Bons plans :

Vous êtes encore en retard pour vos cadeaux, pas de panique on est là pour vous aider


Publié / Actualisé
Pour ceux qui sont rarement inspirés pour les idées de cadeaux, ceux qui s'y prennent toujours à la dernière minute, ceux qui sont réticents à aller dans les magasins... le calvaire se poursuit. Car à La Réunion, la tradition est d'offrir les cadeaux aux marmailles le 24 (ou le 25) décembre, pour les adultes, c'est plutôt le 31 décembre que ça se passe. Après avoir galéré pour les petits, là, on entre dans la cour des grands. Et ce n'est pas une mince affaire, les grands sont plus exigeants que les marmailles, beaucoup plus exigeants. Pas de pression mais on peut se le dire : ça va être la croix et la bannière. Pas de panique, on est là pour vous aider (Photo www.ipreunion.com)
Pour ceux qui sont rarement inspirés pour les idées de cadeaux, ceux qui s'y prennent toujours à la dernière minute, ceux qui sont réticents à aller dans les magasins... le calvaire se poursuit. Car à La Réunion, la tradition est d'offrir les cadeaux aux marmailles le 24 (ou le 25) décembre, pour les adultes, c'est plutôt le 31 décembre que ça se passe. Après avoir galéré pour les petits, là, on entre dans la cour des grands. Et ce n'est pas une mince affaire, les grands sont plus exigeants que les marmailles, beaucoup plus exigeants. Pas de pression mais on peut se le dire : ça va être la croix et la bannière. Pas de panique, on est là pour vous aider (Photo www.ipreunion.com)

Pour beaucoup, la fin d’année est une période festive. Tout le monde est là, on prend le temps de se poser, de discuter, de festoyer, d’apprécier ces moments de joie et de partage. Mais malheureusement, ça ne s’arrête pas là, à un moment ou un autre, arrivera la redoutée épreuve des cadeaux. Pas toujours facile de viser juste, de trouver LE cadeau, celui qui fera mouche et charmera son destinataire.

C’est là que le calvaire commence. Il y a des gens passionnés par les cadeaux, ils y pensent des mois avant, sondent discrètement leurs proches, économisent et font le tour des magasins bien avant que ce soit la cohue et il y a les autres… Ceux-là sont du genre à ne rien anticiper. Tous les ans, c’est la même galère. Ils ne se renseignent pas, n’économisent pas et se retrouvent dans les magasins le 30 ou le 31 décembre, dos au mur à errer dans les grandes surfaces (bondées) et ils ne sont pas à la recherche DU cadeau mais d’un cadeau, quand on est au fond du seau, tout est bon à prendre.

Évidemment, ils ont flambé pour Noël, offert des cadeaux dernier cri aux marmailles, mis le paquet sur les victuailles et la bibine, donc clairement, les comptes sont à secs, ce qui réduit encore un peu plus la marge de manœuvre…

Et comme écrit plus haut, les adultes sont bien plus exigeants que les marmailles. Un enfant, vous lui donnez un bout de ficelle et ça fait sa journée. Que l’idée ne vous traverse même pas l’esprit, imaginez votre tata, votre frère ou votre mère s’amusant avec une pelote de laine…

Et pour vous mettre encore un peu plus la pression, comme vous les connaissez bien, vos proches s’attendent à ce que vous leur offriez le cadeau parfait. Si vous visez à côté, le soir même, votre cadeau est en revente sur un site en ligne. Et oui, on est en 2019, on ne ménage plus pour les âmes sensibles, la crise est passée par là, on ne garde plus les cadeaux qui ne plaisent pas, on les revend sans vergogne, ça fait toujours une petite monnaie.

L’adage "l’erreur est humaine" fait foi toute l’année mais pas au moment des cadeaux, on ne doit pas se tromper. Si certains vont revendre le cadeau secrètement, d’autres n’hésiteront pas à vous dire, entre la poire et le fromage (le cari langouste et les letchis ici) à quel point votre cadeau est moche et inutile devant tout le monde. Cette histoire fera alors le tour de La Réunion (on aime le ladi lafé) et vous ne serez plus jamais invité à une soirée de Nouvel an. Vous finirez seul et triste, tout ça à cause d’un mauvais cadeau offert à la Saint-Sylvestre en 2019. Fin de l’histoire.

C’est sans doute un peu trop radical. En réalité, ce sont ceux qui n’ont pas encore acheté les cadeaux qui se mettent la pression. Pour leurs proches, ce n’est qu’un détail. "C’est le geste qui compte", il ne faut pas l’oublier.

Toutefois, à Imaz Press, on ne laisse pas nos lecteurs en détresse, voici quelques idées de cadeaux si vous cherchez encore l’inspiration : une boîte de chocolats, un parfum, un joli bouquet de fleurs. Classique mais ça fait toujours son petit effet. Pour ceux qui aiment le risque : une paire de chaussettes Jacques Chirac, si vos proches sont actuellement en métropole en pleine grève, le livre "la SNCF pour les nuls", un peignoir (ça sert toujours), ou vue l’actualité du moment, un chapeau "vive la retraite".

On n’a jamais dit qu’on était sur des cadeaux de bon goût…

Allez, bon réveillon à toutes et à tous

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !