[EN DIRECT - PHOTOS/VIDEO] Les tracteurs retournent dans le parking de la préfecture :

Fin de la réunion avec les industriels : les planteurs toujours remontés contre Tereos


Publié / Actualisé
Depuis le 14 juin 2022, les planteurs manifestent leur inquiétude sur cette nouvelle campagne sucrière. Depuis lundi 27 juin, les tracteurs sont stationnés devant la préfecture de La Réunion, en signe de mécontentement. Le lendemain, le mardi 28 juin, les planteurs ont rencontré le préfet de La Réunion et les industriels. Suite à cela, ils ont décidé de durcir le mouvement, aucun accord n'ayant été trouvé. Sous l'égide du préfet, une nouvelle réunion de concertation entre les planteurs et les industriels a lieu ce jeudi après-midi. Les tracteurs ont défilé dans les rues de Saint-Denis mardi après-midi. SSuivez notre direct (Photo : rb/www.ipreunion.com)
Depuis le 14 juin 2022, les planteurs manifestent leur inquiétude sur cette nouvelle campagne sucrière. Depuis lundi 27 juin, les tracteurs sont stationnés devant la préfecture de La Réunion, en signe de mécontentement. Le lendemain, le mardi 28 juin, les planteurs ont rencontré le préfet de La Réunion et les industriels. Suite à cela, ils ont décidé de durcir le mouvement, aucun accord n'ayant été trouvé. Sous l'égide du préfet, une nouvelle réunion de concertation entre les planteurs et les industriels a lieu ce jeudi après-midi. Les tracteurs ont défilé dans les rues de Saint-Denis mardi après-midi. SSuivez notre direct (Photo : rb/www.ipreunion.com)

La réunion entre les planteurs et les industriels est terminée. Regadez le direct de nos journalistes

 

Les planteurs sont désormais devant la préfecture. Regardez :

Les planteurs sont actuellement sur le boulevard Sud. Regardez le direct de nos journalistes :

Les planteurs bloquent la route devant la préfecture. Regardez le direct de nos journalistes

Le convoi des tracteurs arrive devant la préfecture. Suivez le direct de nos journalistes

  • IPR

    Les planteurs et leurs tracteurs se positionnent sur le parking de la préfecture.


     

    Les voitures des planteurs maintiennent leur position sur la voie de circulation devant la préfecture.

  • IPR

    Pour Guillaume Sellier, président du syndicat des Jeunes Agriculteurs de la Réunion, ils sont confiants après les discussions.

    "Albioma souhaite encourager le maintien de la filière. On doit de nouveau les rencontrer demain. Mais pour le moment nous sommes satisfaits"

     

  • IPR

    Aujourd'hui il y a eu donc des discussion sur la fibre de cannes, "discussions satisfaisantes" pour les syndicats.

  • IPR

    Les planteurs font un point sur ce qui a été dit à la réunion avec les industriels.

    "Demain on aura une réponse avec Albioma ; Albioma va dévoiler son enveloppe à destination des planteurs. Elle va proposer quelque chose. Il y a peut être une augmentation. Sur la prime, l'état propose qu'il y ait un prix plancher à 14,50 euros et qu'en fonction des planteurs chacun aura sa prime individuelle et aura une bonification en fonction de chaque planteur pour tout ce qui sera au dessus de 15,43. Nous attendons juste le montant et le niveau de l'enveloppe d'aide d'Albioma", explique Pierre-Emmanuel Thonon, vice-président du CPCS. Selon lui, Tereos les "méprise" car en effet . Une nouvelle réunion doit se tenir demain et lundi ou mardi une réunion va de nouveau avoir lieu cette fois ci avec Tereos.

    Ce dernier était présent mais en visio-conférence. "Nous avons fait savoir qu'il s'agit d'un manque de respect"Une chose regretée par le préfet.

    Les syndicats à la sortie de la réunion à la préfecture :

  • IPR

    Après s'être dirigé vers la caserne Lambert, ils vont désormais devant la préfecture.

  • IPR

    Les planteurs se dirigent vers le rond-point de la caserne Lambert, en direction de la route du Littoral.

    La circulation dans le sens Nord-ouest et Ouest-nord est perturbée.

  • IPR

    Le convoi des tracteurs arrive à la préfecture.

  • IPR

    Les planteurs sont désormais dans la rue de la victoire, et se dirigent toujours vers la préfecture.

  • IPR

    Les planteurs sont désormais dans la rue de la victoire, et se dirigent toujours vers la préfecture.

  • IPR

    Les planteurs poursuivent leur chemin vers la préfecture de Saint-Denis.

  • IPR

    Les agriculteurs sont dans la rue de Paris et se dirigent vers la préfecture.

  • IPR

    Les agriculteurs sont dans la rue du Général de Gaulle.

  • IPR

    Les planteurs se trouvent actuellement sur le boulevard de la Providence.

  • IPR

    Les planteurs commencent à arriver sur le Boulevard Sud par la rue de la Source

  • IPR

    Les agriculteurs manifestent devant le Conseil Départemental et réclamment le soutien des conseillers départementaux et du président du conseil.

    "Nous demandons le soutien de tous les ocnsillers départementaux pour la convention canne car en ce moment les négociation sont très difficiciles. Nous demandons à ce qu'ils viennent devant la préfecture, accompagné de Cyrille Melchior", explique un syndicaliste.

  • IPR

    Lors de cette réunion, les rhumiers ne sont pas présents.

  • IPR

    Les planteurs et leurs tracteurs sont arrivés au Conseil départemental pour montrer leur mécontentement.

    Ils vont y rester un moment.

  • IPR

    Blocage de la rue de la source par les agriculteurs.

  • IPR

    Pour un agriculteur il est primordial de convenir d'un accord sinon le mouvement va se durcir.

    "Notre matériel c'est pas là. C'est dans les champs. Nous demandons notre argent de la canne. Si nou gagn pu, nou pren nout chemin nou sa va"

  • IPR

    Les agriculteurs sont désormais dans la rue de Paris.

  • IPR

    Les planteurs remontent progressivement la rue de la victoire en direction du Conseil départemental.

  • IPR

    Les planteurs remontent la rue de la Victoire.

  • IPR

    La réunion qui se tient à la préfecture en présence des planteurs et des industriels commence.

  • IPR

    Les planteurs entrent dans la préfecture pour la réunion avec les industriels.

     

  • IPR

    Dominique Clain, Président de l'UPNA "On attend qu'Albioma nous apporte des réponses fermes"

    "On attend les chiffres d'Albioma, savoir ce qu'ils peuvent apporter pour la filière. De Tereos, on attend les résultats de son prix plancher ; ils doivent nous envoyer un compte rendu normalement aujourd'hui, au plus tard demain matin. Sur cette manifestation aujourd'hui il faut que l'on ait une garantie sur le prix de l'achat de la canne et toutes les garanties d'Albioma sur les rhumiers. Il faut que Tereos soit capable de nous dire à quel prix ils achètent nos cannes, pour que tous les planteurs soient gagnants et satisfaits.  On va essayer d'apaiser la tention  mais vous voyez très bien qu'elle est en train de monter. Il y a des gens qui menacent même d'emmener leurs coupeuses mécaniques sur place si ça continue comme ça. Mais on n'arrive pas à contrôler ces agriculteurs qui sont en colère ; il nous dit qu'il ne gagne plus rien avec la canne alors pourquoi garder la machine chez lui. Alors il va l'emmener directement ici pour faire comprendre son mécontentement", explique Dominique Clain.

     

     

  • IPR

    12 nouveaux tracteurs sont arrivés devant la préfecture.

    Au total, on compte une quarantaine de tracteurs.

  • IPR

    La mobilisation des planteurs se maintient sur le Barachois et le mouvement se durcit.

  • IPR

    Suite à l'arrivée des tracteurs sur le barachois, des bouchons sont constatés sur la route du littoral dans le sens La Possession - Saint-Denis.

    Regardez (photo ma.m) :

  • IPR

    Les planteurs marquent leur présence devant la préfecture.

    Barbecue, chansons, tracteurs, voitures, banderolles sont de mise sur le Barachois.
     

     

  • IPR

    Le Président de l'UPNA, Dominique clain s'exprime sur les nouvelles négociations à venir.

    Dominique Clain : "il faut que cette convention soit signée rapidement, pour travailler dignement. Cette manifestation est en train d'amplifier et avec l'augmentation des carburants les agriculteurs se demandent de plus en plus qu'est ce que l'on va. Il va y avoir beaucoup d'impact. On est en train de subir comme tout le monde et les gens en ont marre ; il va y a avoir une nouvelle mobilisation. Il faut avoir un équilibre juste. Si ça n'abouti à rien les agriculteurs vont défiler dans la rue la semaine prochaine".

  • IPR

    La police escorte le convoi des agriculteurs en direction de la préfecture.

    Klaxon, tracteurs, voitures, mobilisés pour ce nouveau jour de mobilisation sur le barachois. Plusieurs dizaines de tracteurs ont fait la route depuis le sud.

  • IPR

    à 11h34, les planteurs se trouvent à la sortie du tunnel du Cap Bernard à Saint-Denis.

    4 km de bouchon dans le sens Le Port - Saint-Denis sont signalés. La route est bloquée entre le rond-point de la caserne Lambert jusqu'à la Préfecture.

     

  • IPR

    Les planteurs déplacent leurs voitures pour faire de la place aux tracteurs devant la préfecture de Saint-Denis.

  • IPR

    En attendant l'arrivée des tracteurs et la réunion avec le préfet, les planteurs restent positionnés devant la préfecture.

    Certains d'entre eux font de la place pour l'arrivée des tracteurs venus de l'Ouest.

  • IPR

    A 10h45, les planteurs et leurs tracteurs se trouvent à proximité de Savannah, Saint-Paul.

    Les engins agricoles roulent sur la route nationale de Saint-Paul, sur la voie de droite. Les autres véhicules peuvent ainsi circuler sur la gauche. Selon le CRGT, aucun bouchon n'est à signaler. Ils continuent de se diriger vers Saint-Denis.

  • IPR

    Les planteurs et leurs tracteurs ont dépassé la zone du portail de Saint-Leu.

    D'après le CRGT, les agriculteurs se dirigent progessivement vers Saint-Denis ; quelques ralentissements sont signalés.

  • IPR

    Convention canne : Jean-Hugues Ratenon et Perceval Gaillard demandent une enquête parlementaire

    Suite à une nouvelle réunion entre planteurs et industriels le mardi 28 juin 2022, aucun accord n'a encore été trouvé concernant la convention canne 2022-2027. Pour apporter son soutien et dénoncer cette situation, les députés Jean-Hugues Ratenon et Perceval Gaillard ont interpellé le gouvernement.

    Lire la suite du reportage ici.

  • IPR

    Des tracteurs arrivent en renfort

    Un convoi de 12 tracteurs doit faire la route depuis la balance des Casernes à Saint-Pierre, pour rejoindre les autres véhicules déjà stationnés devant la Préfecture.

  • IPR

    Une réunion prévue en Préfecture

    Ce jeudi 30 juin 2022, une réunion doit avoir lieu en Préfecture à partir de 14 heures. Elle rassemblera le Préfet, les planteurs, les industriels et le président d'Albioma. Une autre réunion doit également avoir lieu le lendemain, vendredi 1er juillet.

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre la mobilisation des planteurs ce jour.

A propos

Mardi 28 juin, une énième réunion a eu lieu en Préfecture. Un lieu neutre privilégié par les planteurs pour négocier la convention canne avec les industriels. Suite à cette réunion, il y a eu quelques avancées, notamment la mise en place d’une clause de revoyure. Cependant, sur les autres points, les négociations n’avancent pas.

Ce que dénoncent les industriels, la volonté de Tereos de créer un prix moyen du tonnage en faisant une moyenne de différents chargements. Or, tous les planteurs ne travaillent pas de la même manière. Les planteurs réclament eux un prix de 35 euros la tonne pour une richesse en sucre de 12,80.

En attendant, la mobilisation se poursuit et les planteurs restent mobilisés devant les jardins de la Préfecture. Mercredi 29 juin, ils ont d’ailleurs reçu la visite de la présidente de Région, Madame Huguette Bello.

Pour rappel, depuis le mardi 21 juin, plusieurs tracteurs sont montés dans le Nord de l’île après des opérations escargots. Positionnés devant le CTICS (Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et du Sucre) à la Providence, ils marquaient le début de leur mobilisation.

Le 27 juin, c’est devant la Préfecture que les tracteurs se sont stationnés. Un point stratégique pour montrer à l’État et surtout aux industriels qu’ils ne lâcheront rien.
La présidente de Région, Huguette Bello s'est rendue à la mobilisation des planteurs devant la Préfecture.

Lire aussi - Les planteurs satisfaits de leur rencontre avec la préfecture, le préfet rencontrera les industriels jeudi

www.ipreunion.com/[email protected]

   

1 Commentaire(s)

HULK, Posté
LA RÉUNION a bien voté NUPES' C'est bien,mais c'est pas demain la veille que MACRON va se préoccuper de nous. Que MÉLENCHON s'occupe de nous maintenant.