La fré i kok :

Hiver austral : se forcer à se lever pour éviter la déprime saisonnière


Publié / Actualisé
Cela ne vous a pas échappé. Difficile de sortir du lit le matin alors que le jour n'est pas encore levé et que nos pieds sont complètement gelés. Depuis plusieurs jours, on sent bien que l'hiver austral est là. Pyjama chaud, couette, bonnet, chaussettes... Tout le monde s'arme pour être bien blotti au chaud pour dormir. Sauf que le matin, difficile de se lever. Un manque cruel de motivation qui peut vite virer à la dépression hivernale (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Cela ne vous a pas échappé. Difficile de sortir du lit le matin alors que le jour n'est pas encore levé et que nos pieds sont complètement gelés. Depuis plusieurs jours, on sent bien que l'hiver austral est là. Pyjama chaud, couette, bonnet, chaussettes... Tout le monde s'arme pour être bien blotti au chaud pour dormir. Sauf que le matin, difficile de se lever. Un manque cruel de motivation qui peut vite virer à la dépression hivernale (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Luna, 25 ans le confirme. "Lo matin mi met in bon 30 minit pou sort si li. Mon la engi res o sho dann la kaz, déor i fé tro fré". Même situation pour Julie, "moi le matin j’ai juste envie d’une chose, c’est rester au lit, sous la couette. Surtout quand il fait froid comme ça". Elle ajoute, "j’aimerais pouvoir me dire, je reste au chaud, dans mon lit, devant une bonne série et avec un chocolat chaud", dit-elle. Malheureusement la réalité est tout autre. "Je dois tout de même me forcer à me lever pour aller travailler."

Beaucoup de monde doit se reconnaitre dans ces témoignages. Personne ne veut se lever le matin quand dehors le vent souffle et qu’il faut sortir armé d’un gros pull. D’autant plus que de nombreux Réunionnais trouvent que cet hiver les températures sont particulièrement fraiches.

Pourquoi avons-nous tant de mal à sortir du lit en hiver ? Les journées raccourcissent, les températures baissent… en pleine saison d’hiver austral, la motivation de se lever n’est pas forcément au rendez-vous. Pour le Docteur David Goulois, psychologue à Saint-Pierre, les raisons sont physiologiques. "les gens se sentent en protection sous la couette". "C’est un acte régressif. On retrouve une sorte de chaleur maternante, ce côté protecteur de la couverture qui englobe", ajoute-t-il. Pour le spécialiste, c’est normal de vouloir retrouver cela. Ce qui n’est pas normal en revanche, c’est de la faire pérenniser".

- Ne pas sombrer dans la déprime –

Ne pas vouloir sortir du lit, rester au chaud, manque de luminosité. Dès que l’hiver est là, la déprime saisonnière peut s’installer. Mais attention, ce n’est pas à prendre à la légère. "Il ne faut pas se laisser porter par les premiers signes de fainéantise car il est difficile d’en sortir et la dépression s’installe", explique le docteur David Goulois. Ne plus vouloir se lever peut entraîner de la désocialisation, la perte d’énergie. "Certains peuvent même sécher le travail ou l’école", note le psychologue. Il ajoute, "on peut rester enfermer au chaud sous la couette, mais il ne faut pas que cela se maintienne dans la durée".

Il le sait et le voit, "pour autant, l’espèce humaine s’autorise à ne pas répondre à ses besoins vitaux et à différer les résolutions". Pourquoi, "car elle stocke de la nourriture, on peut se faire livrer et bénéficier d’un confort. On a ce luxe d’être fainéant".

Pour ne pas sombrer dans la dépression, le psychologue nous donne quelques conseils. "Il faut avoir des objectifs, faire venir des gens, avoir un animal de compagnie par exemple et des engagements."

- Quelques remèdes pour s’obliger à sortir du lit –

En pleine période d’hiver austral, le premier remède pour s’obliger à sortir de la couverture chaude, c’est la luminothérapie. Elle permet de recréer dès le matin, les conditions qui nous stimulent l’été. Il faut également se mettre en activité rapidement pour éviter la tentation de vouloir se remettre au lit. Autre conseil, dormir dans une chambre où il ne fait pas trop froid car cela pourrait agresser dès le réveil.

Le petit-déjeuner, est lui aussi très important pour se redonner de l’énergie pour la journée. Pensez à manger plus de protéines et de sucre afin de favoriser la dopamine, molécule de la motivation. Un point important que l’on néglige souvent, il faut dormir suffisamment. En hiver le corps a besoin de plus de sommeil qu’en été.

- Juin, un mois plus frais que la normale -

Selon les prévisions de Météo France, même si les températures seront en légère hausse, la sensation de fraîcheur sera bien présente, d’autant que ce dimanche après-midi 3 juillet 2022, les nuages couvriront les plages de l’Ouest et les rafales de vent pourront aller jusqu’à 60 km/h vers Saint-Pierre. Cependant, qu'on se rassure, "il n'est pas prévu de refroidissement supplémentaire dans les prochains jours", précise Météo France Réunion. "Les températures restent froides, mais de saison." Pour les prochains jours, il devrait faire à minima 2 degrés à la Plaine des Cafres et de 16 à 18 degrés sur le littoral. Pour les maximales, elles devraient avoisiner les 15 degrés au Volcan, 17 degrés à la Plaine des Cafres et de 23 à 25 degrés sur le littoral.

Toutefois, Patricia Salerno, responsable de la division prévision à Météo France le confirme, "effectivement, le mois de juin est plus frais que la normale d'environ -0,3°C". e£lle ajoute : "c'était nettement plus frais à partir du 20 juin après le passage du front froid mais depuis on est souvent à 4 degrés en-dessous des normales saisonnières la nuit." Météo France précise qu'il faut remonter en 2016 pour trouver des températures aussi fraiches en juin.

Lire aussi - Lèr fré i kontinu i done paké

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !