Pour la période 2022-2027 :

Le comité de l'eau et de la biodiversité adopte un programme de surveillance de l'état des eaux et des milieux aquatiques


Publié / Actualisé
Le comité de l'eau et de la biodiversité adopte le programme de surveillance du schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) 2022-2027 de La Réunion et organise des ateliers d'appropriation du SDAGE dans les intercommunalités. Nous publions ci-dessous le communiqué du comité de l'eau et de la biodiversité. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Le comité de l'eau et de la biodiversité adopte le programme de surveillance du schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) 2022-2027 de La Réunion et organise des ateliers d'appropriation du SDAGE dans les intercommunalités. Nous publions ci-dessous le communiqué du comité de l'eau et de la biodiversité. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Réuni en séance plénière ce mardi 21 juin 2022 à Saint-Benoît, le comité de l’eau et de la biodiversité (CEB), présidé par Monsieur Gilles HUBERT, a pris acte de l’avancement de la préfiguration de l’Agence régionale pour la biodiversité (porté par la Région et l’OFB avec
appui de l’État) et du projet de campagne de sensibilisation concernant les  espèces exotiques envahissantes (porté par le Département et financé par l’Etat). Le CEB a voté une motion concernant l’accompagnement du monde agricole et des planteurs de canne, via les mesures agro-environnementales et climatiques, afin que celles-ci soient à la hauteur des enjeux de réduction des polluants que sont les produits phytopharmaceutiques. Après de riches échanges autour de la lutte contre les pollutions, le CEB a donné un avis favorable au "programme de surveillance de l’état des eaux et des milieux aquatiques " pour la période 2022-2027.  Cet avis fait suite à l’adoption du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE)  lui-même et du plan d’actions associé,  le " programme  de mesures " lors du CEB du 16 mars dernier.

Document de planification de la politique de l’eau, des milieux aquatiques et de leur biodiversité à l’échelle du territoire,  le SDAGE définit pour les 6 prochaines années les grandes orientations permettant de concilier les enjeux et les besoins, tout en préservant les milieux aquatiques et les ressources en eau, dans l’intérêt général. Il constitue en particulier le socle stratégique pour contribuer à l’objectif national et européen du bon état des rivières, plans d’eau, nappes souterraines et eaux littorales, regroupées sous le terme de " masses d’eau ".

Le " programme de mesures " est le plan d’actions du SDAGE, décrivant les actions à mettre en œuvre sur la période 2022-2027 pour atteindre les objectifs fixés. Ces actions, préparées par l’État (DEAL), en tant que secrétariat du CEB, et en collaboration avec l’office
de l’eau et les autres acteurs du territoire,  sont ciblées et réalistes tenant compte de leur rapport coût / efficacité.

Le " programme de surveillance " validé par le CEB  vise à dresser " un tableau cohérent et complet " de l’état de la ressource en eau et des milieux aquatiques de La Réunion ; il a été élaboré  conjointement par l’Office de l’eau et la DEAL, et décrit les modalités et les fréquences de surveillance de l’état des eaux et des milieux aquatiques ; cela se fait via des analyses chimiques, physiques, biologiques, etc.

Cette surveillance rend compte de l’état général des rivières, nappes, étangs, eaux marines et lagons. Elle est calibrée pour établir l’évolution de la ressource en eau et des milieux aquatiques suite à la mise en place des actions du programme de mesures.

La préservation de nos ressources et de notre patrimoine écologique est essentielle pour le développement du territoire et pour faire face au changement climatique, d’autant plus dans le contexte insulaire de La Réunion.

Les efforts engagés doivent se poursuivre. De manière générale, seules 44 % des masses d’eau sont dans un état satisfaisant.

Les membres du CEB ont ainsi souhaité impliquer tous les acteurs du territoire à la réalisation de ce projet.

A cet effet, des ateliers seront co-organisés avec chaque communauté d’agglomération, CINOR, CIVIS, CIREST, CASUD et TCO à partir du 23 juin 2022.

L’enjeu est la prise en compte des considérations du SDAGE dans les stratégies, plans d’actions et projets portés dans chaque territoire.

Les élus, référents en collectivités, acteurs de développement seront invités à débattre sur les modalités d’amélioration de l’état des eaux, d’intégration des enjeux de la protection de la ressource en eau, des  milieux aquatiques et de leur biodiversité dans les politiques
publiques d’aménagement du territoire.

Ces rencontres ont vocation à être un relais d'information vers tous les usagers. L’eau et les milieux   aquatiques   constituent   donc   un   véritable enjeu citoyen pour La Réunion. Nous sommes tous acteurs pour contribuer à cette ambition : un défi à relever dès aujourd’hui !

Dates prévisionnelles des ateliers territoriaux :
- à la CINOR, le 23 juin matin
- à la CIREST, le 30 juin matin
- à la CIVIS, le 1er juillet matin
- au TCO, le 8 juillet matin,
- à la CASUD, entre les 11 et 13 juillet (à confirmer).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !