A hauteur de 6,3 millions d'euros :

L'Etat indemnise la hausse des coûts de l'alimentation animale


Publié / Actualisé
Le conflit Russo-Ukrainien entraîne de fortes perturbations dans l'approvisionnement des matières premières agricoles et notamment celui des céréales et des protéines végétales. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Le conflit Russo-Ukrainien entraîne de fortes perturbations dans l'approvisionnement des matières premières agricoles et notamment celui des céréales et des protéines végétales. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Dans ce contexte, le gouvernement a mis en place une aide visant à compenser une partie des surcoûts d'alimentation animale des exploitations agricoles. Une enveloppe de 6,3 millions d’euros a ainsi été allouée à La Réunion.


- Critères d’éligibilité -

À la Réunion, ce dispositif concerne uniquement les entreprises fournissant l’alimentation animale (une activité de provendier). Il ne concerne pas directement les éleveurs.

Les entreprises qui font la demande de l’aide devront intégralement la reverser aux éleveurs par le biais d’une baisse du prix de l’aliment du bétail vendu.
Les modalités sont définies dans l'instruction technique n° INTV-GECRI-2022-26.

Toutes les informations utiles sont disponibles en ligne, sur le site de FranceAgriMer.

- Modalités de dépôt -

La demande d’aide est dématérialisée et déposée exclusivement sur la Plate-forme d’Acquisition de Données (PAD) de FranceAgriMer. Les demandes doivent être déposées sur la plateforme PAD du 20 juin au 8 juillet 2022 14h (heure de Paris). L’accès au formulaire ne pourra se faire qu’à l’aide d’un numéro SIRET valide.

Pour tout renseignement complémentaire, la DAAF est à votre écoute

- Par téléphone : 0262308943 / 0262308938
- ou par mail : [email protected] / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !