Son épouse n'a pas réussi à joindre le Samu (actualisé) :

La panne majeure des numéros d'urgence entraine la mort d'un homme à La Réunion


Publié / Actualisé
Un homme est décédé mercredi soir 2 juin 2021 après que son épouse ait tenté sans succès de joindre le 15 en raison des dysfonctionnements majeurs des numéros d'urgence, a indiqué la préfecture dans la nuit de jeudi à vendredi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un homme est décédé mercredi soir 2 juin 2021 après que son épouse ait tenté sans succès de joindre le 15 en raison des dysfonctionnements majeurs des numéros d'urgence, a indiqué la préfecture dans la nuit de jeudi à vendredi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"L'épouse du défunt n'a pas réussi à joindre le centre 15 (le numéro du Samu – ndlr) après avoir tenté de le faire pendant une vingtaine de minutes" précise la préfecture dans un communiqué jeudi à 22h30  La compagne du malade, dont l'identité n'a pas été révélée, a ensuite demandé de l'aide à une amie. Cette dernière a réussi à joindre le centre 15 et "a fourni l'adresse de la victime en signalant que celui-ci avait des difficultés à respirer.  Une ambulance a été immédiatement engagée par le Samu" relate le communiqué préfectoral

A son arrivée sur les lieux, les secours ont constaté "que le patient avait fait un arrêt cardiorespiratoire ayant entraîné son décès"

"L'absence de contact direct entre l'épouse et le Samu du fait des problèmes de réseau n'aura pas permis de caractériser précisément la situation médicale de la victime avant l’engagement des secours" souligne la préfecture. De même source on indique qu'un second décès survenu mercredi soir ne serait pas lié aux dysfonctionnements des numéros d'urgence.

Lire aussi : Panne des urgences : un mort pourrait être lié aux dysfonctionnements

L'appel passé au 18 (numéro des pompiers – ndlr) par l'ami d'un homme adulte ayant chuté à son domicile a abouti. "Arrivés très rapidement sur les lieux, les pompiers ont constaté que la victime était déjà en arrêt cardiorespiratoire" note la préfecture

Les pompiers ont réussi à joindre le 15. Le Smur a été engagé et une fois sur les lieux il a confirmé le décès de la personne. "Dans cette situation, le décès ne semble donc pas lié à la qualité ou à la rapidité de la prise en charge par les secours" estime la préfecture de La Réunion.

Lire aussi : Panne des numéros d'urgence : deux personnes seraient décédées à La Réunion

En France hexagonale, un enfant de 28 mois est décédé en Vendée lors de la panne qui a gravement perturbé les numéros d'urgence a annoncé jeudi Benoît Brocard, le préfet de ce département. "Le décès d’un jeune enfant d’un an et demi a été constaté et déploré ce matin", a déclaré le préfet Benoît Brocard lors d’une conférence de presse, parlant d’un "drame" survenu dans le contexte de la panne des numéros d’urgence.

De mercredi après-midi jusqu’à minuit, une panne d’un équipement de routeur chez l’opérateur Orange a  entravé massivement l'acheminement des appels vers les numéros de secours dans toute la France. Ce vendredi matin, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé que la situation était rétablie dans tous les territoires ultra-marins. "Des enquêtes sont en cours, la situation est revenue à la normale dans chacun des territoires d’Outre-mer. Il appartiendra aux autorités judiciaires de déterminer les responsabilités" a-t-il précisé.

- Enquête interne -

Le PDG d'Orange Stéphane Richard, convoqué au ministère de l'Intérieur jeudi matin pour donner des éclaircissements au gouvernement a présenté "ses plus vives excuses" aux personnes touchées, sur son compte Twitter.

Orange a ensuite annoncé vendredi avoir lancé une enquête interne "approfondie", confiée à l'inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements.

Cette enquête interne "devra mener les investigations nécessaires pour identifier les causes précises de cet incident et émettre des recommandations pour tirer tous les enseignements nécessaires", précise le groupe Orange dans un communiqué.

Lire aussi : Orange lance une enquête interne après la panne des numéros d'urgence

Les conclusions de cette enquête interne sont attendues sous 7 jours. "En lien avec la cellule interministérielle de crise, nous avons mis en place hier soir une cellule dédiée afin de résoudre d'éventuels dysfonctionnements locaux qui pourraient apparaître", a ajouté l'opérateur téléphonique. Une nouvelle cellule interministérielle de crise va se réunir dans la matinée pour faire un bilan de la nuit, en présence du Premier ministre Jean Castex, a indiqué Matignon.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui , depuis son mobile , Posté
C'est bizarre cette histoire ...
Missouk, Posté
Il n'y a pas qu'à la Réunion que des décès sont à déplorer en raison de cette gigantesque panne. Orange devra rendre des comptes... Même si j'imagine qu'ils trouveront une parade, car leur position dominante leur permettra dans tous les cas de minimiser leur faute