La Réunion en deuil (actualisé) :

Incendie mortel à Saint-Denis : une mère de famille et quatre enfants décédés, un mineur placé en garde à vue


Publié / Actualisé
Toute La Réunion est en deuil suite au terrible incendie qui a couté la vie à cinq personnes, dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 décembre 2021. Dans le quartier de Montgaillard, à Saint-Denis, une mère de famille et ses trois enfants, ainsi qu'un enfant de quatre ans, sont décédés. Une mère et son bébé se trouvent actuellement en état d'urgence absolue. L'incendie, qui a ravagé un immeuble de la résidence " Marina " de la SIDR, laisse une soixantaine de famille sans toit. 190 personnes ont pour l'heure été hébergées dans le gymnase de Champ Fleuri. Deux jeunes hommes ont interpellés à la suite de l'incendie. Un mineur de 16 ans a été placé en garde à vue
Toute La Réunion est en deuil suite au terrible incendie qui a couté la vie à cinq personnes, dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 décembre 2021. Dans le quartier de Montgaillard, à Saint-Denis, une mère de famille et ses trois enfants, ainsi qu'un enfant de quatre ans, sont décédés. Une mère et son bébé se trouvent actuellement en état d'urgence absolue. L'incendie, qui a ravagé un immeuble de la résidence " Marina " de la SIDR, laisse une soixantaine de famille sans toit. 190 personnes ont pour l'heure été hébergées dans le gymnase de Champ Fleuri. Deux jeunes hommes ont interpellés à la suite de l'incendie. Un mineur de 16 ans a été placé en garde à vue

Le feu a démarré au rez-de-chaussé de l’immeuble, avant de rapidement se propager aux étages supérieurs, par les coursives en bois. Au total, ce sont 114 appartements qui ont été ravagés par les flammes. 45 familles pourront tout de même réintégrer leur logement dès ce mardi, a annoncé le préfet Jacques Billant lors de sa visite sur les lieux du drame. Pour le reste des familles sinistrées, la préfecture " met tout en oeuvre pour trouver une solution pour chacun d’ici la fin de la semaine ".

Plus d’une centaine de sapeurs-pompiers de tout le département ont été mobilisés pour faire face aux flammes. Les opérations, commencées à 1 heure du matin, ont duré toute la journée et toute la nuit suivante. Des pompiers sont toujours mobilisés ce mardi pour faire des reconnaissances.

"C’est une opération qui met le service départemental d’incendie à l’honneur. Les secours ont réussi à enrayer la panique, à mettre les personnes en sécurité, à préserver les immeubles qui étaient directement menacés par le sinistre, et a réalisé les sauvetages dans des conditions extrêmement difficiles, avec des bouteilles de gaz qui explosaient" a souligné le colonel Frédéric Laguillier, directeur départemental du SDOS. 15 personnes directement menacées par les flammes ont été sauvées par les pompiers.

Les causes de l’incendie n’ont pour l’heure pas été déterminées, l’enquête en cours devra faire toute la lumière sur cette affaire. Au moins deux jeunes hommes, un majeur et un mineur de 16 ans ont été interpellés. En compagnie d'un jeune enfant de 6 ans, ils se seraient trouvés en pied d'immeuble au moment où le feu a éclaté. Le mineur a été placé en garde à vue.

- Chaîne de solidarité -

En attendant, c’est toute une chaine de solidarité qui s’est mise en place dès les premières heures de la journée pour venir en aide aux sinistrés. Vêtements, produits d’hygiène, nourriture, équipements pour bébé…Les bénévoles ont afflué toute la journée pour tenter d’apporter un peu d’aide aux nombreuses familles éplorées.

Une plateforme a donc été mise en place par la mairie de Saint-Denis afin de faire un don ou donner de son temps. Les bénévoles y centralisent et organisent les dons afin de faciliter leur distribution future aux sinistrés. Les besoins sont nombreux : vêtements propres, linge de maison, plaques chauffantes, réfrigérateurs mobilier, matelas neufs, jouets pour les enfants, nourriture sèche…

La Réunion a tout de suite prouvé qu'elle a du coeur. Des centaines de personnes sont très vite venus apporter leurs donsà la Croix Rouge mais aussi directement au gymnase de Champ Fleuri. "Cet élan de générosité, nous caractérise profondément en tant que Réunionnais. (...) Il est maintenant nécessaire d’ordonner ces dons. Nous ne pouvons plus accueillir de dons sur le site de Champ-Fleuri. Nous vous invitons donc à passer par la plateforme (...) si vous souhaitez faire un don ou donner de votre temps pour aider les victimes" a indiqué la mairie de Saint-Denis en début de soirée.

La plaforme est joignable du lundi au vendredi, de 8h à 18h au 0262 40 06 06 -  sms au 06 92 38 49 25.

Des cellules psychologiques ont par ailleurs été ouvertes dans les écoles fréquentées par les enfants victimes de ce drame. Elles seront renforcées dès ce mardi, et la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau se rendra les écoles maternelle de Montgaillard et au collège Robert Ardon dans la journée.

Ce drame a provoqué une pluie de réactions et d'hommages de la classe politique. Maires, présidente de Région, président du Département, députés, sénateurs, tous ont apporté leur soutien aux victimes.

Lire aussi : Incendie mortel à Saint-Denis : La Réunion rend hommage aux victimes

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Pénible, trop pénible pour les victimes de cet incendie sincères condoléances aux proches des personnes décédées. Par contre passé la douleur et la surprise d'un tel embrasement, il faudra bien trouver les causes d'une telle catastrophe. Rien ne se fait plus sans être hyper contrôlé préalablement. Comment un immeuble de quelques années peut-il se transformer ainsi en torche ' Pensons les plaies du moment, mais il faut que cela se reproduise à l'avenir. Solidarité sincère avec nos frères et s'urs sinistrés
Missouk, Posté
L'horreur à l'état pur. Pas de mots pour consoler ce papa, ces proches qui ont perdu des êtres chers. J'espère vraiment que l'incendie est accidentel et que les jeunes interpelés n'y sont pour rien, car avoir cela sur la conscience, ce serait particulièrement difficile à vivre...