Pour préserver le paysage :

A Marseille, il faut désormais réserver sa place dans les calanques


Publié / Actualisé
Depuis le 23 juin dernier, deux criques de Marseille situées sur le site du parc national les calanques de Sugiton et des Pierres Tombées calanques, a ouvert des "réservations". Une grande première. Objectif : limiter la fréquentation de ces espaces naturels fragilisés. Seul 400 visiteurs pourront donc y accéder. (Photo : AFP)
Depuis le 23 juin dernier, deux criques de Marseille situées sur le site du parc national les calanques de Sugiton et des Pierres Tombées calanques, a ouvert des "réservations". Une grande première. Objectif : limiter la fréquentation de ces espaces naturels fragilisés. Seul 400 visiteurs pourront donc y accéder. (Photo : AFP)

Il faudra donc réserver sa place pour pouvoir se baigner dans les eaux turquoises de ces criques marseillaises. Si elles sont abimées par le temps, l'activité humaine, l'érosion, il est question aujourd'hui de leur préservation. "La calanque de Sugiton et des Pierres tombées est victime d’un phénomène d’érosion des sols très marqué du fait de la surfréquentation. Ce phénomène menace les paysages que nous aimons tant et la biodiversité ", indique le parc national des Calanques sur son site⁣

Habituellement 2.500 personnes se rendent sur chaque site tous les étés mais leur accès sera donc désormais limité à 400 personnes, entre le 26 juin et le 3 juillet, puis du 10 juillet au 21 août.

Pour réserver sa place, il faut se rendre sur le site du parc national des Calanques. C'est gratuit et rapide, précise le site.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !