Éducation :

Baccalauréat : fin du suspense pour les 12.073 candidats de l'académie


Publié / Actualisé
Admis, au rattrapage ou refusé ?... A 10h ce mardi 5 juillet 2022, les 12.073 lycéens qui ont passé leur baccalauréat cette année connaîtront leurs résultats. Encore quelques minutes de stress avant de laisser place à la joie et l'émotion pour certains. En tout, 710.000 candidats sont concernés. Depuis sa réforme en 2019, la note du baccalauréat repose à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales (le français écrit et oral, passé en classe de Première, la philosophie, les épreuves de spécialités et le grand oral, passés en Terminale).
Admis, au rattrapage ou refusé ?... A 10h ce mardi 5 juillet 2022, les 12.073 lycéens qui ont passé leur baccalauréat cette année connaîtront leurs résultats. Encore quelques minutes de stress avant de laisser place à la joie et l'émotion pour certains. En tout, 710.000 candidats sont concernés. Depuis sa réforme en 2019, la note du baccalauréat repose à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales (le français écrit et oral, passé en classe de Première, la philosophie, les épreuves de spécialités et le grand oral, passés en Terminale).

Tous les résultats seront publiés sur le site du rectorat dès 10h ce mardi, cliquez ici

Cette année, 12.073 lycéens ont passé la session 2022 du baccalauréat. Parmi ces 12.073 candidats, 207 relèvent du ministère de l’Agriculture. 5.344 sont inscrits au bac général, soit 44,3% des candidats. 2.851 le sont au bac technologique (STMG, ST2S, STI2D, STL, STD2A, STAV, Hôtellerie), soit 23,6% des candidats. 3.878 candidats sont inscrits au bac professionnel dont 3.693 dans 60 spécialités relevant de l’Éducation nationale et 185 dans 8 spécialités relevant de l’Agriculture), soit 32,1% des candidats.  Le candidat le plus jeune a 16 ans, il est au lycée du Tampon. La plus âgée a 71 ans et est inscrite en candidate libre.

Pour les quelques élèves n'ayant pas obtenu leur diplôme lors de la première session, il reste une opportunité de décrocher son baccalauréat. Ces rattrapages concernent les candidats qui ont obtenu moins de 10/20 mais au moins 8/20 de moyenne au bac. Les épreuves de rattrapage démarreront dès le lendemain des résultats, à savoir le mercredi 5 juillet 2022, et se tiendront jusqu'à vendredi.

- Les chiffres de l'académie -

Dans le détail :

- En série générale : 5.344 inscrits (5.380 en 2021 et 5.672 en 2020), dont 59,2% de filles (on comptait 58,4% de filles en 2021)
- En séries technologiques : 2.851 inscrits (2.856 en 2021 et 3.123 en 2020), dont 53% de filles (on comptait 51% de filles en 2021).
- En séries pros : 3.878 inscrits dont 1.642 inscrits dans une spécialité de la Production (-23 par rapport à la session 2021) et 2.236 inscrits dans une spécialité des Services (+42 par rapport à la session 2021).

L'an dernier, 11.855 candidats se sont présentés au baccalauréat, dans les séries relevant de l'Education nationale et de l'agriculture et 10.972 d'entre eux ont été reçus, soit un taux de réussite de 92,6% dans l'académie de La Réunion.

Lire aussi - Bac: dernier suspense avant les résultats mardi pour plus de 700.000 lycéens

Lire aussi - Baccalauréat : quatre heures pour philosopher

- Prudence pour les festivités du bac -

Le préfet de La Réunion appelle tous les conducteurs, et particulièrement les nouveaux bacheliers, à faire preuve de prudence et de vigilance en adoptant un comportement responsable sur la route afin que cette nouvelle étape importante de leur vie ne soit pas marquée par un drame.

Les conseils avant de prendre la route
- prévoir le retour de soirée à l’avance pour éviter les risques sur la route (désignation d’un " Sam ", taxi, bus…)
- inciter les conducteurs à désigner un " Sam " avant de sortir. Sam, c’est le conducteur qui s’engage à ne pas boire et à ramener ses proches après un moment festif. Il est conseillé  aux parents des bacheliers d’assurer le transport des jeunes
- sensibiliser les familles et les amis à la nécessité de veiller à l’état d’alcoolémie de leurs proches et de ne pas laisser une personne qui a bu reprendre la route.

Le préfet a demandé aux forces de l’ordre d’être particulièrement présentes sur les routes pendant cette période. Un plan de contrôle a été établi et tout véhicule sera immobilisé et saisi en cas de contraventions délictuelles.

www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !