avec une insistance sur le fait qu'ils s'appliquent même pour les sujets en bonne santé.

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !