[PHOTOS/VIDEOS] Des maisons et des routes inondées :

La houle laisse derrière elle un décès, un blessé grave et de nombreux dégâts


Publié / Actualisé
Suite à l'épisode de forte houle qui a frappé l'ouest et le sud de La Réunion ce mercredi 29 juin 2022, une femme est décédée emportée par les vagues. Elle se trouvait sur le littoral de l'Etang-Salé, en compagnie de son fils, qui lui a été grièvement blessé.
Suite à l'épisode de forte houle qui a frappé l'ouest et le sud de La Réunion ce mercredi 29 juin 2022, une femme est décédée emportée par les vagues. Elle se trouvait sur le littoral de l'Etang-Salé, en compagnie de son fils, qui lui a été grièvement blessé.

La mère, âgée de 72 ans, a été tuée sur le coup et son fils de 47 ans était en état d’urgence relative ce mercredi soir, selon le dernier bilan de la préfecture. Les deux victimes "ont été emportées par les vagues (...) après avoir franchi un périmètre interdit par arrêté municipal", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Malgré les appels à la prudence des autorités et les nombreux arrêtés municipaux interdisant l’accès au littoral, de nombreuses personnes ont été observées tout au long de la journée aux abords de l’eau. Des surfeurs ont aussi été aperçus dans l'eau au niveau de Terre Sainte, à Saint-Pierre.



D’impressionnantes vagues ont déferlé de la Pointe au Sel à la Pointe de la Table, en passant par Saint-Pierre, certaines atteignant jusqu’à 12 mètres de hauteur. Un spectacle tout aussi beau que dangereux.



- De nombreux dégâts constatés -

D’importantes dégradations ont par ailleurs été constatées dans des habitations de Saint-Louis. Plusieurs habitants ont été évacués par les forces de l’ordre, tandis que les hébergements d’urgence de l’arrondissement de Saint-Pierre ont tous ouvert leurs portes.   

Du côté de la Saline, l’école primaire a été endommagée par les vagues qui s’y sont infiltrées. Les élèves ne seront donc pas accueillis ce jeudi à l’école. Le poste de secours de la plage a lui aussi endommagé par la houle.

A Saint-Joseph, la voirie a été endommagée au niveau du débarcadère de Manapany. A Saint-Philippe, la route nationale 2 a elle aussi été endommagée au lieu-dit de la mer cassée, l’évaluation des dégâts était en cours ce mercredi. Le site du puits des Anglais est  par ailleurs aussi fortement impacté, les expertises se dérouleront sur les prochains jours.

Si la vigilance renforcée a été levée ce mercredi à 16 heures, la vigilance vague-submersion a été maintenue sur l’ouest et le sud de l’île. La houle devrait avoisiner les 4 mètres ce jeudi. Des submersions et des débordements sont donc toujours possibles le long du littoral, et de forts courants dans les passes et les lagons sont attendus. La plus grande prudence reste de mise lors de cet épisode remarquable et hautement impactant pour nos côtes.

Les arrêtés municipaux interdisant l'accès au littoral et les activités nautiques sont toujours effectifs.

Sur la plage de Grand-Bois à Saint-Pierre, la houle a fortement endommagé la voie : 

 


www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

1 Commentaire(s)

John974, Posté
Il fallait s'y attendre avec le réchauffement du climat et le risque de tels événements qui seront moins exceptionnels. Mais au lieu d'attendre (en contemplant) et constater les dégâts (qui pourraient être conséquents) , à certains endroits ils (commune,habitants, asso, état..) auraient pu anticiper en fortifiant des digues pour éviter que l'eau arrive dans les cases ou sur le chemin.