Un pilote sans casque ni permis :

Week-end meurtrier sur les routes : deux motards ont perdu la vie


Publié / Actualisé
Ce week-end, la route a été particulièrement meurtrière à La Réunion. En l'espace de deux jours, deux pilotes de deux-roues sont décédés. Le premier, dimanche 3 juillet, a perdu le contrôle de sa motocyclette sur la quatre voies de Sainte-Marie. Le second a perdu la vie cette nuit dans l'agglomération de Saint-Louis. Malgré la prise en charge par les secours, ce dernier n'a pas survécu. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie. (Photo d'illustration : www.ipreunion.com)
Ce week-end, la route a été particulièrement meurtrière à La Réunion. En l'espace de deux jours, deux pilotes de deux-roues sont décédés. Le premier, dimanche 3 juillet, a perdu le contrôle de sa motocyclette sur la quatre voies de Sainte-Marie. Le second a perdu la vie cette nuit dans l'agglomération de Saint-Louis. Malgré la prise en charge par les secours, ce dernier n'a pas survécu. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie. (Photo d'illustration : www.ipreunion.com)

Dimanche 03 juillet 2022 à 02H55, secteur Ste-Marie, sur la RN.2, un pilote d’une motocyclette 600 cm³ perd le contrôle son engin. Le pilote, en arrêt cardio-ventilatoire, est pris en charge par les sapeurs-pompiers mais, décède sur les lieux de l’accident. Les premiers investigations font apparaître que la victime ne possédait pas le permis de conduire pour pilotait cet engin et circulait à une vitesse excessive.

Lundi 04 juillet 2022 à 01H30, en agglomération de St-Louis, un pilote d’une motocyclette 1000 cm³ perd le contrôle de son deux-roues. Malgré la prise en charge rapide de la victime par les pompiers, le jeune homme succombe à ses blessures. Selon les premières investigations, la victime n’était pas titulaire du permis de conduire et ne portait pas de casque de protection.

Depuis le début d’année 2022, 19 Réunionnais ont perdu la vie sur les routes en secteur gendarmerie, les usagers de deux roues motorisés représentent à eux seuls 9 tués, soit plus de 47 % des accidents mortels. Les piétons et cyclistes avec 6 décès constituent, la seconde catégorie d’usagers la plus exposée au risque routier. Enfin, 4 conducteurs de véhicules légers ont perdu la vie, malgré toutes les protections passives de leurs véhicules.

Plus de 52 % des accidents mortels ont pour causes principales, l’addiction (21%), les vitesses excessives (18%) et le refus de priorité (13%).

- Prévention -

Il est rappelé que sur les voies express, RN1-RN2-RN3, constituées de 2x2 voies, pourtant matérialisées par une signalétique adaptée, celles-ci sont interdites à tout usager ou véhicule lent, tels que piétons, cyclistes, cyclomoteurs, voiturettes... Ces axes de circulation, au vu de la densité du trafic et des vitesses de déplacement des véhicules exposent les usagers dit " vulnérables " à de graves blessures, en cas d’accident.

La période des vacances scolaires est propice à de nombreux déplacements. A cet effet, la plus grande vigilance est attendue des différents usagers, en vue de ne pas aggraver d’avantage, le bilan morbide de nos routes.

Quelque soit la nature d’un accident mortel de la circulation, celui-ci demeure toujours un DRAME. "N’attendez pas de passer près de la mort pour enfin réaliser à quel point la vie est PRÉCIEUSE !"

Les motocyclistes de l’E.D.S.R renforcés par les gendarmes des compagnies de Gendarmerie vont renforcer les contrôles sur les axes de l’île, en portant une attention particulière aux deux-roues motorisés, en particulier les week-ends.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !